quatre-accords-tolteques-avis
Mes humeurs

Les quatre accords toltèques : mon avis


Aujourd’hui, je reviens vers toi pour te faire part de ma critique du livre Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle. Plus d’un million de lecteurs qu’ils disent, je ne pouvais pas passer à côté!

L’accroche

Commençons par le titre : la voie de la liberté personnelle… Déjà, avec mes deux neurones bouillis, ce genre de propos ne me parle pas des masses. La liberté personnelle? Avec un crédit maison, un boulot, deux enfants en bas âge, comment te dire que l’histoire est déjà mal barrée au départ…

Mais ce n’est pas tout! Sur la quatrième de couverture (tu sais, le cul du bouquin), on t’ajoute « A chaque fois que vous le lisez, ce n’est pas le livre qui a changé, mais vous« . Ça c’est le genre de phrase qui a le don de me faire sourire. Que veux tu, je suis le scepticisme incarné!

Sceptique oui mais curieuse avant tout! En tant que consommatrice avérée, le bouquin a donc fini dans mon panier à courses, au milieu des couches et de mes courges (je parle des vraies courges hein!)

La lecture

Alors, la lecture s’est avérée parfois périlleuse! Il y a de nombreux passages que je qualifierais de « spirituel ». Et moi la spiritualité, comment dire… Tu vois le Dalaï-Lama? Et bien, admettons qu’on passe une soirée ensemble! Je pense qu’il me faudrait quelques grammes dans le sang pour échanger avec lui tu vois!

Toujours est il qu’il est assez aisé de sortir de cet aspect « spirituel », de le mettre de côté si je puis dire. Cela nécessite une petite gymnastique cérébrale je te l’accorde. Les propos tenus dans le bouquin peuvent être appliqués au quotidien de chacun. Bon, par contre, à la toute fin de livre, il y a des prières que l’on t’invite à faire. Là c’en est trop pour moi!

En résumé, si comme moi, tu as la spiritualité d’un bulot, cet ouvrage t’est accessible dès lors que tu prends de la distance vis à vis de certains passages.

Les accords

Gros scoop, il y en a quatre (quoique l’on m’a appris récemment qu’un cinquième était sorti, une espèce de StarWars Toltèque en somme!).  Je ne vais pas te les énoncer tels quels mais je vais t’en faire part selon mon interprétation

  • On utilise sa langue à bon escient!

Remballe tes idées salaces, il ne s’agit pas de ça… Le conseil ici est d’utiliser le langage afin de véhiculer l’amour et non la haine. Fini les propos vilains contre ta collègue, ton conjoint, ton enfant,… et encore moins contre toi même! Tes mots se doivent d’être aussi purs que l’alcool à 90°. Fini les pensées, paroles négatives! Ceci nécessite un véritable effort en ce qui me concerne. J’ai souvent le mot qui dérape et la langue aiguisée (en particulier envers mes proches, avec une spéciale cacedédi pour ma propre personne).

Penser positif, voir positif, parler positif…

  • On ne prend pas tout pour soi! 

On te conseille également de ne pas prendre personnellement tout ce que peuvent faire/dire les autres. Cela m’a fait penser à mes enfants. Souvent, lorsque je les vois agir ou réagir, je me blâme voire me flagelle pour leur comportement « inappropié ». Inutile de te parler de culpabilité, c’est sans doute un sentiment que tu connais…

Bref, ne prends pas les choses personnellement. Ce que les gens peuvent te renvoyer les concerne eux et non toi. Par exemple, ton jules rentre, en colère et te balance plein de reproches dans la tronche. Et bien, ce n’est toi le problème mais bien lui et sa propre colère.

  • On arrête d’interpréter!

Fini les suppositions et les déductions, si quelque chose t’échappe, tu questionnes! Encore et encore et encore jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de doutes dans la compréhension de la situation.

Là, j’ai tout de suite pensé à l’Homme où j’attends, très régulièrement, de lui, qu’il fasse des choses sans que j’ai besoin de le lui dire . Et bien fini! Si tu as un message à faire passer (sans vilain mot bien sûr!), tu le dis. Si quelque chose n’est pas clair à tes yeux, tu demandes. Simple, basique (Orelsan, si tu passes par là, la bise!)

  • On fait ce qu’on peut ma pov’ dame!

Chaque jour qui passe, fais ce que tu peux compte tenu des contraintes que tu as. Si tu es naze, malade, flemmard/e, et bien donne ce que tu peux et sois en satisfait/e. Si tu as la pêche, l’envie, la fougue, donne toi à la hauteur de ton énergie. Ni plus, ni moins… Et surtout ne pas se flageller pour les jours « down ».

