trucs et astuces organisation quotidien

De l’importance d’être désorganisé.e

Partout, ici et là, foisonnent des trucs et astuces afin d’organiser son quotidien d’une main de maître. Des années durant, je me régalais de ces conseils. To do list par ci, routines par là, sans oublier les sacro-saints plannings et autres mémos. Je peux même dire, sans fierté aucune, que j’étais devenue pro en la matière , véritable chef d’orchestre de mon quotidien.

Des repas fait-maison, des tâches ménagères exécutées en temps et en heure, des menus planifiés, j’en passe et des meilleurs… Pas un poil qui dépasse !

Et pourtant, là où je pensais maîtriser parfaitement le cours de mon existence, je m’enfonçais irrémédiablement dans une routine morbide. Plus de spontanéité. Plus d’improvisation. A la place, des objectifs à atteindre. Des tâches à accomplir. Sous peine de se sentir acculée, voire même de culpabiliser de ne pas cocher les cases de cette fichue to-do list.

Il y a quelques mois, au bord de l’implosion, je n’ai eu d’autre choix que de baisser les armes. J’étais devenue dictatrice de mon propre foyer avec, pour principale victime, nulle autre que moi même. Plus aucun plaisir, plus aucune envie. Un robot paramétré pour l’efficacité.

Alors, non sans mal, j’ai décidé d’appliquer le fameux « lâcher prise« , pendant désigné du contrôle absolu dans lequel je m’étais enfermée. Progressivement, j’ai abandonné certaines de mes routines. Les courses ne seront pas faites le vendredi mais le samedi? Ok! Ma maison ne sera pas parfaitement en ordre en partant travailler chaque matin? Admettons. Mes enfants ne mangeront pas du fait-maison-bio à chaque repas? Ça pique mais ça passe.

Ainsi, à force d’un véritable travail, que dis-je, une lutte contre moi-même, j’y suis parvenue. Aujourd’hui, ma maison n’est plus digne d’un catalogue Ikea. Mes enfants mangent leurs poêlées de légumes surgelés sans (presque) moufeter. Je fais les choses quand j’en ai envie, autant dire que l’Homme n’a pas eu d’autre choix que de passer derrière les fourneaux. Et, contre toute attente, je n’ai jamais été aussi sereine. Pour quelle raison? Tout simplement parce que mon monde continue de tourner et ce, même si je n’ai pas la main mise dessus. Il tourne même mieux depuis que j’ai cessé de vouloir le contrôler.

« Moins de pression, plus d’improvisation » est devenu mon mantra. Aujourd’hui, au lieu de préparer les goûters du lendemain, je joue avec mes enfants. Au lieu d’étendre une lessive, je débriefe ma journée avec l’Homme autour d’un apéro. Au lieu de préparer mes menus, je plonge dans un bain brûlant.

Je ne dis pas que je n’exécute plus aucune tâche. Disons que je le fais à l’envie. Oui, je sais, il est rare qu’on ait envie de récurer les toilettes ou encore de sortir les poubelles. Simplement, je ne m’impose plus de planning journalier (avec tout ce que cela génère comme stress). Et jamais je n’ai eu autant la sensation de profiter du quotidien qu’est le mien…


Et toi, ton quotidien? Millimétré ou improvisé? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *