Je ne peux pas le préserver de tout…

http://cliketclak.skynetblogs.be/portraits-d-enfants/ http://cliketclak.skynetblogs.be/portraits-d-enfants/%5B/caption%5D

Ce matin, lorsque j’ai déposé mon tout p’tit à la crèche, il s’est passé un évènement. Rien de bien grave en soi mais le genre d’évènement qui t’amène à réfléchir… Ce matin, lorsque j’ai déposé mon fils à la crèche, j’ai compris que je ne pourrai jamais le préserver de tout…

Je t’explique la situation. Sitôt posé au sol, mon fils est allé rejoindre un groupe d’enfants qui étaient en train de jouer. Et là, l’un d’eux lui a mis une claque comme pour dire « dégage je veux pas de toi ». Arf, je crois qu’un truc vient de piquer mon cœur ! C’est vachement douloureux dis donc !

Mon fils, qui ne se pose ni en victime, ni en agresseur, se défend de ce rejet en poussant le gamin. Ni plus, ni moins. Désolée de te dire ça mais j’étais quand même assez fière de sa réaction que j’ai trouvé plutôt appropriée au contexte.

Puis, je me suis mise à réfléchir (comme souvent, bien trop souvent à mon goût d’ailleurs…). Mon fils a fait son entrée dans la vie. Cette vie qui te réserve souvent de jolis moments de bonheur  mais aussi, hélas, des situations moins agréables. Il est des évènements dont je pourrai le préserver. Il en est d’autres sur lesquels je n’aurai aucune prise… Alors que faire ?…

L’épargner autant que possible du négatif ? Mais agir ainsi ne risque-t-il pas de l’enfermer comme dans une bulle hermétique au monde ? Lui dire tout ? La vérité aussi moche soit elle parfois ? Cela n’aurait-il pas pour conséquence de noircir son quotidien d’enfant ?

S’il est une période de la vie où l’on peut se permettre toute la naïveté du monde, c’est bien, à mes yeux, l’enfance. Je veux offrir cette sérénité à mon fils. Je veux qu’il se sente confiant et sécurisé. Je veux qu’il conserve ses lunettes de Bisounours le plus longtemps possible. Toutefois, il est des évènements (anodins parfois, comme ce qu’il s’est passé ce matin) qui nécessitent d’être explicités. Avec des mots qu’il peut comprendre. Sans noircir. Sans aggraver. Juste pour expliciter.

Je ne cesserai de rappeler l’importance de la mise en mots. Mettre en mots c’est éviter de passer à l’acte. Mettre en mots c’est encourager la réflexion. Mettre en mots c’est exprimer ses émotions. Mettre en mots c’est sortir de soi pour partager avec l’autre.

Bref, ce matin, mon fils s’est pris une claque. Et je crois pouvoir affirmer en avoir pris une bonne aussi !

8 Comments on Je ne peux pas le préserver de tout…

  1. anyo
    10 février 2015 at 10:57 (3 années ago)
    arrghhh je crois que c’est le pire pour une mère! J’ai toujours une boule dans le ventre quand j’entr’aperçois un début de bagarre, une phrase pas sympa, un regard de travers…
    Et il a de la chance le tout petit que tu arrives déjà à te dire qu’il faut mettre en mots! Même avec les adultes d’ailleurs. Ici, CE2 et un simple rdv avec la maîtresse, en accord avec LaCrapule pour parler d’une camarade pas facile et hop tout était réglé! (pourtant j’avais une boule dans le ventre et peur d’être prise pour une maman surprotectrice!)
    Parler, parler, parler et regarder le film des bisounours quand même!!
    Répondre
    • Pasquunemere
      11 février 2015 at 16:50 (3 années ago)
      Hihi! Tu as bien fait de prendre RDV avec la maîtresse… Parfois, de simples mots suffisent pour éclaircir une situation complexe. Mieux vaut mettre des mots plutôt qu’attendre que les choses ne dérapent pour laisser place à la mise en acte…
      Répondre
  2. petite yaye
    10 février 2015 at 11:49 (3 années ago)
    et tu as même réussi à mettre des mots dessus 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      11 février 2015 at 16:50 (3 années ago)
      J’essaie, j’essaie… Pas facile 😉
      Répondre
  3. Céline
    10 février 2015 at 12:48 (3 années ago)
    Je dirais l écouter l aider à grandir tout en arrivant à s adapter….l aider à grandir en pendant par lui même grandir en confiance 🙂
    Répondre
    • Pasquunemere
      11 février 2015 at 16:51 (3 années ago)
      C’est ça! Lui offrir un espace sécurisant pour qu’il devienne autonome tout en étant en confiance… Dur labeur 😉
      Répondre
  4. CompletementNad
    11 février 2015 at 00:16 (3 années ago)
    Protéger son enfant de tout, on aimerait toute pouvoir le faire mais voila la vie à l’extérieur, hors de ce cocon familial, la vie sans nous à ses coté c’est pas toujours possible. Alors on fait de son mieux en l’aidant à affronter ce monde ou justement il y arrive de se prendre une claque.
    Répondre
    • Pasquunemere
      11 février 2015 at 16:52 (3 années ago)
      Je pense qu’effectivement, nous ne serons pas toujours pas là pour eux. Du moins physiquement. Mais leur faire comprendre qu’où qu’ils soient, nous sommes toujours là, qu’ils peuvent nous faire confiance en toute situation, c’est ça qui compte…
      Répondre

Leave a Reply