Le décalottage

allodoc

En voilà un mot effrayant… Si j’en viens à discuter de ça avec vous, c’est parce que l’Homme a emmené le tout p’tit chez le doc. Au départ pour une bronchite. Puis, au détour d’un contrôle technique de routine, la doctoresse a repéré que le bout du prépuce de notre fils était rouge : des impuretés se seraient logées à cet endroit. Elle nous a alors prescrit de la Bétadine afin de nettoyer tout ça. Puis, elle nous a conseillé de procéder progressivement au décalottage du prépuce du tout p’tit.

Or, à la maternité, l’information était toute autre : le décalottage serait une pratique désuète qu’il ne convient plus d’exercer. Alors que faire ? Je suis évidemment aller zieuter du côté d’Internet (c’est mal je sais) et voici ce que j’ai trouvé:

À la naissance, le prépuce est solidaire du gland. Le prépuce est la peau qui recouvre l’extrémité du pénis. Au cours du temps, prépuce et gland vont se séparer. Jusqu’à l’âge de trois ou quatre ans, il est normal, physiologique, que le gland ne se découvre pas. Cela viendra avec les premières érections.

Et si l’on considère le point de vue « hygiéniste », il est plutôt bénéfique que le prépuce continue à couvrir le gland. C’est la période pendant laquelle les bébés portent encore des couches, et le prépuce les protège des urines et des matières fécales.

Si, pendant longtemps, il était recommandé aux mamans de décalotter leur bébé à chaque bain, quitte à forcer les choses, le message a considérablement évolué. Ces recommandations d’un autre âge étaient basées sur l’idée que des infections pouvaient se loger entre prépuce et gland, et que le décalottage favorisait l’hygiène. On pensait que le décalottage permettait de nettoyer les sécrétions sous le prépuce. Certains médecins conseillaient même un nettoyage avec un bâtonnet muni d’un coton !

Alors, quoi faire ?

Rien. Surtout, ne rien faire. Sauf dans le cas d’une anomalie anatomique, que le médecin sera seul à pouvoir juger et traiter, il ne faut pas intervenir. C’est l’avis des médecins, c’est aussi celui des psychiatres. Moins on touche au sexe du bébé, mieux il se porte. Donc, jusqu’à l’âge de trois ou quatre ans, il suffit simplement de vérifier qu’il n’existe aucune malformation. Et surtout, ne pas s’inquiéter. Les anomalies sont rares et quand elles existent, elles sont, la plupart du temps, banales.

Source Au Féminin

Voilà où nous en sommes aujourd’hui. D’un côté, notre médecin nous dit de décalotter mais, de l’autre, nous lisons et entendons le contraire. Des informations que j’ai pu recueillir et, même instinctivement, j’ai tendance à ne pas tenter cette pratique.

Toutefois, je reste en quête de témoignages. En cela, la blogo est une mine d’infos. Je me tourne donc vers vous pour avoir vos retours, vécus, impressions sur ce sujet. Si vous voulez bien m’aiguiller, je n’ai qu’une chose à dire : à vos claviers !

13 Comments on Le décalottage

  1. petite yaye
    13 octobre 2014 at 22:46 (3 années ago)
    J’ai entendu exactement comme toi : on ne touche pas au zizi des bébés garçons, ils se décalotteront quand ils seront capables de le faire eux-mêmes (vers 3-4 ans donc). C’est ce qu’on fait avec michoco (21 mois) et jusque là tout se passe très bien !
    Répondre
    • Pasquunemere
      14 octobre 2014 at 13:48 (3 années ago)
      Je pense qu’elle nous a conseillé cette pratique car le tout p’tit a le bout du prépuce rouge. Après je me dis qu’en désinfectant, ça devrait passer… Arf tant de questions. Les pratiques évoluent tellement, on ne sait plus à quel saint se vouer! Mais spontanément, comme toi, j’aurais tendance à ne toucher à rien…
      Répondre
      • petite yaye
        14 octobre 2014 at 22:35 (3 années ago)
        Oui moi je parlais du décalotage en général. S’il est infecté, c’est à toi de juger, si tu te pose encore la question je crois que j’essairai de lui donner un bain avec de la bétadine qui lave ou autre lotion desinfectante. Maintenant bcp de bébés sont passés par des décalotages et ne sont pas morts ! On en revient au même dujet : fais-toi confiance pour faire comme tu le sens, c’edt ce qui sera le mieux vécu par ton petit bout ! Pour l’anecdote zizi : à 10 jours de vie michoco hurlait à la mort, c’était pire allongé sur une table à langer en urinant, on a pensé à une infection urinaire, des médecins ont voulu le circoncire en urgence, « vous le mettez à jeûn pendant 12 h et vous venez demain matin » mais oui… bien sûr ! Heureusement on n’a rien fait ! C’était les reflux rgo qui le faisaient hurler et allongé c’était pire ! Il aurait eu à gérer l’opération + les reflux ! Plus rien à voir avec le sujet mais comme on parle rarement de zizi sur les blogs j’en profite, hihi 😉
        Répondre
        • Pasquunemere
          15 octobre 2014 at 21:18 (3 années ago)
          On a décidé de nettoyer à la bétadine sans décaloter. Merci pour ton témoignage car il est vrai qu’on parle pas assez zboubi (c’est ainsi qu’on appelle le zizi du tout p’tit) sur la toile. Le coup de stress qu’ils vous ont fait les médecins pour michoco! Vous avez bien fait de suivre votre instinct… Ce que tu dis me conforte dans l’idée de ne rien toucher pour le moment…
          Répondre
  2. EnilaDlb
    14 octobre 2014 at 08:19 (3 années ago)
    Ici nous avions suivi les conseils de notre pédiatre, qui nous avait conseillé de le faire. Personne n’avait été traumatisé, et là, à 3 ans, il « nettoie son zizi » tout seul.
    Le mieux est de faire comme tu le sens. Si ton petit ne se plaint pas d’y avoir mal, et que toi tu ne te sens pas d’écouter les conseils de ton pédiatre, ne le fais pas…
    Répondre
    • Pasquunemere
      14 octobre 2014 at 13:50 (3 années ago)
      Et vous avez procédé de quelle façon? En en discutant auprès des collègues ce matin, 2 sur 3 ont procédé au décalottage de leur enfant. L’une d’elle a son fils qui a bénéficié d’une crème pour aider au « décollement » des parois. Pour l’autre les choses ont été plus compliquées. Je suis paumée! Mais effectivement, j’ai surtout peur de mal faire (décalottage ou pas).
      Répondre
  3. Mum_issime
    14 octobre 2014 at 13:24 (3 années ago)
    Comme je te le disais en off, j’ai la même version, enfin les mêmes versions que toi…
    Maternité : on ne le fait pas (enfin je le déduis puisqu’on ne m’a rien dit en fait!)
    1er pédiatre : on ne le fait pas
    2ème médecin généraliste : on le fait !
    Verdict pour le 4ème avis cet aprem… je vous dirai !
    Pour l’instant « on le fait » = 1 VS « on le fait pas » = 2
    Répondre
    • Pasquunemere
      14 octobre 2014 at 13:53 (3 années ago)
      Hâte de savoir ce qu’il va te dire ! S’il faut il va être pour et ça fera 2 partout! On ne va tout de même pas écumer tous les docs de France si?
      Répondre
  4. petite yaye
    14 octobre 2014 at 22:37 (3 années ago)
    Oui moi je parlais du décalotage en général. S’il est infecté, c’est à toi de juger, si tu te pose encore la question je crois que j’essairai de lui donner un bain avec de la bétadine qui lave ou autre lotion desinfectante. Maintenant bcp de bébés sont passés par des décalotages et ne sont pas morts ! On en revient au même dujet : fais-toi confiance pour faire comme tu le sens, c’edt ce qui sera le mieux vécu par ton petit bout ! Pour l’anecdote zizi : à 10 jours de vie michoco hurlait à la mort, c’était pire allongé sur une table à langer en urinant, on a pensé à une infection urinaire, des médecins ont voulu le circoncire en urgence, « vous le mettez à jeûn pendant 12 h et vous venez demain matin » mais oui… bien sûr ! Heureusement on n’a rien fait ! C’était les reflux rgo qui le faisaient hurler et allongé c’était pire ! Il aurait eu à gérer l’opération + les reflux ! Plus rien à voir avec le sujet mais comme on parle rarement de zizi sur les blogs j’en profite, hihi 😉
    Répondre
  5. Ma Breizh Family
    15 octobre 2014 at 11:41 (3 années ago)
    Moi je ne m’étais même pas poser la question, à la maternité on ne m’avait rien dit sur le sujet non plus.
    C’est ma mère qui m’a parlé de ça. Comme elle n’a eu que des filles un jour elle m’a demandé s’il ne fallait pas le décalotter..le quoi?!
    Le pauvre rien que d’y penser ça me faisait mal alors j’en ai parlé au pédiatre qui m’a dit de ne surtout rien faire et c’est de que j’ai fait et jusque là tout va bien ! 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      15 octobre 2014 at 21:26 (3 années ago)
      Hihi! C’est pas ma mère qui me parlerait de ça. Son leitmotiv : ne toucher au tout p’tit sous aucun prétexte (sauf pour l’étouffer de bisous et de calins). En tous cas ma décision du moment est : on ne touche à rien! Même quand l’homme applique la bétadine, je reste derrière (bah oui j’ai la trouille) en beuglant « surtout tu ne décalottes pas! ».
      Répondre
  6. Sandra
    12 février 2015 at 18:35 (3 années ago)
    Bonjour
    J ai trois petits gars 8. 5 et 3 ans
    Je n ai jamais fait la petite peau de mes garçons
    La semaine passée, en vacances le papa a pris la douche avec les garçons et à constaté que le plus grand se décalottait sans problème
    Le deuxième essaye et arrive presqu à la moitié. Il est fier car il veut faire comme son grand frère
    Le dernier, papa a controlé, mais il est très serré au bout
    Alors papa lui montre et lui explique comment faire
    Répondre
  7. mumu44
    16 mars 2015 at 11:54 (2 années ago)
    J ai un ptit chou de 3 ans
    Ma belle mère m a demandé si je le décalotte
    Je lui ai dis que non
    Alors elle m a dit que je devrais le faire, car elle le faisait à ses petits garçons
    Hier soir après le bain, j ai regardé le petit bout de son zizi et il est bien serré
    J ai demandé à mon ptit chou de tirer un peu la peau en arrière.
    Il a essayé mais le gland ne sort pas du tout
    Que dois je faire ? Essayer ou ne rien faire ?
    Répondre

Leave a Reply