Mais comment font-elles ???

wm191450tt

Comment font ces mères qui adooooooorent passer du temps avec leur bambin ? J’ai un profond respect pour ces femmes qui parviennent à passer des journées tout entières avec leurs enfants et pour lesquelles cela semble si simple… Pour moi, passer une journée seule avec mon fils rime souvent avec inquiétude voire angoisse. Je suis de nature très anxieuse et j’envisage souvent le pire pour chaque situation qui se présente à moi.

Dès lors que je dois passer plusieurs heures seule avec mon enfant, j’imagine des scénarii plus ridicules les uns que les autres : qu’il prenne la fuite pendant que je prends ma douche (alors qu’il sait à peine marcher), qu’il s’étouffe avec sa purée (alors qu’il a 12 dents dont il sait parfaitement se servir), qu’un dangereux psychopathe vienne le kidnapper pendant que je suis aux toilettes, etc. Bon j’exagère à peine mais l’idée est là : je crains d’ « abimer » mon fils. Ainsi, dès que je passe du temps avec lui, c’est à peine si je ne l’enroule pas dans du papier bulle pour éviter tout incident.

Et donc je ne profite pas… J’avoue que cela a tendance à s’arranger à mesure qu’il grandit mais il y a toujours cette angoisse dans un coin de ma tête. Mon inquiétude (et oui car une inquiétude provoque une angoisse qui elle-même engendre une peur, le truc sans fin !) est que je transmette tout ça à mon fils.  Bon il a l’air visiblement d’un enfant très « relax ». Il doit tenir ça de son père dont la philosophie pourrait se résumer à  « s’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème ». Partant de là, je ne peux que remballer mon histoire de psychopathe kidnappeur d’enfant…

Bref je suis une mère pleine d’angoisses mais je me soigne !

16 Comments on Mais comment font-elles ???

  1. Mondomisiladoré
    8 mai 2014 at 20:39 (3 années ago)
    je comprends un peu ce que tu veux dire…je suis moi même tout le temps inquiete mais je crois qu’on a pas fini de l’être … on ne peut malheureusement pas les protéger de tout tout le temps mais on fait de notre mieux ^^ de plus je suis aussi anxieuse quand c’est quelqu’un d’autre qui me garde mon bébé lool même si j’ai confiance en la nounou …je préfère quand je le vois et qu’il est avec moi ^^ allez courage dans 20 ans on se fera moins de souci pour eux … ou pas lool
    Répondre
    • Pasquunemere
      9 mai 2014 at 08:19 (3 années ago)
      Hihi! Tout le monde me dit « petit enfant = petit souci; grand enfant = grand souci ». Bah je suis pas sortie de la mer**! Contrairement à toi, moi je suis sereine quand je le confie à quelqu’un. Comme le dit Millie dans son commentaire, je pense que c’est une question de confiance en soi, en tous cas en ce qui me concerne. Mais comme tu le dis si bien, on ne peut pas nous reprocher de faire de notre mieux. Mais si l’angoisse pouvait s’atténuer, ça ne me ferait pas de mal!
      Répondre
  2. Millie
    8 mai 2014 at 22:55 (3 années ago)
    Je crois que sur ce coup, je peux répondre. Comment on fait ? Je ne sais pas, un savant mélange d’amour, d’abnégation, de patience, de bonne humeur, et un soupçon de confiance en soi… Voir le verre à moitié plein aide à surmonter ces angoisses que nous connaissons toutes. Prendre confiance en soi aussi. Et puis, accessoirement, il faut apprendre à faire confiance à l’enfant lui-même, et se dire qu’en étant vigilante, cela suffit, le reste il nous le fera savoir…
    Mais c’est vrai, c’est pas évident, et après la longue absence de mon homme (en sachant que je n’ai ni nounou, ni proche à proximité, et 2 enfants), ton respect me va droit au cœur car c’est vraiment pas évident tous les jours…
    Répondre
    • Pasquunemere
      9 mai 2014 at 08:21 (3 années ago)
      Tu soulignes un point éminemment important : la confiance en soi! Je crois que c’est précisément ce qui me manque. Me dire que je sais m’occuper de mon fils, que je suis une « bonne maman ». En tous cas, je réitère mon respect, d’autant plus avec deux enfants et peu ou pas de soutien à proximité…
      Répondre
  3. Millie
    9 mai 2014 at 10:31 (3 années ago)
    Ton fils est heureux, tu le dis toi-même. Dis toi aussi que tu n’y es sans doute pas pour rien, malgré tes failles. Rien que ça, ça doit te donner un brin de confiance 😉