Très difficile pour moi cet « accord »! Je suis hyper exigeante envers moi même! Si jamais je ne remplis pas mes objectifs du jour, je culpabilise, je m’en veux, je me déçois… Ceci n’est pas sans lien avec le premier passage sur les vilaines pensées que l’on peut avoir à son propre égard.

Toutes ces clés, ou accords, sont liées et participent à une homéostasie qui mènerait au bonheur… 

L’application

Honnêtement, je pense que ces accords sont le travail de toute une vie. Le livre te donne les clés te permettant de faire sauter les verrous qui freinent ton accès au bonheur. Sauf qu’il est des événements qui risquent probablement de reverrouiller les choses et qui vont t’amener à te réaménager. Je ne parle pas forcément d’événements dramatiques mais plutôt des petits riens du quotidien.

Cela nécessite une vraie gymnastique cérébrale! Remanier ses pensées lorsque l’on pense/dit du mal de quelqu’un (de soi en particulier), s’obliger à demander de l’aide plutôt que de l’attendre passivement, accepter les jours contre-productifs où l’on a l’énergie d’une moule défraîchie…

A voir maintenant sur le long terme…

Ma conclusion

Je ne regrette pas de m’être procurée ce livre. Il gagne à être lu, ne serait ce qu’une fois dans sa vie. Toutefois, pour pour celles et ceux qui adhèrent aux propos tenus, cet ouvrage mériterait, à mon sens, une relecture de temps à autre, comme une piqûre de rappel à certains moments de sa vie…

Alors tenté/e????

Si oui, tu peux le trouver en cliquant sur le lien Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle

 

J’ai décidé, en commun accord avec moi même, d’organiser un concours pour t’offrir le dit bouquin (ce serait quand même dommage que je sois la seule, en ce bas monde, a atteindre le bonheur 😉 ).

Les conditions sont simples :

  • un petit commentaire sous l’article (bah ouais, histoire de voir que tu participes… Je me mets à la spiritualité mais je ne suis pas encore médium :p )
  • pas d’obligation de like, de partage, d’inviter 35 amis ou de faire un petit tour sur toi-même … Mais, au cas où tu l’ignores, j’ai une petite pageounette Facebook qui est manque d’affection la pauvre…
  • pas d’obligation, non plus, de t’inscrire à la newsletter du blog. Mais si tu le fais, sache que je t’envoie un sortilège spécial « enfant sage », qui devrait durer environ 10 secondes… 
  • concours ouvert jusqu’au 30 novembre et réservé à la France Métropolitaine (encore une fois, c’est de ma poche les gars donc vigilance sur les frais de port) 

 

37 commentaires

  • Maëlle

    Carrément tenter oui!
    J’en entend parler depuis longtemps de ce livre et aussi quelque part de cette philosophie de vie!

    J’avoue que le côté ne pas prendre pour soi (surtout avec zhom) ou dire ce je veux/ai besoin sans attendre que la personne le fasse (zhom encore) c’est hyper hard!
    Mais je travaille dessus depuis un moment!
    J’essaie de me renseigner et de pratiquer la communication non violente avec les adultes au quotidien et surtout avec zhom encore qui lui est le roi de la non communication et encore plus la non non-violente! (J’aime mon homme mais être la figure d’attachement si je puis dire de nos conjoint c’est quand même usant au quotidien !)

    Alors j’attend a travailler sur moi pour prendre du recul et apprendre aussi a comprendre ses besoins derrière ses mots et a comprendre mes besoins pour moi être plus bienveillante envers tout le monde au quotidien ^^

    Bref je m’éloigne du sujet!
    Et le bouquin a l’air super!

    • myriam

      Je me reconnais dans l’introspection que tu vis. Je n’ai peut être pas les mêmes questionnements mais, comme toi, j’ai le cerveau qui turbine en permanence 😉
      Je considère ton commentaire comme une participation donc 😉

  • Ethan nolhan

    Alors euh pas trop tenter du moins j’irai pas l’acheter mais si on me le prête ou que je le trouve en bibliothèque ou autre pourquoi pas pour le côté ne pas trop prendre les choses pour soit jzi du maille surtout au boulot. Par contre chez moi je culpabilise bcp envers mes enfants je sais que je ne suis pas une mère parfaite mais je suis plus souvent imparfaite que « normales »plus bienveillante surtout.
    Enfin personne n est parfait comme on dit

  • Nadege

    Ça peut être pas mal des fois la spiritualité , je suis formé à la relaxation psychothérapique et le mind fulnessca marche bien 😉😉

    • myriam

      Ah mais clairement, je ne doute pas du fait que la spiritualité ait du bon… Ceci dit, je pense être encore trop dans le contrôle pour pouvoir y avoir accès… Un jour peut être 😉
      Par contre, le « mind fulnessca » je ne connais pas du tout!

