Etre parent = une perpétuelle remise en question

funambule

Etre parent, selon moi (enfin selon les 20 personnes qui habitent dans mon cerveau), c’est se remettre en question en permanence. Selon l’humeur du jour, les réactions de votre enfant, les retours des plus ou moins proches, etc., on navigue entre le « je fais bien », « j’en fais trop », « j’en fais pas assez ». C’est d’ailleurs « marrant » de constater à quel point les mêmes thématiques peuvent revenir à divers moments sous des formes très paradoxales :

J’en fais trop

Je n’en fais pas assez

  • Est-ce qu’il mange trop ?
  • Est-ce que je suis trop sévère ?
  • Est-ce que je le stimule trop ?
  • Est-ce que je mets trop de limite ?
  • Est-ce que je passe trop de temps avec lui ?
  • Est-ce que j’anticipe trop ses besoins ?
  • Est-ce que j’influence trop ses choix ?
  • Est-ce qu’il mange assez ?
  • Est-ce que je suis trop laxiste ?
  • Est-ce que je ne le stimule pas assez ?
  • Est-ce que je mets assez de cadre ?
  • Est-ce que je passe trop peu de temps avec lui ?
  • Est-ce que j’anticipe assez ses besoins ?
  • Est-ce que je le guide suffisamment ?

Ces questions se posent à un moment M. On leur trouve une réponse dans l’immédiate. Et il suffit d’un détail pour que l’on bascule de l’autre côté, comme le coup de vent qui fait tanguer le funambule sur sa corde.

Se questionner, se remettre en question, anticiper, s’autocritiquer, faire des erreurs et analyser, allant de l’avant, revenir en arrière pour repartir de plus belle, apprécier les victoires du quotidien sitôt malmenées par un petit rien, etc.  Pour moi être parent c’est tout ça… Rien n’est acquis, tout est à l’étude.

8 Comments on Etre parent = une perpétuelle remise en question

  1. Mum_issime
    30 octobre 2014 at 13:33 (3 années ago)
    Les victoires sont si fragiles… tu as bien raison. Un rien ne nous fait disjoncter, et un rien nous fait nous sentir les plus fort(e)s. Saleté de parentalité.
    Répondre
    • Pasquunemere
      30 octobre 2014 at 16:05 (3 années ago)
      Grave!!!! En ce moment c’est l autorité qui déconne! Normal vu l’âge du tout p’tit! Je ne sais plus comment me comporter avec cet enfant parfois possédé!!!
      Répondre
  2. Happycountdown
    30 octobre 2014 at 15:54 (3 années ago)
    Mon dieu comme tu as raison en ce moment qu’est ce que ça tangue sur ma corde, j’ai l’impression de faire tout de travers !
    Répondre
    • Pasquunemere
      30 octobre 2014 at 16:05 (3 années ago)
      Lol! Moi aussi ça tangue grave! Je prends une décision et agis en conséquence puis me dit « non c’est pas ça qu’il faut que je fasse », retour en arrière et reprise de décision… Pfff épuisant!
      Répondre
  3. MaPetitePageBlanche
    31 octobre 2014 at 13:02 (3 années ago)
    J’en suis pile là mois aussi (et j’ai plutôt l’impression d’être du mauvais côté de la corde, à tout faire de travers alors qu’encore la semaine dernière j’avais le sentiment de maîtriser grave la situation…).
    Ça fait plaisir de voir qu’on est pas les seuls ^^’
    Répondre
    • Pasquunemere
      31 octobre 2014 at 14:30 (3 années ago)
      Oh la non, tu n’es pas seule! Pareil il y a peu, tout roulait. J’avais même rédigé un article la dessus! Tu parles!!! Aujourd’hui j’ai un démon à la maison et je ne sais plus quoi en faire!
      Répondre
  4. Emma June
    3 novembre 2014 at 14:31 (3 années ago)
    Je suis tout comme toi! Je trouve que les doutes sont une bonne chose même si ça n’est pas toujours simple..Se remettre en question, ajuster avec l’évolution de l’enfant, notre propre évolution etc…et c’est ainsi qu’on essaie d’être la meilleure mère possible (sans être parfaite)
    pareil donc:
    http://readmymind.eklablog.com/l-abecedaire-de-maman-d-comme-a112782092
    Répondre
    • Pasquunemere
      3 novembre 2014 at 15:58 (3 années ago)
      Essayer d’être la meilleure mère possible oui, c’est ça le challenge! Le plus compliqué de toute une vie!
      Répondre

Leave a Reply