La question du choix

tu preferes

Si tu me suis, tu sais que j’héberge, depuis quelque temps maintenant, et contre mon gré, un terrible deuz… Le mot qui règne en maître au sein de mon doux et ô combien chaleureux foyer est le « NOOOONNNN !!!!! ». Afin de faire en sorte d’épargner mes pauvres oreilles, je tente tant bien que mal de les préserver de ce mot maudit. Pour se faire, j’ai lu et entendu qu’il fallait laisser à l’enfant la possibilité de faire un choix…

Plutôt que de dire « Tu viens mettre tes chaussures ?», proposer plutôt « tu viens mettre tes chaussures ou bien tu préfères que je le fasse ? ». Hypra simple non ? C’est bien sûr sans compter sur la « force de caractère » de mon fils (appelée aussi « tetedecon-itude »).

Si toi aussi tu passes ou est passé(e) par là, tu sais que, parfois, il y a de quoi dévisser. Parce qu’ici, même face au choix, mon deuzan  est capable de dire « NON !!!! ». Du coup, plutôt que de continuer à m’arracher les cheveux un à un, j’ai pris le parti d’en rire. Comment ? Et bien en proposant des choix plus absurdes les uns que les autres :

  • Tu veux manger ta purée ou tu préfères avoir des crayons de papier à la place des doigts ?
  • Tu veux aller faire la sieste ou tu préfères rester en équilibre sur un pied pendant 15 jours ?
  • Tu mets ton chapeau ou tu préfères te transformer en âne ?
  • Tu laves tes dents ou tu préfères cracher du feu par les naseaux pour le reste de ta vie ?
  • Tu ranges tes jouets ou tu préfères avoir des boules de pétanque à la place des pieds?
  • Etc.

Bon, en appliquant cette stratégie, je cherche juste à préserver ma santé mentale. Il n’y a évidemment aucun intérêt psycho-pédago-éducatif. Et puis de toute façon, tant qu’à avoir un « non », autant me marrer un peu (je te rassure, je n’utilise cette technique qu’à l’approche d’un pétage de plombs iminent… Le reste du temps je suis plutôt saine d’esprit 😉 ).

Et toi, t’as des stratégies pour épargner le peu de santé mentale qu’il te reste depuis que tu as des enfants ???

PS: et alors, tu préfères ne pouvoir dire que le mot « Graffiti » pendant une semaine ou avoir un slip qui parle avec la voix d’Eddy Murphy?

6 Comments on La question du choix

  1. Mum_issime
    22 juin 2015 at 20:24 (2 années ago)
    Le slip !

    Et sinon, j’applique aussi la méthode des choix mais pour de vrai ! genre « tu veux mettre les chaussures blanches ou grises » ?
    Si je sens qu’il veut pas aller au bain, ça donne « tu veux prendre quelle voiture dans le bain, la bleue ou la jaune » ?
    8 fois sur 10 ça fonctionne…

    Répondre
    • Pasquunemere
      1 juillet 2015 at 08:58 (2 années ago)
      Tu as de la chance!!! Mais toi, ton enfant est censé 😉
      Répondre
  2. Emma june
    22 juin 2015 at 21:28 (2 années ago)
    J ai moi aussi une tête de mule et les choix ne servait pas a gd chose qd c était non…Je me rassure en me disant que toute phase passe!tu m as fait rire avc tes faux choix.bon courage!
    Répondre
    • Pasquunemere
      1 juillet 2015 at 08:59 (2 années ago)
      Je me dis la même chose « patience ma grande, un jour tu en riras! ». Courage à nous!!!
      Répondre
  3. anyo
    23 juin 2015 at 12:20 (2 années ago)
    tu es sûre de préserver ta santé mentale ou bien elle s’est déjà fait la malle??? Cela dit j’adore ta technique, je vais tenter, c’est plus rigolo!
    Bon, vu l’humour des miens je risque d’avoir des réponses étranges… (dejà pour la fête des mères « tu vas m’offir quoi?  » « oh, une crotte de chacal! »)
    Sinon ma technique (quand j’y arrive) c’est de respirer très fort et au bout d’un moment le « criseur » en fait autant et on arrive à reprendre notre conversation
    Répondre
    • Pasquunemere
      1 juillet 2015 at 09:00 (2 années ago)
      Oui tu m’avais déjà fait part de cette technique que j’ai d’ailleurs utilisée… Et bien mon deuzan me regarde avec des yeux ronds comme des billes l’air de dire « elle me pète une durite la vieille ou quoi?!? »
      Répondre

Leave a Reply