Grossesse médicalisée ou pas ?

suivi grossesse

Pas de panique, je ne suis pas encore enceinte (si tu m’as suivie, tu sais que les essais n’ont pas officiellement commencé, patience, patience, arg !). Mais d’ores et déjà, je me pose 1001 questions. Parmi celles-ci, on trouve en pôle position : vais-je me diriger vers une grossesse médicalisée ou pas ?

J’entends par « grossesse médicalisée » un suivi gynécologique par un obstétricien. Pour ma première grossesse, c’est le choix que j’avais fait. En réalité, ce n’était pas vraiment un choix car j’ignorais que d’autres perspectives étaient possibles. Or, aujourd’hui, je sais qu’il est envisageable d’être accompagné durant sa grossesse par une sage femme.

Lors de ma précédente grossesse, j’ai donc été suivie par une gynéco-obstétrique. Excellente technicienne mais zéro niveau humanité. Pas d’échange « chaleureux », que des discussions pratico-pratique. Empathie et bienveillance, j’oublie ! Des prises de sang, en veux tu en voilà ! Des frottis tous les mois. Même mon accouchement a été hypra médicalisé (j’en ai fait le récit sur le blog ; si toutefois cela t’intéresse, c’est par ici). Mais, gros point positif, des échos systématiques. Pourtant, rien n’indiquait que ma grossesse nécessitait autant de précautions. C’était simplement sa manière de fonctionner.

Sauf que… Et bien toutes ces précautions n’ont pas empêché les difficultés que nous avons rencontré avec le tout p’tit à sa naissance (rappelle toi, l’annonce du handicap, toussa toussa). Donc j’en suis là aujourd’hui :

  • Vais-je tomber dans la psychose à vouloir un suivi hypra-médicalisé pour éviter que le même schéma ne se reproduise ?
  • Vais-je lâcher prise et me confier à un suivi plus « humain » auprès d’une sage femme ?

La question reste aujourd’hui en suspens… En réalité, j’aimerais vraiment être en mesure de me laisser aller à un suivi sage femme. Mais, mes angoisses vont-elles me le permettre ? Après, je me dis également que, si jamais il y avait un quelconque souci, la dite sage femme n’hésiterait pas une seconde à me diriger vers des spécialistes compétents en la matière…

Bref, alors que je ne suis pas enceinte, je me déjà pose beaucoup de questions (angoissée un jour, angoissée toujours…). J’espère que cette seconde grossesse se déroulera comme la première : shootée aux hormones, je n’ai jamais été aussi sereine de toute ma vie…

Et toi, ta ou tes grossesse(s) ? Médicalisée(s) ? Un peu, beaucoup, trop ? Dis-moi tout ! Oui c’est un ordre 😉

6 Comments on Grossesse médicalisée ou pas ?

  1. wwwalienwww
    1 février 2015 at 11:22 (3 années ago)
    Si j’avais un deuxième, je choisirais le suivi sage-femme (que j’ai aussi découvert après ma première grossesse, c’est ballot ^^). Sans crainte puisque effectivement au moindre doute, elle te redirigera vers une équipe + « technique ».

    (j’ai relu l’annonce du handicap de ton ptit (et de l’inhumanité incompréhensible dont vous avez été victimes 🙁 ) ça vaut ce que ça vaut de te dire ça, mais une connaissance est sourde d’une oreille, de naissance, et tout va bien pour elle (genre si trop de bruit pour dormir, elle se tourne sur son oreille entendante, et paf, peinarde !)

    Répondre
    • Pasquunemere
      1 février 2015 at 11:33 (3 années ago)
      Pour le moment, je penche aussi vers un suivi sage-femme… Que j’imagine nettement plus bienveillant… Et que cela me permette d’appréhender sereinement cette future grossesse (que d’ambitions 😉 ). Merci pour ton retour vis à vis de ta connaissance. J’y avais déjà pensé à ça en plus! Notamment pendant les longues nuits où il hurlait : je me disais « il a du bol, lui il colle son oreille entendante sur l’oreiller et bim, silence total!).
      Répondre
  2. anyo
    1 février 2015 at 12:06 (3 années ago)
    Chaque professionnel de santé est différent mais il est vrai que les SF ont un rôle d’écoute souvent plus poussé mais cela dépend aussi de leurs personnalités. Tu peux faire un mix avec suivi mensuel par le gyneco et prepa à la naissance en individuel (ou mini groupe) avec une SF liberale…
    Répondre
    • Pasquunemere
      1 février 2015 at 12:14 (3 années ago)
      C’est ce que j’avais fait pour ma première grossesse. Le hic c’est que les cours de prépa à la naissance ne commencent qu aux alentours du 7ème mois… Et j’ai bien envie d être prise en charge dès le début par une sage femme… D’autant que j’aimerais beaucoup être suivie par une SF en particulier (celle qui m’a précisément dispensé les cours de prépa).
      Répondre
  3. CompletementNad
    1 février 2015 at 21:28 (3 années ago)
    Je viens de lire ta dernière réponse au dernier commentaire et non non non les cours de prépa ne commence pas aux alentours du 7eme mois mais plutôt quand toi tu le sens. Bon d’accord pas des le 1er mois mais après le 3eme. Moi pour ma 1er grossesse j’ai commencé des le 4eme mois sans problème avec un cabinet de sages femmes privé et c’est elles qui m’ont dit que je commençais quand je voulais.
    Après pour ma 2eme grossesse j’ai trouvé ça trop beaucoup trop médicalisé. Grossesse à risque comme ils disent. En même temps je comprends puisque des jumeaux. Du coup j’ai pas pu apprécié ma grossesse elle ne m’appartenait plus vraiment.
    Mais tu verras quand ton nouveau minus sera dans ton bidon tes choix se feront naturellement, sans te poser des questions.
    Répondre
    • Pasquunemere
      2 février 2015 at 16:50 (3 années ago)
      Bah écoute mon ancienne sage femme m’a dit que ce n’était pris en charge par la sécu qu’au bout du 7ème mois… Comprends plus rien… Et oui, pour des jumeaux, j’imagine que le suivi est particulier… « j’ai pas pu apprécié ma grossesse elle ne m’appartenait plus vraiment » : arf, c’est difficile ça comme vécu… Moi c’est mon accouchement qui m’a complètement échappé. Bon allé, haut les coeurs! Cette fois ci, ça va le faire 😉
      Répondre

Leave a Reply