pieds-de-bébé-en-noir-et-blanc-39562927

Mardi dernier, je donnais naissance à mon second enfant… Second et, à priori, dernier enfant. Comme le poids sur ses épaules était lourd. A la fois, j’en attendais le meilleur comme le pire. Je m’étais préparée à ce que les choses soient aussi difficiles qu’avec son grand frère. Je m’étais préparée à un accouchement chaotique. Je m’étais préparée aux pleurs, aux nuits hachées. Je m’étais préparée à me sentir démunie, désemparée, seule face à ce petit être. Traumatisée par la naissance et les premiers mois de vie de mon aîné, les choses ne pouvaient que se reproduire avec mon second… Or, c’est bien le meilleur qui m’attendait…

Mon accouchement d’abord… Il m’a permis de créer ce lien qui m’avait manqué au premier. 30 minutes d’un peau à peau unique, magique. L’avoir si près de moi, pouvoir faire de cet enfant MON enfant. Le sentir, le toucher, le regarder, faire de lui MON fils. Comme ces premiers moments ont été déterminants pour nous. La connexion était établie. J’étais SA maman.

Puis, ses premiers jours de vie… Je me suis retrouvée face à un enfant calme, serein, apaisé. Ses besoins, il a fait en sorte que je les comprenne. La nourriture, les soins, le sommeil, il a tout facilité… A ses côtés, je me sens « compétente ». A ses côtés, JE SAIS… Je sais ce que ses pleurs expriment. Je sais identifier ses besoins. Je sais y répondre.

Non, je ne m’illusionne pas. Je sais qu’il va m’arriver de me sentir démunie, désarmée face à ce petit être. Mais, chaque jour qui passe, il remplit cette jauge de confiance qui va me permettre de ne pas vaciller au moindre doute.

Cet enfant, en naissant, m’a réparée… Il a complété cette moitié de mère que j’étais jusqu’alors. Il m’a fait me redresser, lever la tête et me tenir droite. Cet enfant, MON enfant, a fait de moi cette mère que j’espérais tant devenir…

12 Comments on Et il m’a réparée…

  1. Comme tu es touchante, tu me donnes presque je dis bien presque envie d”avoir un p’tit dernier dis donc
    Y a pas de raison pour que ça change alors savoure plein de bisou à vous 4
  2. Tellement contente pour toi! C’est génial! 🙂

    De mon côté, j’avais très peur de devenir maman, j’appréhendais tellement de choses et pour le moment ça se passe extrêmement bien également. Nous sommes deux nouvelles mamans très gâtées! ^^

  3. Comme ton témoignage est touchant ♥ C’est vrai que lorsque ça tait difficile avec le premier enfant , en avoir un deuxième n’est pas évident… Ton témoignage redonne confiance.
    Bises
    • Jamais je n’aurais cru pouvoir écrire ces lignes et pourtant… Je suis heureuse de lire que ce billet puisse redonner confiance 🙂
  4. Oh comme je te comprends… après un premier accouchement chaotique… j’appréhendais tellement le 2 eme… a envoir 18 de tension… mais tous c’est tellement bien passé u… et aussi des bons moments en tête à tête avec ma poupette en pouvant m’en occuper… en étant plus zen… (2 césariennes dont la première avec grosse hémorragie)…
    Je ne sais pas si c’est vraiment les loulous qui font la différence… ou tout simplement parce qu’on à plus d’éxpèriences… on sait à quoi s’attendre et du coup on est juste plus zen et ils le sentent 😉
    Biz biz
    • Je pense qu’en effet, nous sommes plus zen dans nos rôles de maman car nous savons, plus ou moins, à quoi s’attendre…Du coup, bébé le ressent et est, lui même, plus serein… Un vrai cercle vertueux!
  5. J’aurais pu écrire ton billet 😉 c’est exactement ce que j’ai ressenti pendant la grossesse une appréhension que tout se reproduise comme pour mon premier bébé c’était tellement tellement dur je me suis sentie tellement démunie. Et avec mon deuxième bébé je me suis sentie apaisée dans ma maternité, enfin.
    • C’est agréable n’est ce pas? J’appréhendais tellement, certaine que les choses allaient se reproduire (en pire avec la présence de mon grand). Et finalement… Comme quoi, la vie réserve de jolies surprises 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *