Avoir un enfant zen quand on est une pile électrique

zen

Non, il ne s’agit pas d’un article où je vais te donner des conseils. Loin de là… Car si je rédige ce billet, c’est précisément pour avoir des retours de parents qui, malgré leur tempérament de feu, ont des enfants cooools.

L’opération maman nerveuse + papa nerveux ne pouvait pas donner, du moins par chez nous, enfant zen. Le tout p’tit est du genre hyper sensible. Il est facilement irrité, agacé. Lorsqu’il ne parvient pas à effectuer une tâche (un puzzle ou autre par exemple), il se met dans tous ses états. Quand je ne comprends pas ce qu’il cherche à me dire, il entre en transe. Quant à la gestion de la frustration, je t’en parle même pas !

Certes, je sais qu’à bientôt deux ans, nous entrons dans une période critique. Toutefois, je pense que mon fils est nerveux. Avec des parents comme les siens, il ne pouvait en être autrement. Sauf que je n’ai pas envie que mon tout p’tit vive comme ça. Car être nerveux, si tu l’es tu me comprendras, ce n’est pas de tout repos. Encore, en tant qu’adulte, tu parviens plus ou moins à te maîtrisé. Mais, pour un enfant (de son âge qui plus est), c’est tout bonnement impossible.

Alors j’aimerais trouver des techniques pour zénifier mon fils. Je sais bien que, dans un premier temps, il s’agit d’un travail sur moi que je dois faire (et toi aussi l’Homme tu n’y échapperas pas). Etre plus relax, prendre les choses avec plus de recul, toussa toussa. Mais je crains qu’il ne soit déjà trop tard pour le tout p’tit… En même temps, s’il y a un coup à jouer, je me dis que c’est maintenant avant qu’il ne passe du côté obscur de l’ulcère…

Et toi, quel genre de parent es tu ? Cool ? Nerveux ? Cela a-t-il des répercussions sur le tempérament de ton/tes enfant/s ? Des astuces pour apaiser tes enfants au quotidien ?

4 Comments on Avoir un enfant zen quand on est une pile électrique

  1. anyo
    20 janvier 2015 at 23:12 (3 années ago)
    (Tu écris trop,je n’arrive plus à suivre !)
    Le MiniMoy était comme ça aussi avec des colères énormes en option. On a vu une psychologue car nous ne comprenions pas et la nounou menaçait de filer sa dem’ (bon c’était une c… mais quand même!)
    La psy nous a dit que l’entrée en maternelle l’aiderait à accepter la frustration et que nous devions lettre des mots sur ses emportements « je ne comprends pas ce que tu veux dire et je suis désolée car je vois que ça t’énerve… tu n’arrives pas à mettre ce playmobil dans cette boîte et tu as raison d’être en colère mais c’est impossible à faire,trouvons une autre boîte » etc… mais purée que ce fut long et pénible!
    C’est chouette que vous ayez pu le remarquer,vous allez pouvoir l’accompagner!
    Répondre
    • Pasquunemere
      21 janvier 2015 at 11:47 (3 années ago)
      Ah ça nous faisons, mettre des mots sur ce qu’il ressent. Ca a l’air de l’apaiser oui. Et alors du coup, ça a fonctionné l’entrée en maternelle??? Rassure moi, je t’en prie…

      C’est vrai que j’écris pas mal en ce moment… Trop tu trouves? Je ralentis si tu veux 😉

      Répondre
  2. anyo
    21 janvier 2015 at 13:34 (3 années ago)
    Ça me va parfaitement ton envie de blogguer,t’inquiète pas!
    Pour les crises c’est vrai que l’entrée en maternelle est radicale! Il y en a eu 2 en classe et encore un peu avec nous juste avant les vacances scolaires car grosse fatigue mais c’était le jour et la nuit!! Tenez bon!
    Répondre
    • Pasquunemere
      22 janvier 2015 at 10:48 (3 années ago)
      Merci pour tes propos plus que rassurants!!! Alors on serre les fesses et on attend!!!
      Répondre

Leave a Reply