Archive of ‘Mes conseils’ category

Se protéger de l’épuisement maternel…

lumière au bout du tunnel épuisement maternel

Il y a peu, je te parlais de ma crainte de revivre une dépression post-partum. Je me connais et me sais fragile. Pour cette deuxième grossesse, j’ai décidé d’anticiper et de « préparer » mon congé maternité. L’objectif est défini : me protéger de l’épuisement maternel… Voici, en vrac, les quelques points de mon « plan d’attaque ». Il n’est pas exclu que d’autres idées viennent l’étoffer…

  • Ne pas tomber dans l’isolement

Avoir au moins un contact par jour avec un/une ami/e (visite, texto, appel, etc.)

Essayer, autant que faire se peut, de s’octroyer une sortie quotidienne avec bébé

  • Reprendre possession de son corps

Remettre mon corps d’aplomb : rééducation périnée, rééducation abdominale, ostéopathe, dentiste, etc.

Retrouver mon corps : sport et repas équilibrés

  • Ne pas s’éloigner de ceux qui comptent

Prévoir une sortie en famille le week end

S’organiser au moins un dîner/apéro en amoureux par semaine

  • Anticiper

M’équiper en homéopathie, huiles essentielles, fleurs de Bach pour parvenir à me détendre

Me procurer des vitamines pour tenir le coup sur le plan physique

  • Prendre soin de soi

M’occuper de moi par des soins quotidiens

M’octroyer un moment cocooning par semaine : bain, soins, manucure, etc.

  • Ne pas être qu’une maman

Avoir des projets : décoration, formation, etc.

S’organiser des moments sans bébé : le confier au papa, à mamie, etc.

  • M’organiser

Reprendre la méthode fly lady pour les tâches ménagères

Faire les menus à la semaine et les courses au drive

  • Oser parler

Déverser mes humeurs sur mon blog

Ne pas hésiter à poser mes questions, même si je les pense stupides

Utiliser, si besoin, la carte « psy »


 

Et voilà ! Je reviendrai plus tard sur chacun des points mentionnés afin de développer davantage.

Alors, qu’en dis-tu ? D’autres conseils à me suggérer ?

Achats bébé 2 : pour améliorer le quotidien…

achats bébé 2

J’ai noté une différence notable entre mes achats pour bébé 1 et ceux que je fais actuellement. Pour mon aîné, j’étais bien plus inquiète d’avoir tout ce qu’il faut. Je méconnaissais totalement le monde de la puériculture. J’étais la première de mon entourage à devenir maman. J’ai donc fait de mon mieux avec les informations dont je disposais…

Pour bébé 2, la démarche est différente. J’ai conservé toutes les affaires de mon fils, ce qui diminue notablement les achats à effectuer. Cela me permet de faire des achats « de confort » qui, je l’espère, amélioreront notre quotidien à l’arrivé de bébé…

  • Un couffin

couffin-blanc

Jamais je n’aurais eu l’idée d’effectuer un tel achat pour mon premier bébé. Mais, depuis, j’ai accumulé quelque peu d’expérience et je sais que cet achat me sera utile. Pour mon aîné, dès qu’il dormait, je n’osais pas bouger. Je le voulais près de moi au cas où il se passe quelque chose. Je restais dans la pièce dans laquelle il était et attendait qu’il se réveille. Je m’interdisais ainsi bon nombre d’ « activités » (prendre une douche, préparer le repas, faire le ménage à l’étage, etc.). L’idée avec ce couffin est donc de pouvoir « trimballer » bébé partout avec moi. Plus besoin d’attendre que l’Homme rentre pour me laver ou autre. Partout où j’irai dans la maison, bébé pourra ainsi me suivre.

  • Une écharpe de portage

caboo carier

(Pour info, mon choix s’est arrêté sur la Caboo de Close car elle présente l’avantage non négligeable de ne pas avoir de nœuds !). Je ne compte pas le nombre d’heures passées avec bébé 1 dans mes bras. J’avais même le sentiment qu’il se « déclenchait » dès lors que je me mettais en mouvement (cuisine, ménage). Avec l’écharpe, tout me semble possible. Par ailleurs, cette écharpe nous offrira de belles balades à bébé et moi (pour bébé 1, j’étais souvent refroidie à l’idée de sortir tout l’arsenal poussette and co.). Enfin, le portage présente de nombreux avantages et bienfaits pour le nourrisson (si tu veux en savoir davantage, va donc par ici).

  • Un transat

transat chicco

J’avais investi dans un transat pour bébé 1 mais il ne s’y est jamais plus. Je compte ressortir la bête pour bébé 2 en espérant que lui s’y sente à l’aise. Car, comme pour le couffin, il présente l’avantage non négligeable de pouvoir « trimballer » bébé partout… De plus, celui-ci est au spectacle en regardant maman vaquer à ses occupations. Sinon, il est toujours possible d’y ajouter une arche de jeux…

  • Le bib’expresso

bib'expresso

Un investissement que je n’ai absolument pas regretté pour bébé 1… Pas de temps d’attente pour la chauffe du bib’. Bébé a faim et, dans les deux minutes, bébé a son biberon. Très pratique aussi pour les biberons de nuit : on prépare tout à l’avance, ne reste plus qu’à appuyer sur le bouton !

