décembre 2015 archive

Mon défi lecture

défi lecture

Pour cette nouvelle année qui s’annonce, j’ai eu envie de me lancer un défi (oui bon ok, bébé 2 est également ce que l’on pourrait appeler un défi). Pour se faire, je me suis appuyée sur ce que j’aimais dans la vie et la lecture fait partie de mes passe-temps favoris. C’est sur Facebook que l’on m’a conseillée de rejoindre un groupe intitulé « défi lecture 2016 ».

L’idée est simple : 60 catégories de livres à explorer durant l’année 2016.

  1. Un livre ou une bande-dessinée que vous avez adoré étant ado
  2. Un livre choisi par quelqu’un d’autre
  3. Un livre dont l’auteur est célèbre pour autre chose que l’écriture
  4. Un livre qui offre une histoire spirituelle
  5. Un livre écrit par un auteur Belge
  6. Un livre témoignage (anecdotes d’un tatoueur, histoires vraies…)
  7. Un livre d’un auteur pas du tout connu
  8. Un livre en Lecture Commune avec un membre du défi
  9. Un livre dont le personnage porte le même prénom que nous
  10. Un livre qui se déroule dans le milieu culinaire
  11. Un collectif d’auteurs
  12. Un coup de coeur de quelqu’un de plus âgé (parents, grands, parents, membres du défi)
  13. Un livre raconté par plusieurs narrateurs (roman polyphonique)
  14. Un livre de plus de 800 pages
  15. Un livre dont l’histoire a changé notre vision des choses/de la vie
  16. Un livre qui a reçu un prix (Goncourt, SNCF du polar…)
  17. Une novélisation (film/série TV adapté en livre)
  18. Un livre écrit par un auteur d’un de nos groupes de lecture
  19. Un manga
  20. Un livre avec du vert sur la couverture
  21. Un livre qui nous a fait ressentir un sentiment fort
  22. Un livre qui parle de phénomènes paranormaux
  23. Un livre avec un serial killer (tueur en série)
  24. Un livre qui commence par la fin
  25. Un livre dont le narrateur est le méchant
  26. Un livre M/M (Masculin/Masculin) ou F/F
  27. Un livre de ma Wish List (liste d’envie)
  28. Un livre Bit Lit (créatures surnaturelles : vampires, loups garou, anges…)
  29. Un livre érotique
  30. Un livre classique très connu mais qu’on a pas encore lu
  31. Un livre d’un auteur des pays nordiques
  32. Un livre de moins de 60 pages
  33. Un livre dont le héros est un enfant (max 12 ans)
  34. Un conte revisité
  35. Un livre avec « rêve » ou un synonyme de rêve dans le titre
  36. Un livre sur le moyen-âge
  37. Lire le livre qu’un personnage dans un film ou série-TV est en train de lire
  38. Un thriller psychologique
  39. Lire un récit de voyage
  40. Un livre avec un des éléments (eau, terre, feu ..) sur la couverture
  41. Un livre écrit à quatre (ou plusieurs) mains
  42. Un livre écrit sous un pseudonyme
  43. Un livre conseillé par un libraire (un vrai libraire !)
  44. Un livre qu’une personne de notre entourage n’a pas aimé
  45. Un livre endormi (qui est dans votre pal depuis longtemps)
  46. Un livre épistolaire
  47. Un livre avec un animal dans le titre
  48. Un livre qui parle de l’enfer
  49. Un livre dont l’auteur fait partie de la ligue de l’imaginaire
  50. Un livre choisi juste pour le titre sans regarder ni le résumé ni l’auteur
  51. Un livre dont le titre contient au minimum 6 mots
  52. Un livre qui finit mal
  53. Un livre dont l’auteur est décédé
  54. Un livre d’un auteur invité au salon du livre de Paris 2016
  55. Un livre avec un prénom dans le titre
  56. Lire un livre qui fait partie d’une saga
  57. Un livre écrit il y a très longtemps
  58. Un livre de chick lit
  59. Un livre qui a le mot « neige » dans le titre
  60. Un livre dont le titre comprend l’une des saisons

Il s’agit donc de lire un livre par catégorie. A savoir que, si on le souhaite, il est possible d’utiliser jusqu’à 10 joker et donc de se limiter à 50 catégories (en réalité, comme bien explicité dans le groupe, il s’agit plus d’un défi personnel donc chacun fait bien comme il peut/veut).

