Les terreurs nocturnes, elles terrorisent qui au juste ?

terreur nocturne

Depuis quelques mois maintenant, le tout p’tit a pris pour habitude de faire ses nuits. Quelle gentille attention de sa part n’est ce pas ? Bon il fait du 20h-6h30 donc ce n’est pas Byzance non plus hein… Mais pourquoi tu ne décales pas l’heure du coucher me dit on à tout va. PARCE QUE CA NE CHANGE RIEN BORDEL DE M**** !!! (hors-sujet terminé).

Revenons à nos moutons. Le tout p’tit dort bien. C’est un fait. Mais cette semaine il nous a fait une petite farce. Une nuit, alors que nous dormions tous paisiblement, un cri strident à rompu le calme ambiant… Crise cardiaque parentale ! KO technique des adultes en présence ! Punaise on savait pas qu’on jouait dans Freddy Krueger ! C’est quoi ce bordel ?!? Après avoir repris nos esprits, nous nous dirigeons dans la chambre du tout p’tit et on y trouve un petit bonhomme dans un état pas possible. Qui est entré dans la maison et a fait flipper mon fil ?!?! Où est cet agresseur que je le retrouve et que je lui arrache les corones ?!?!

Calme toi mon tout p’tit, papa et maman sont là… Diantre, il ne s’apaise pas le bougre ! Les câlins, bisous et paroles réconfortantes n’y font rien. Le tout p’tit semble être au bord du gouffre. Ne lui filez pas de corde, il risquerait de faire une connerie ! Finalement, après 30 minutes de tentatives diverses et variées, il a rejoint son lit où il a retrouvé un sommeil tranquille jusqu’au réveil. Quel bol ! C’était loin d’être notre cas…

Non parce que sérieux les terreurs nocturnes ne terrifient pas que les enfants, les parents aussi le sont ! T’imagines, tu dors comme un gros sac, loin dans tes rêves (rêves dans lesquels tu dors également, oui c’est le principe quand t’es parent, quand tu dors tu rêves de dormir…). Et bam !!!! Remake de Scream dans ta baraque ! Hitchcock n’a qu’à bien se tenir, le tout p’tit est dans la place!

Bon je veux pas me la péter mais le site Babycenter a fait un article spécialement dédié aux terreurs nocturnes de mon tout p’tit (ici) c’est dire si elles font parler d’elles…

Le lendemain de l’épisode, proche du traumatisme, j’ai décidé de prendre les choses en mains. Il fallait que j’évacue ce qu’il s’était passé dans la nuit. Il fallait que mon esprit troublé trouve apaisement. Ma thérapie, vous la connaissez peut-être : SHOPPING !!!! Oui, je l’assume, toutes les occasions sont bonnes pour shopper : terreur nocturne, ongle cassé, poil incarné, etc. Mais j’ai été hyper sage, je n’ai pris qu’une petite robe (9 euros chez Stokomani, elle est pas belle la vie ?)

robe verte

Avec cette robe, je peux te dire que je me sens armée pour affronter les terreurs du tout p’tit ! Ou pas…

Leave a Reply