  • Des biberons à foison

biberonsAvant d’acheter des biberons en masse, j’attends de connaître les préférences de bébé en la matière (oui, car bébé n’appréciera pas toutes les formes de bib’). Mais, une fois que je l’aurai cerné, je compte bien acheter une bonne dizaine d’exemplaires. Pour bébé 1, j’avais l’impression de passer mon temps à laver les trois pauvres bib’ que j’avais en stock. On ne m’y reprendra plus ! Pour bébé 2, les biberons sales attendront sagement que le lave vaisselle tourne !

  • Une balancelle

balancelle

Alors là, j’attends de connaître les besoins de mon bébé. Certains ont besoin d’être bercés +++, alors que d’autres moins. Mon grand faisait partie de la première catégorie. Pourtant, je n’ai jamais cédé à la tentation d’acheter une balancelle. Mais ça, c’était avant. Si je vois que bébé 2 a les mêmes besoins que son grand frère, je ne me poserai pas mille et une questions : ce sera balancelle…


 

Et voilà ! Alors, qu’en penses-tu ? D’autres achats « confort » à me conseiller ?

PS : Je me tâte grandement pour le cocoonababy, tu l’as? Tu le trouves utile?

 

 

Vers une nouvelle vie ?

ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Il est des conseils qui sont bons à prendre. Des conseils pertinents qui t’emmènent vers un avenir meilleur. Des conseils qui font de toi la/le même mais en mieux. Voici une petite liste de ces conseils:

  • Noter noir sur blanc tout ce que l’on aimerait voir changer dans sa vie 

« Je ne veux plus être insatisfaite par mon travail »

« Je ne veux plus avoir ces cinq kilos en trop »

« Etc. »

  • Tenir un cahier d’engagement construit à partir des insatisfactions repérées

«  Me renseigner sur les domaines professionnels qui pourraient m’intéresser » / « Faire un bilan de compétences »

« Perdre un kilo durant le mois » / « Etablir des menus sains » / « Faire 10 minutes de sport par jour »

Il importe que ces engagements répondent à la méthode SMART : Spécifique – Mesurable – Atteignable – Réaliste – Temps (avec une date butoir).

  • Procéder à un ménage intérieur/ménage extérieur

Identifier tout ce qui paraît toxique dans notre environnement (relation, organisation, etc.) et tenter de le réduire voir de s’en séparer.

Procéder à un désencombrement de son intérieur (se débarrasser de tout ce qui nous est inutile).

L’idée est de se soulager de tout ce qui nous pèse au quotidien.

  • Ne jamais être dans l’attente et la passivité.

Il s’agit de ne pas attendre de l’autre pour améliorer sa vie. « Je suis la seule et unique personne qui peut faire bouger ma vie ». Si l’on veut que les choses changent, le mouvement doit partir de soi.

  • L’énergie appelle à l’énergie

Tous ces changements peuvent effrayer car ils réclament du temps. Or, le temps en soi ne doit pas être un frein. Si l’on est convaincu/e que l’on peut parvenir à se dégager du temps, il y a de fortes chances que l’on réussisse. Pas forcément de grandes plages horaires, parfois seules 15-30 minutes par jour suffisent. Le sentiment de satisfaction tiré de ce « temps pour soi » entraîne un cercle vertueux d’énergie positive.

Cette liste de conseils (non exhaustive), je ne l’ai pas inventé. Loin de moi l’idée de me reconvertir en coach de vie. Je la tire de l’ouvrage de Raphaëlle Giordano « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ».

Ce livre, au-delà du fait de raconter l’histoire d’un personnage attachant, divulgue, au gré des pages, de nombreux conseils pour prendre sa vie en mains. Parfois un peu trop spirituel, quelques passages racoleurs (à mes yeux), cet ouvrage reste néanmoins « inspirant ». L’auteure nous emmène dans la vie d’une jeune femme, mère de famille, insatisfaite, qui décide de prendre son destin à bras le corps. C’est avec une facilité déconcertante que je me suis identifiée au personnage et que je me suis emparée des conseils pratiques disséminés ici et là. Evidemment, cela reste un livre donc pas de magie dans tout ça. Mais, si l’on si plonge, il est possible d’en tirer le meilleur pour soi.

Pour être honnête avec toi, ce livre m’a été gracieusement envoyée. Mais il a été une si jolie découverte que je souhaite t’en offrir un exemplaire (pas le mien, celui là je le garde !). Zieute ma page Facebook car c’est par là que ça se passe !

Alors, intéressé/e ?

1 2 3 4 7