Un fichier a été créé afin de faire des suggestions, propositions de lectures en fonction de chaque catégorie (quand je te disais qu’il était génial ce groupe). Au pire, si t’es vraiment largos, te reste la possibilité de questionner les membres du groupe (qui m’ont l’air hypra accessibles).

Pour ma part, je n’ai pas encore sélectionné l’intégralité des catégories que je souhaite aborder durant l’année. Je vais sans doute me laisser porter au gré de mes envies. J’ai toutefois fait une « présélection » car le défi commence demain et je ne veux pas être prise au dépourvu. Voici donc comment je compte débuter l’année 2016 niveau lecture :

  • Catégorie 51 : Un livre dont le titre contient au minimum 6 mots –> Les derniers jours de nos pères de Joël Dicker, bouquin que j’ai d’ores et déjà commencé (mais une lecture débutée en 2015 et achevée en 2016 est comptabilisée)
  • Catégorie 1 : Un livre ou une bande-dessinée que vous avez adoré étant ado –> Les quatre filles du docteur March de Louise May Alcott
  • Catégorie 2 : Un livre choisi par quelqu’un d’autre –> Le quatrième mur de Sorj Chalandon
  • Catégorie 23 : Un livre avec un serial killer (tueur en série) –> Sexbeast de Stéphane Bourgouin
  • Catégorie 30 : Un livre classique très connu mais qu’on a pas encore lu –> Crime et châtiments de Dostoïveski
  • Catégorie 45 : Un livre endormi (qui est dans votre pal depuis longtemps) –> Une place à prendre de J.K.Rowling

N’est ce pas là un beau projet que ce défi lecture ?

Bon, faut que je te laisse, j’ai un bouquin à finir 😉

Si tu veux en savoir plus, n’hésite pas à laisser un commentaire ou aller voir par ici.

Lookbook de ma grossesse [deuxième trimestre]

fashion wwek

Si tu me lis, tu sais que mon blog est, à mes yeux, un journal intime (ouais bon ok, y a une couille dans le potage dans la mesure où mon journal intime à moi est accessible à tous…). Et, dans ce cadre, je souhaite y apposer le moindre de mes souvenirs dont ceux de la grossesse  que je vis actuellement.  Ainsi donc, tu as droit aujourd’hui, au lookbook de mon second trimestre.

Avant tout, sache qu’hormis une jupe et un jean, je n’ai rien acheté. Je me suis bien rendue dans les rayons maternité des plus grands magasins mais, lorsque j’ai vu ce qui y était proposé, j’ai vite tourné les pieds. Car entre les fringues de future maman rose bonbon « culcul la praline » et celles de la future maman « je m’habille avec ce qui me tombe sous la main », je ne m’y retrouvais pas. Attention, je ne critique en aucun cas ces styles. C’est juste qu’ils ne sont pas moi.

Je suis donc allée dans mon dressing et ai sélectionné ce qui pouvait potentiellement m’aller compte tenu de ma « surcharge pondérale » :

  • La robe pull

robe pull mim robe pull mim ter robe pull mim qua robe pull mim bis robe pull camaieu robe blanche mango veste camaieu

 

Comme tu le vois, ces robes présentent l’avantage de s’adapter à la morphologie du corps. Donc ce sont des robes que j’ai mis avant, pendant et que je remettrai après ma grossesse.

