Catégorie : Mon humour

La blogo me file des complexes…

blogosphere

Bon voilà, il faut que ça sorte, je suis complexée. Si, si, j’vous jure ! Quand je navigue sur la blogo ou encore sur les réseaux sociaux et que je vois ce que font certains et bah ça me fout les boules !

Alors attention, je suis hypra admirative hein ! Mais il n’empêche que, lorsque je vois tout ce que vous faites avec vos enfants, et bien j’en reste bouche bée ! Et vas y que je t’ai fait une cueillette aux champignons pour te sortir une tourte qui tabasse sa race le soir ! Et v’là que j’ai 10 minutes alors je couds un petit déguisement histoire que l’enfant ait fière allure (et il a plus que fière allure le môme ! avec son déguisement, il est mieux sapé que moi !). Et hop là, ce matin atelier pâte à modeler suivi d’une pause comptine elle-même enchaînée avec de la peinture sur soie…

Mais comment vous faîtes ??? Vous carburez au Guronsan ??? Vous consommez des produits illicites ??? Y a un truc c’est pas possible… Une telle efficacité dans l’organisation… J’en reste pantoise.

Et bien évidemment, pendant la sieste, c’est confection de gâteau pour le goûter. Quant au repas du soir, il a été préparé avec minutie la veille. Ou encore, la cuisine devient à son tour un moment de partage avec les enfants.

Moi ça m’échappe tout ça… Alors certes le tout p’tit n’a que 20 mois. Il a la capacité de concentration d’un poulpe. Il passe d’une tâche à l’autre en l’espace d’un millième de seconde (je pense d’ailleurs qu’il a des supers pouvoirs). Au passage, petit big up à Mum_issime qui, dans l’un de ses articles, retranscrit très fidèlement ce qui se passe dans la tête de mon fils.

Oui je lui propose des activités (dessin, lecture, pâte à modeler, etc.). Mais il se lasse très vite. J’adorerais pouvoir instaurer le rituel de l’histoire du soir que j’ai pu lire à de nombreux endroits. J’adorerais pouvoir aller faire une ballade en forêt. J’adorerais pouvoir passer l’après midi au parc. J’adorerais pouvoir faire des gâteaux avec mon fils. Mais voyez vous, tout ça, après essai, et bah ça rend rien. Le tout p’tit c’est un peu comme une tornade. Il brasse beaucoup. S’agite en tous sens. Sans s’arrêter. Il court partout. Se fait la malle dès qu’il en a l’occasion.

J’espère vraiment que l’âge aidant, mon tout p’tit et moi allons pouvoir partager davantage. En attendant, vous me faites grave envie !!! Vous m’inviteriez à vos petits ateliers ? Promis, je viendrai sans mon fils 😉

Note à moi-même : les enfants dans les pubs sont des acteurs !

trottino zebre elefun

Il y a peu encore, le tout p’tit ne s’amusait qu’avec des jouets peu conventionnels (rappelez vous). Aujourd’hui, les choses ont évolué. Notre fils joue avec de « vrais » jouets (j’entends par « vrais jouets » ces objets avec lesquels on te lobotomise la tronche à la télé).

Et oui car, vois tu, à l’heure où passe la Maison de Mickey c’est le défilé des publicités en tout genre. Toi, en tant que faible parent influençable, tu vois ton enfant réagir à certaines de ces réclamations. Tu le vois s’agiter devant le Trottino Zebre, rire aux éclats devant l’Elefun.  Alors, tu te dis « bah pourquoi pas ? C’est vrai que ça a l’air marrant ce machin ! ». En plus, on a tendance à te le vendre sous un angle pédagogique : c’est bon pour le développement psychomoteur, ça stimule le langage, etc, etc. Donc tu te dis « Banco ! »

Tu te rends alors dans un magasin de jouets et tu te retrouves au milieu d’autres parents, l’œil hagard, à la recherche du Graal. Tu rentres chez toi, impatient d’observer la réaction de ton enfant face à cet objet qui l’avait fait tant réagir face au petit écran. Bon je te passe l’épisode où, évidemment, c’est le carton qui vole la vedette.

Puis, avec le temps, tu te rends compte à quel point ton enfant rivalise d’imagination pour détourner l’intention première du jouet :

  • Le Trottino Zèbre est désormais utilisé comme bélier pour défoncer tous tes meubles
  • L’Elefun a vu son utilité réduite car le tout p’tit a trouvé le moyen de foutre de la pate à modeler dans les tuyaux
  • D’ailleurs en parlant de pate à modeler, au mieux le tout p’tit la mange, au pire il émiette la dite pate afin d’en semer de minuscules petits bouts dans la maison
  • Ah et en continuant sur le côté « créativité », les feutres il les utilise pour dessiner partout sauf sur une feuille (le canapé, la table basse, ses bouquins, etc.), ses crayons en cire lui permettent de combler une petite faim (oui, mon fils est un daleux !)

Bilan des courses : les enfants qu’on voit dans les pubs sont des acteurs ! Car, lorsque tu les observes, tu vois l’utilité première du jouet vendu. Ils ont l’air heureux comme tout. Ils se marrent. Ils jouent « proprement », sagement. Mais toi, lorsque tu ramènes le dit jouet à la maison, il ne se passe jamais la même chose. Certes le gamin s’éclate mais absolument pas pour les mêmes raisons : soit parce qu’il te fout un bordel monstre avec, soit parce qu’il a trouvé une nouvelle arme de destruction massive.

Mais finalement, le but premier d’un jouet ne serait il pas la créativité ? Donc bon, objectif rempli quoi !

J’habite à côté du blond…

le blond

Tu le connais ? Mais si tu sais, le blond… Celui qui nage mieux que tout le monde. Celui qui skie mieux que tout le monde. Celui qui fait tout mieux que tout le monde en fait. Et bien je crois que c’est mon voisin.

Pour te situer les choses : nous avons fait construire notre maison que nous avons réceptionnée en avril 2013. Alors certes la maison était habitable en l’état mais il restait toute la « déco » intérieure à faire ainsi que les extérieurs. Bilan des courses 1 an et demi après la livraison c’est à peine si nous avons fini le rez de chaussé.

Notre voisin lui, le blond si tu as suivi, a bien évidemment tout fini. Son intérieur est nickel. On le sait car il nous a invités à manger la galette des rois (donc en janvier donc quelques mois après avoir reçu sa maison). La maison parfaite. Comme celle que tu vois dans les magazines.

Son extérieur je t’en parle même pas. Il a la cabane de jardin raccord avec sa maison. La clôture est évidemment posée. Il a même posé des lampadaires le long de son allée de garage.

Le comble dans tout ça c’est que la première fois qu’on s’est rencontré ils nous a dit « on avait pas d’idée pour la construction de notre maison. Et puis on est passé devant la votre. On a trouvé ça sympa donc on s’en est inspiré ». Alors ça pour s’en être inspiré, ils s’en sont inspirés ! Mais avec un budget multiplié par 3 comparé au nôtre. En gros, la leur c’est le château et la notre c’est la dépendance…

Mais le pire dans tout ça, c’est qu’il est sympa !!! Tu peux même pas lui en vouloir tellement il a le cœur sur la main. Pour preuve, à l’heure où je t’écris, il est en train de donner un coup de main pour le jardin (oui 1 an et demi après on s’attaque enfin aux extérieurs). Grrrr !!! Rageant !!

Et toi, tu as un blond dans ton entourage ???