Mes humeurs

Mon blog, reflet de mon cerveau…

A l’origine de ce blog, né il y a cinq ans maintenant, je te faisais part essentiellement de mes angoisses de jeune maman. J’étais, il faut bien l’admettre, on ne peut plus malheureuse dans cette nouvelle vie qu’était la mienne. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, des mois durant, je me suis noyée dans un burn-out parental duquel j’ai cru ne jamais pouvoir me relever. Et pourtant…

Aujourd’hui, les choses sont toutes autres. Ma vie est loin d’être idyllique mais je l’aime ainsi. J’ai réussi à atteindre ce qui me semble être la sérénité et l’apaisement. Alors qu’il y a encore peu je le fuyais, mon foyer est devenu mon refuge, mon cocon, l’espace au sein duquel je me sens bien, je me sens moi.

Je suis donc bien loin de celle que j’étais à l’ouverture du blog. Ce dernier a d’ailleurs « pâti » de mes changements d’humeur et de mes états émotionnels. Preuve en est la suppression des centaines d’articles que j’avais écrit des années durant. Est-ce que je regrette ? Oui, un peu car ils étaient le reflet de mon cheminement.

Il y a peu, j’ai accepté des partenariats. Je ne me retrouve pas dans cela. Bien sûr, recevoir de nouveaux produits, tels de petits présents, c’est toujours agréable. Quoique… Aujourd’hui encore, je me détache de plus en plus du matériel. Quel intérêt de crouler sous des objets dont l’utilité est plus qu’à mesurer ?…

J’écris ces quelques lignes sous l’influence d’un cerveau en ébullition. Pas de trame dans mon récit. Juste des mots qui m’assaillent. Néanmoins, une chose est sûre : je veux continuer de bloguer mais différemment.

Peut-être partager avec toi la façon dont, durant ces six dernières années, je suis passée d’une maman au bout du rouleau à une femme épanouie (oui, n’ayons pas peur des mots) ? Peut-être te raconter la façon dont j’ai totalement réorganisé mon quotidien ? Peut-être te donner, si toutefois tu en ressens le besoin, des trucs et astuces pour alléger ton quotidien ?

Je me dis, qu’à mon image à l’époque, il doit y avoir bon nombre de mamans épuisées, enfermées dans leur solitude avec ce sentiment que les choses n’iront jamais mieux. Je ne suis évidemment pas maître Yoda. Toutefois, s’il est une chose que je retiens de mon sinueux cheminement, c’est que parfois il suffit de savoir que nous ne sommes pas seules pour sortir la tête de l’eau.

Alors si tu te reconnais dans ces quelques lignes, rassure-toi, ça va passer… Des années durant, j’ai détesté ces quelques mots qui n’avaient aucun sens pour moi « ça va passer ». Et pourtant, c’est vrai… Tout passe… L’épuisement, les conflits, la tristesse, … Tout passe… Parfois, on s’en sort seul mais, souvent, il suffit d’accepter une main tendue. Peut-être pourrais-je être cette main ?…

Sur ces belles paroles bien confuses, je vais clore ce récit. Si toutefois, mes « idées » t’intéressent, n’hésite pas à me le faire savoir…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :