C’que c’est dur bordel !

solitude-mere

Samedi matin, je me lève, lasse, fatiguée, désabusée… J’ai pourtant bien besoin de cette énergie qui me fait défaut. Aujourd’hui, je suis seule avec mes deux fils. Et j’’ai beau puiser au plus profond de moi, je n’y trouve rien. Le néant. Une coquille vide. Comment vais-je tenir la journée durant ? Comment maintenir le cap ? Et cette réflexion qui tourne en boucle dans ma tête « c’que c’est dur parfois d’être mère bordel ! ».

S’occuper d’eux, penser à eux, s’inquiéter d’eux, passer après eux. Eux, eux, eux… Constamment… Le jour, la nuit, le soir, le week-end… Sans répit, sans relâche, sans repos. Et cette fatigue qui semble insurmontable mais qu’il faut néanmoins dépasser car ILS ont besoin de toi. Tu ne peux pas être fatiguée.

Il est des jours où cela n’est plus possible. Il est des jours où tu fais les choses, par automatisme. Non, tu n’as pas envie de faire à manger, donner le bain, câliner, jouer… Non, toi tu voudrais juste le calme, le silence. Non, aujourd’hui, tu n’as pas envie de t’occuper d’eux. Tu n’en as plus la force. Cela te semble insurmontable. Et pourtant, tu n’as pas le choix. Ils sont totalement et pleinement dépendants de toi. Tu ne peux pas te dérober. Tu n’as pas d’issue. Il te faut être là, précisément à l’endroit où se trouve ton supplice…

Alors tu serres les dents. Tu essuies ces larmes dans tes yeux. Et tu fais. Tu agis. Tu essaies de ne pas entendre cette petite voix dans ta tête, cette voix qui dit « et moi, qui s’occupe de moi ? ». Tu tentes de ne pas trop prêter attention à cette boule dans le fond de ta gorge. Et tu fais, un pas après l’autre…

Il y a les jours où être mère est le plus cadeau qui soit au monde. Et il y a les autres… Les jours où tu voudrais t’enfuir. T’éloigner d’eux. Partir sans te retourner. Tout abandonner. Mais, tu ne peux pas. Tu n’as pas le droit. Parce qu’être mère, c’est aussi ça…

 

12 Comments on C’que c’est dur bordel !

  1. anyo
    5 décembre 2016 at 15:19 (9 mois ago)
    Oh oui c’est dur ! Hier PapaCoq m’a laissé dormir jusqu’à 11h et m’a recoucher de force à 13h voyant que je n’avais plus de jus… Parfois on perd un peu le contrôle de nous même en devant tout gérer pour les autres…
    L’important c’est d’en avoir conscience pour en parler, lutter, tenter de trouver des solutions…
    Courage wonderMaman !
    Répondre
    • Pasquunemere
      16 janvier 2017 at 15:15 (7 mois ago)
      « Parfois on perd un peu le contrôle de nous même en devant tout gérer pour les autres… » –> mais tellement!
      Répondre
  2. Mélanie
    5 décembre 2016 at 20:12 (9 mois ago)
    Je trouve très bien que tu en parles car on entend que les choses positives quand tu as ce genre de pensées on s’imagine toujours être la seule… j’en ai qu’une et c’est déjà dur, mon mari travail beaucoup donc je gère beaucoup. Je m’octroie des moments pour moi et nous. J’hésite vraiment pour un 2eme car je me demande si j’aurais la force? Courage tu n’es pas seule
    Répondre
    • Pasquunemere
      16 janvier 2017 at 15:17 (7 mois ago)
      Je comprends ton hésitation… C’est tellement dur parfois… Un petit rien peut sembler insurmontable…
      Répondre
  3. Aude
    6 décembre 2016 at 11:36 (9 mois ago)
    C’que c’est dur bordel!! je me dis la même chose en boucle depuis des mois… moi je n’ai qu’une fille de 2 ans, en plein terrible two (toi même tu sais) et je perds pieds. Le pire c’est que mon couple en a pris un coup, c’est simple nous ne sommes plus un couple, mais des colocataires. Je suis fatiguée, en colère contre tout le monde, j’en veux à la terre entière, à la moindre réflexion soit je deviens une furie, soit je me mets à pleurer… J’en veux à mon copain de ne pas comprendre mon état, j’ai l’impression que personne ne comprend rien à rien !! J’aimerais tellement offrir un frère ou une sœur à ma petite chérie (pas tout de suite hein!), mais je suis presque sûre que ça signera définitivement la fin de mon couple… ça tient déjà à peu de choses… J’ai tout pour être heureuse, mais je ne le suis pas (j’ai honte d’écrire ça).
    Je me dit que ça va passer, qu’il faut prendre son mal en patience, mais quand tu n’arrives plus à communiquer avec le papa, je ne vois pas comment ça peut s’arranger…
    Pardon pour le commentaire décousu, j’avais besoin de m’exprimer.
    Bon courage à toi, ton couple a l’air solide, je suis sûre que tout ira bien <3
    Répondre
    • melina
      8 janvier 2017 at 21:56 (7 mois ago)
      2 ans chez nous aussi. J’aimerai avoir un 2 ème enfont mais notre couple va t-il tenir le coup, est ce que je vais tenir le coup et j’ai pourtant tout pour être heureuse : un travail, une maison, un adorable garçon et pourtant ce n’est pas tous les jours facile… Bon courage à toi aussi !
      Répondre
      • Pasquunemere
        16 janvier 2017 at 15:21 (7 mois ago)
        Courage à nous!!! Dans quelques années, nous serons plus sereines…
        Répondre
    • Pasquunemere
      16 janvier 2017 at 15:18 (7 mois ago)
      Oh ça me peine de lire ça… Un mois est passé depuis ton commentaire, j espère que les choses se sont un peu apaisées…
      Répondre
  4. Je ne suis pas une Poule
    6 décembre 2016 at 23:11 (9 mois ago)
    Oh ouii que c’est dur parfois!! La vie c’est pas une pub Bledina, parfois les mamans elles rêves juste d’une île déserte avec un transat et des mojitos, un endroit où elles n’ont pas à penser aux vaccins, aux courses, au boulot, aux enfants, aux maris… Bref un endroit juste pour soi, pour se reposer et se faire du bien…
    Répondre
    • Pasquunemere
      16 janvier 2017 at 15:19 (7 mois ago)
      Oh une île déserte avec transat et mojito, le rêve absolu!
      Répondre
  5. Sophie
    15 décembre 2016 at 22:56 (8 mois ago)
    Et oui je suis aussi dans cet état d’esprit même si c’est inavouable… ma fille est en pleine forme et j’ai beaucoup de mal à la supporter et à canaliser son énergie et ses demandes… et oui j’ai aussi les jours ou pas envie de jouer, pas envie de câlins mais juste la paix ! Surtout que le reste de ma vie est difficile (chômage suite à un licenciement abusif) alors je suis vite ennervée, agacée et j’en veux à la terre entière ! Bref il y a des jours où je regrette ma vie d’avant, malheureusement… et la honte qui va avec
    Répondre
    • Pasquunemere
      16 janvier 2017 at 15:20 (7 mois ago)
      La honte qui va avec, oui je comprends! Pourtant cela me semble assez sain comme sentiment… Nous sommes humains et avons plus que le droit de ressentir ce gros ras le bol!
      Répondre

Leave a Reply