    Merci <3

    Répondre
    • Pasquunemere
      9 mai 2014 at 16:28 (3 années ago)
      Merci à toi!!!
      Répondre
  4. PetitDiable
    9 mai 2014 at 12:20 (3 années ago)
    ah oui, tu angoisse vachement!
    Je fais partie de ces mamans qui aiment, adorent, passer du temps avec leurs enfants, et je suis sûre qu’avec un peu de temps tu vas te détendre!
    Répondre
    • Pasquunemere
      9 mai 2014 at 16:31 (3 années ago)
      Oui, oui, je suis complètement déglinguée du bulbe, tu peux le dire 😉 J’espère un jour rejoindre ce club des mamans qui adorent passer du temps avec leurs enfants sans craindre pour leur vie à chaque instant! Mais comme tu le dis, plus il grandit, plus je me détends… Y a plus qu’à espérer que je desserre les fesses avant qu’il ait 18 ans!
      Répondre
  5. My Twinnies And Me
    9 mai 2014 at 20:42 (3 années ago)
    Quand Chouquette a repris le travail et que je me suis retrouvée seule, sans aide, avec deux nourrissons, je me suis retrouvée dans le même état d’angoisse.
    Et si je leur faisais du mal? Et s’ils s’étouffaient? S’ils faisaient une mort subite pendant une sieste…et si? et si?
    Mais aujourd’hui ça passe, je me dis que moi seule les connais comme je les connais, je reconnais leurs pleurs, je sais quand ils ont mal, ou quand ils sont un peu stressés, alors quelque part je me dis qu’ils sont en sécurité avec moi.
    Aies confiance en toi, en ta capacité à anticiper, tu es une maman, tu es SA maman.
    Et puis , c’est normal d’angoisser pour ses enfants, je pense qu’on angoissera toute notre vie pour nos bouchons !
    Répondre
    • Pasquunemere
      9 mai 2014 at 21:06 (3 années ago)
      Oui c’est sur, tu as raison. Son père et moi le connaissons mieux que quiconque! Il faut que je me fasse confiance. Y a du boulot mais bon, il faut ce qu’il faut pour que je puisse profiter sereinement des moments qu’on passe ensemble…
      Répondre
  6. MaPetitePageBlanche
    11 mai 2014 at 20:25 (3 années ago)
    Je comprends complètement ! Sans être aussi angoissée que toi, j’ai parfois ce genre de peurs, je ne sais pas si ça vient d’un manque de confiance en moi, mais jme soigne aussi 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      11 mai 2014 at 21:19 (3 années ago)
      Ah ça me rassure! On en viendra à bout! Oui mon cas est extrême. En même temps, quand je vois ma mère tout s’explique. Hier encore je lui envoie une photo du tout p’tit pas mms. Elle m’appelle de suite en me disant « tu trouves pas que le tout p’tit est jaune sur la photo? Il ferait pas une jaunisse au moins?! ». Les chiens ne font pas des chats…
      Répondre
  7. Mamanh24
    12 mai 2014 at 14:35 (3 années ago)
    J’ai connu ça au début avec ma Coquillette, j’étais persuadée de ne pas être une bonne mère et de ne pas être capable de m’occuper d’elle correctement. Cette angoisse permanente est épuisante, je le reconnais ! Heureusement, ça passe avec le temps, quand on se rend compte que notre bébé grandit correctement, qu’il est en bonne santé, heureux, qu’il fait des progrès à vitesse grand V ! On prend nos marques, on s’affirme et aujourd’hui, j’ai pris une énorme confiance en moi, que je n’ai jamais eu dans aucune autre situation d’ailleurs. Je ne suis pas tout le temps sur son dos et les journées se passent bien, sans incidents majeurs ni kidnapping pendant que je fais pipi ^^
    Répondre
    • Pasquunemere
      12 mai 2014 at 21:03 (3 années ago)
      😉 Oui je constate aussi que je me détends à mesure que le temps passe. Mais c’est pas encore tout à fait ça! Ton témoignage me rassure tout de même : il est possible d’en sortir. Punaise on croirait une addict qui parle : « l’angoisse c’est tabou, on en viendra tous à bout! »
      Répondre
  8. Laetitia
    26 juin 2014 at 10:34 (3 années ago)
    Salut, tout d’abord merci pour ton humour et ton auto-ironisation!!! Cela me fait décompresser et prendre du recul sur ma situation car je me rends compte que je ne suis pas seule à angoisser grave dans ma nouvelle vie de maman… Ma petire luciole est. Née le 10 mai 2014 est la je suis entre baby blues et post partum !!! L’homéopathie ne marche pas. Je. suis pétrie eongée par l’angoisse c’est l’usure. Je. veux redevenir unpeu moi même et souffler un peu pour pouvoir profiter de ces moments avec ma pépite : je vois mon docteur demain pour lui demander des anti redresseur anti angoisses, vous pensez que c’est le bon choix? C terrible de somatiser, angoisser, avoir envie de pleurer être dérégler complet en fait même si cela prouve qu’on aime notre bébé au secours que j’hurle en moi même…
    Répondre
    • Pasquunemere
      26 juin 2014 at 20:11 (3 années ago)
      Je ne peux que comprendre ce que tu ressens, étant moi même passée par là… Je sais à quel point c’est usant d’être angoissée H24… Tu me demandes mon avis quant à l’éventuelle prise d’anxiolytiques et antidépresseurs. Je te dirais qu’à mon sens ce n’est peut être pas LA solution adéquate. Avant, il y a tout un tas de choses à essayer. Parles tu de ce que tu ressens autour de toi? As-tu des proches à qui tu pourrais confier ta luciole le temps de souffler un peu? Es-tu passée à la PMI où il y a du personnel qui pourrait éventuellement te venir en aide? Ce qui m’a beaucoup aidé moi c’est de verbaliser. Au début j’étais enfermée dans ma douleur, mutique. Puis je me suis ouverte et ai livré ce que j’avais sur le coeur. J’ai pu choquer certaines personnes par la virulence de mes propos (tout le monde n’est pas près à entendre des phrases du type « la maternité c’est pas pour moi », « je n’aime pas être en congé mater » etc. Mais ceux qui m’ont écouté sans me juger m’ont fait avancer et m’ont permis de passer à autre chose. Aujourd’hui encore je reste très angoissée (tu auras pu le constater si tu as parcouru mes quelques posts) mais ça va nettement mieux. D’ailleurs l’écriture de ce blog a été salvatrice pour moi : à la fois j’ai pu déverser mon angoisse et j’ai rencontré des gens qui m’ont prodigué de bons conseils. Je pourrais encore écrire des lignes et des lignes mais je résumerai ma pensée en te disant ceci : tu n’es pas seule, il est normal de ressentir tout cela. Essaie d’en parler autour de toi : famille, amis, médecin, PMI, etc. Verbalise cette angoisse qui, si elle ne sort pas, finira par te ronger. Je me suis sentie démunie, désarmée à la naissance du tout p’tit. Cet état a duré de nombreuses semaines mais aujourd’hui je vais bien car mon fils , au fil du temps, m’a appris à être maman.
      Répondre

Leave a Reply