  • Coudard

    Moiiiiiii !!! Entre lire, comprendre et faire en sorte de les accepter, tout un fossé. Mais j’y crois quand même ! J’espère qu’il te sera bénéfique!

  • Aligny

    Olalala mais c’est le livre qui me faut moi et mon cerveau des fois je me demande si on fait vraiment partie du même corps. Je passe souvent du temps dans le côté psychologie ou lecture spirituelle au désespoir de monsieur mais bin que faire j’aime lire et j’aime découvrir pleins de truc. Alors je participe même si je le suis déjà inscrite à la newsletter lol 😉😉 bonne chance à toutes

    • myriam

      Ah les hommes et la psychologie, tout un programme 😉
      Oui, j’ai vu que tu étais inscrite à la newsletter, merci 🙂 🙂 🙂
      Bonne chance à toi 😉

  • Ethan nolhan

    Dia il y était le truc du concours ce matin quand j ai lu? Si oui j avais pas les yeux en face des trous alors donc je tente ma chance pourquoi pas je suis curieuse et joueuse.

    • myriam

      Non, le concours n’y était pas au début… Ce n’est qu’après avoir publié que je me suis aperçue que j’avais zappé le truc :p 😉

  • ALIE

    Je participe ! Il mintrigue du coup ce bouquin, je pense que j’irai pas jusqu’à l’acheter donc ma foi le gagner c’est le bon deal.
    Je suis actuellement dans le pk du comment je galère niveau temps et qualité de vie.
    Bien le bonsoir Madame !

  • Celine Nadaud

    J’avoue que la description que tu en fais me paraît très intéressante…
    Et Je crois que pour moi il y aurait du boulot sur bien des sujets 😕

  • trehet

    coucou… alors j adore ton résumé et ton analyse.. j adhère total et tu me donnes vraiment envie de le découvrir… il devrait me faire du bien… alors je vais croiser mes ptits doigts ….car je suis dans ce cheminement il devrait donc m aider ds cette belle voix…. merci beaucoup beaucoup pour ce concours. des bisous 😍❤🍀

  • Anyo

    Putain si tous les bouquins de développement personnel/bien être/psychologie pouvait être aussi drôle que ton article, le monde irait mieux ! Foi de bisounours ma bonne dame !
    Très clairement je suis très tenté de lire ce bouquin !
    Moi qui subit un harcèlement au travail d’après ma psy et moi qui pense que c’est de ma faute, que je fais mal,que je ne suis pas à ma place…
    Enfin bref si je pouvais lire ce bouquin sur la parole juste et apprendre à faire ce que je peux plutôt que de viser la perfection… je pense que ça me ferait réfléchir plus intelligemment lors de mes insomnies 😉
    J’attends le 30novembre avant d’aller remplir mon frigo et le glisser dans mon caddie si je ne gagne pas ici 🤣

  • Stephanie

    Coucou !

    JE participe, ça me ferait du bien un peu de me remettre en question pour progresser. Je suis surtout très loin pour les pensées négatives à mon égard.
    Pour ta page Facebook à l’abandon je continue pourtant de commenter, ne suffirais-je pas seule à la vie d’une page ? Deception .. !

    Hate de lire le prochain article,
    Bisous !

  • Muriel SPAGNOLO

    Il y a un moment que je te lis, mais pas longtemps que j’ose participer sur ta page facebook (j’attendais d’être maman pour me sentir légitime lol).
    J’adore les répliques du Cinquan 🙂
    Je suis tentée par la lecture de ce fameux livre, même si comme je te l’ai dit j’ai eu du mal avec l’autre (Eckart Tolle) et que j’ai peur que ce soit pareil avec celui ci. Mais bon, si je n’essaye pas de le lire, je ne saurai jamais… donc je tente ma chance. Et puis c’est bientôt mon anniversaire !
    Continue à écrire, j’adore !

    • myriam

      Alors j’ai commencé Eckart et vache ! C’est chaud a comprendre ! Je te rassure, celui là est beaucoup plus accessible 😉
      J’ignorais que ça faisait longtemps que tu me suivais. Pour moi, ton « inscription » collait avec le début de tes commentaires 😊
      Bref, tout ça pour dire « lâche toi! Fais toi plaiz’! ». Tu es ici (et sur Facebook) chez toi 😘

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :