Je ne suis pas cette mère décrite dans les livres…

différence maman papa http://www.minutebuzz.com/insolite–10-photos-tres-droles-qui-illustrent-les-differences-entre-pere-et-mere/%5B/caption%5D

Juste avant d’écrire ce billet, j’étais en train de lire. Plus j’avançais dans ma lecture, plus mon envie d’écrire se faisait pressante. Le livre qui m’anime ainsi n’a rien d’extraordinaire. Il s’agit d’un livre conseils sur le développement de l’enfant. Pour le moment, le contenu même du bouquin m’a semblée plutôt pertinent SAUF qu’il m’a fait réaliser une chose : je ne serai jamais cette mère décrite dans les livres…

Toujours, dans les livres se rapportant au développement de l’enfant, il est fait état du lien si fort qui unit une mère à son bébé. En découle alors une place peu confortable pour le papa qui se doit de venir rompre la symbiose existante. Alors oui, je dois bien l’avouer, il s’agit là de la majorité des situations mère-père-bébé. Mais, il est des cas, comme le mien, où les choses se passent différemment. Les places sont redistribuées et les rôles quasi inversés.

Je n’ai pas connu cet état de symbiose avec mon enfant. Mon conjoint n’a pas été le père, autoritaire, venu rompre un état fusionnel. Plus le temps passe, plus je m’interroge sur les appellations de « mère » et « père ». Les stéréotypes que ces termes véhiculent. Les rôles que chacun se doit d’occuper (sous peine de ne pas se retrouver dans les bouquins). Une mère doit être bienveillante, empathique, totalement dévouée. Un père, lui, doit poser le cadre, les limites par son autorité naturelle.

Alors je me demande : pourquoi une mère ne pourrait-elle pas être père ? Et inversement, un père n’occupe-t-il pas, parfois, le rôle de mère ? Ces termes ou appellations ne nous enfermeraient ils pas dans un costume souvent trop étriqué ? Mon conjoint et moi sommes des mères-pères. Selon la situation, selon le comportement de notre fils, selon notre humeur, etc., nous sommes tantôt mère, tantôt père, chacun à son façon.

Bref, nous sommes parents, tout simplement… Et toi, tu te retrouves dans les bouquins de « puériculture », « développement de l’enfant »?

7 Comments on Je ne suis pas cette mère décrite dans les livres…

  1. anyo
    11 janvier 2016 at 23:49 (2 années ago)
    Je n’ai jamais réussi à en lire vraiment. Peut-être parce que je ne m’y retrouve pas… mais je nous retrouve dans tes lignes ! Tantôt père tantôt mère… un bel équilibre pour le couple et l’enfant… enfin je crois !
    Répondre
    • Pasquunemere
      12 janvier 2016 at 13:59 (2 années ago)
      J’espère que c’est un bel équilibre… Peut être ferons nous de nos enfants les futurs parents de demain?…
      Répondre
  2. Roxane
    12 janvier 2016 at 08:19 (2 années ago)
    Coucou
    J’ai arrêté de les lire je culpabilisais énormément après lecture je ne rentre dans aucune de leurs cases je dois être un extra terrestre lol
    Répondre
    • Pasquunemere
      12 janvier 2016 at 14:00 (2 années ago)
      Oh pour moi aussi, certains bouquins sont culpabilisants… Certains auteurs ne réalisent pas à quel point leurs mots peuvent être violents pour des parents peu sûrs d’eux!
      Répondre
  3. Emma June
    12 janvier 2016 at 09:08 (2 années ago)
    J’ai beaucoup lu de livres sur l’éducation et sur le développement de l’enfant (notamment Faber et Mazlich, Catherine Gueguen et Filliozat).
    Je pense qu’il faut en prendre et en laisser 🙂 et surtout chaque famille étant différente, on ne pourra jamais coller parfaitement à tout !
    Les livres sont toujours des généralisations .
    J’ai vu une intervention d’Isabelle Filliozat où elle disait que les termes père et mère était juste en référence à des » caractéristiques types » et non aux personnes en tant que telles.

    L’intérêt que je trouve à ces lectures est d’avoir de nouveaux éclairages et de nouveaux outils ou tout simplement, me conforter dans mes choix quand je doute.
    Quand je ne m’y reconnais pas, je passe 😉

    Répondre
    • Pasquunemere
      12 janvier 2016 at 14:01 (2 années ago)
      Ah bah tu vois, ce que tu écris à propos de Filliozat me « réconcilie » un peu avec cette auteure… J’avais trouvé son bouquin « j’ai tout essayé » très culpabilisateur…
      Répondre
      • Emma June
        14 janvier 2016 at 10:40 (2 années ago)
        Oui, je n’ai pas accroché non plus avec tout Filliozat mais quand je l’ai entendu dire ça, j’ai trouvé qu’elle était plus réaliste 🙂
        (d’elle j’ai aimé « L’intelligence du coeur »)
        Répondre

Leave a Reply