  • Le pull loose

Jupe maternité kiabi pull loose camaieu Jupe maternité kiabi pull loose camaieu bis

Tout comme les robes, ces pulls mettront parfaitement ton bidon en valeur. Par ailleurs, ils garderont une place privilégié dans ta garde robe en dehors de tout état « baleinesque » (pour info, la jupe est celle que j’ai acheté au rayon maternité de chez Kiabi).

  • La jupe fourreau

jupe fourreau chemisier camaieu jupe fourreau camaieu pull camaieu jupe fourreau camaieu pull camaieu bis

 

Là c’est l’exercice un peu périlleux. Car, la jupe qui, en temps normal, tombe sur les hanches, doit monter tout en haut du bidon. Ces jupes, je les ai trouvé chez Camaieu pour une vingtaine d’euros (et le rendu est plus sympa que pour une fringue que tu payeras plus cher au rayon maternité non?).

Alors, t’en dis quoi? Certains look t’inspirent? Comme je le soulignais, rien d’original dans tout ça. L’idée est simplement de montrer que l’on peut s’habiller sans pour autant laisser un rein en fringues de grossesse.

Et toi, tu t’habilles/t’habillais comment? Chez qui?

 

 

 

Prisonnière de mon propre corps…

cerveau emprisonné

Je n’ai jamais particulièrement aimé mon corps. Trop voluptueux, pas assez séduisant, trop encombrant, pas assez svelte, trop ceci, pas assez cela… Il m’aura fallu des années avant d’en faire un allié. 30 ans en réalité. Aussi surprenant soit il, c’est l’accès à la maternité qui m’a fait apprécier ce corps ennemi. Sauf qu’aujourd’hui, la donne a changé : je suis enceinte de bébé 2 et je me sens prisonnière de mon propre corps…

Alors que ma première grossesse a été une période divine, je ne peux pas en dire autant de la seconde…  Dès le début, j’ai souffert de symptômes assez désagréables (jette donc un œil par ici si le cœur t’en dit). Puis, alors que les choses ont commencé à s’apaiser, des contractions sont apparues. D’abord de façon discrète, puis de plus en plus prégnante. Après une visite chez ma sage femme, le verdict est tombé, ces dites contractions ont modifié mon col. Résultat : il va me falloir me mettre au repos jusqu’à la délivrance (ce mot n’a jamais eu autant de sens à mes yeux).

Depuis un mois et demi (seulement ?!?!?), je suis donc assignée à résidence avec pour prescription « zéro effort » c’est-à-dire pas de port de charge (par charge, il faut compter mon presque troizan de 16 kg), pas trop de marche, pas de voiture, pas de station debout ou assise prolongée, … En résumé, j’ai droit de rester allongée dans mon canapé toute la journée.

Il m’est arrivée de m’octroyer quelques libertés (prendre la voiture, faire une ballade, etc.). Et bien je l’ai payé. Cher. Une salve de contractions m’est tombée dessus comme pour me rappeler « t’as voulu profiter ma grande ? N’oublie pas que tu ne contrôles plus rien ! ». Car c’est de ce sentiment dont il s’agit : je n’ai plus aucune maîtrise sur mon corps. Mais cette fois, il n’est pas mon ennemi comme il l’a été pendant de trop nombreuses années. Non, cette fois, il est mon ravisseur. Je ne suis plus libre de mes mouvements. Il me faut rester là, le plus souvent immobile, et attendre que le temps passe. Et le temps défile particulièrement lentement lorsqu’on l’observe…

Quand on me demande pour quand est prévu l’accouchement, je me sens l’âme d’une détenue « j’ai encore trois mois à tirer ». Alors oui, je sais que ce sont les meilleures raisons du monde qui m’amènent à être dans cet état. Oui, c’est pour le bien de bébé. Oui ce n’est que temporaire. Mon cerveau a parfaitement assimilé ces données. Ce sont mon cœur et ses émotions qui ont un petit peu de mal à suivre…

Bref, je suis enceinte et prisonnière de mon corps…

Tu as déjà vécu ça? Comment tu as fait pour ne pas virer folle?

1 2