• Ma famille

    L’annonce du handicap

      Je t’ai fait, il y a peu, le récit de mon accouchement. Les choses ne se sont malheureusement pas arrêtées là… Poursuivons là où j’avais clos mon récit : Enfin, au bout de quelques minutes, on nous l’amène. Mais, compte tenu de tout ce qu’il a subi, il se retrouve en couveuse. Il est donc là, à côté de moi. Ce petit être pour lequel j’ai vécu tout ça… Mon fils se retrouve donc à côté de moi, enfermé dans cette petite cage. Je l’observe. Je l’admire. Compte tenu de la « violence » de mon accouchement, je ne parviens pas à réaliser qu’il est à mes côtés à présent. Non seulement…