L’hyper-contrôle même dans l’incontrôlable…

hypercontrôle

Sacré titre n’est ce pas ? Ca sent la psy à plein nez non ? Je te rassure, je vais juste te parler essais bébé. Car, si tu me suis, tu sais que l’Homme et moi avons décidé de signer à nouveau. Nuits pourries ; approvisionnements de couches en gros ; bib de 1h, 3h, 5h, etc.

Au mois de janvier dernier, je te faisais part du fait que notre famille était prête à s’agrandir. Il me fallait alors régler un souci de vaccin (contre la varicelle) et hop hop hop ! C’était mal me connaître (oui je m’auto-surprends encore de jour en jour).

Parce que, vois-tu, je me suis mise à calculer. Si bébé s’installe en février, cela signifie une DPA en novembre. Et qui dit novembre, dit bébé d’hiver avec son lot de rhyno, bronchites et autres joyeusetés. Puis, il y a eu le mois de mars avec une DPA pour décembre. Et qui dit décembre, dit routes gelées. Et qui dit routes gelées, dit difficultés d’accès à la maternité (quand on sait que j’ai pondu en une heure, je préfère éviter tout risque). Dans la même optique, on zappe le mois d’avril.

Puis, le mois de mai pointe le bout de son nez. Sauf que (bah oui, ma névrose ne s’arrête pas là, tu t’en doutes), si bébé s’installe, il y a des chances qu’il arrive le même jour que mon tout p’tit (né un 16 février). Donc on oublie le mois de mai.

Et juin alors ? Et bien c’est au mois de juin qui mon fils a pris ses quartiers dans mon bidon. Sauf que (oui, ça fait beaucoup de « sauf que »), malgré une DPA au mois de mars, il est arrivé avec trois semaines d’avance. Qui dit que bébé 2 ne fera pas la même farce ? Tu me suis toujours dans mon délire là ?!?

Alors où en sommes nous aujourd’hui ? Et bien je m’observe penser et je me fatigue. Comme si toutes ces choses étaient contrôlables. Comme si, sous prétexte que bébé allait arriver au mois d’avril ou mai, les choses allaient bien se passer… Ahahah (oui, je m’auto-moque de moi-même aussi !). Parce qu’attention ! Ca ne s’arrête pas là bien sûr… Bah oui, je veux éviter un bébé d’hiver mais je veux aussi éviter un bébé d’été (canicule tout ça, tout ça… Même si, la canicule en Picardie, faut s’accrocher !).

Bref, toutes ces considérations ne font que confirmer le fait que j’ai un pète au casque. S’il est des choses qu’on ne contrôle pas, c’est bien tout ce qui gravite autour de la maternité. Je le sais. Et pourtant, je ne peux m’en empêcher…

Bon allé, rassure-moi, dis moi que toi aussi tu as fait des petits calculs… Sinon, vas y, moque-toi, je t’en voudrai pas 😉

20 Comments on L’hyper-contrôle même dans l’incontrôlable…

  1. Rose comme trois pommes
    29 avril 2015 at 09:20 (2 années ago)
    J’étais bien trop pressée pour faire le moindre calcul !
    R s’est installée en juillet et je te le conseille 🙂 une naissance au printemps , pas de canicule et suffisamment grande pour affronter les virus de l’hiver.
    Mais bon, c’est galère de calculer, tu ne peux pas savoir combien de temps ça va prendre … Alors goooooo !!
    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:01 (2 années ago)
      Oui c’est vrai! Tu as totalement raison… Je crois que c’est ma trouille qui parle 😉
      Répondre
  2. Balthazar
    29 avril 2015 at 09:49 (2 années ago)
    Ici je plussoie les bébés de printemps ( mes deux sont de mars ) et comme j’ai aussi un pet au casque j’ai même tout un argumentaire là dessus :

    – tu peux sortir rapidement avec ton baby ( adieu solitude cloitrée chez toi toute la journée en jogging et seins à l’air, terrain propice au baby blues)
    – avec un peu de chance tu passeras juste après les gros trucs bien relouds de l’hiver de type gastro-rhino-bronchio
    -quand tu auras émergé du premier mois difficile, à toi les terrasses au soleil avec ton mini bébé que tu peux encore transporter partout sans trop de dégâts
    – les jours sont plus longs donc le gros tunnel badant bain-diner-gamin surex-17h-20h quand il fait nuit à 17h, c’est pas pour toi.
    – et SURTOUT, si le dieu du sommeil est avec toi, quand les vacances d’été arrivent ton baby commence doucement à dormir et à être réglé, ce qui veux dire que tu ne niques pas toutes tes vacances en famille/ entre potes/ en amoureux avec une tête de zombie qui rêve de son pieu ( et se fout royalement de la piscine/ de la rando/ de l’apéro ou toute autre activité vacancière).

    ET en plus à 3/4 mois pendant l’été, tu peux commencer à lui mettre des petites tenues de type bloomer ou short ou robe mimi sans que ça lui fasse des jambes de poulet maigrelet, parce que normalement il se sera un peu remplumé ( syndrome plis dans les cuisses et bisous dodus). Argument irréfutable.

    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:02 (2 années ago)
      Ahhhh j’aime ton argumentaire!!! Tu as fini de me convaincre!!! (PS : vive les personnes qui ont un pet au casque 😉 )
      Répondre
  3. monica
    29 avril 2015 at 12:29 (2 années ago)
    Moi le seul calcule que jai fait etait par rapport a la fin de mon chomage…pas top glamour!
    Par contre jai flippé que mininous naisse avant le 21 decembre et soit sagitaire comme mon pere (lhorreur absolue!).
    Finalement elle est arrivee avec 10 jours davance le 28 decembre jour de lannif de la copine qui nous presenté choubidou et moi… pourtant elle nous a supplié dessayer de ne pas lui voler son annif… lol
    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:04 (2 années ago)
      Oui ton calcul est tout à fait légitime! Et puis tu n’as pas l’air de trop galérer avec ton bébé d’hiver…
      Répondre
  4. Maman Nouille
    29 avril 2015 at 18:33 (2 années ago)
    Je pense que tu oublies de calculer en fonction du mode de garde que tu souhaites. Tu as plus de chances d’avoir une place en septembre, donc une fin de congé mat en septembre, du coup un bébé qui doit naitre mi-juin, donc la conception….bon ben je te laisse calculer.
    Chez nous on a désespéramment attendu le passage en CDI qui ne s’est pas fait alors on s’est lancé (après avoir attendu la fin des vacances , puis les fêtes de fin d’année, un dernier nouvel an entre amis fois longtemps). Et puis surtout on ne savait pas combien de temps ça prendrait.
    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:05 (2 années ago)
      Ah tiens, j’avais pas pensé au mode de garde! Après mon deuzan sera « en théorie » encore à la crèche donc peut être que cela facilitera les choses…
      Répondre
  5. Weena
    29 avril 2015 at 19:56 (2 années ago)
    Petit deux n’est pas encore (trop) au programme et pourtant, je calcul aussi déjà 😉
    Pas le même mois que petit un, pas en hivers mais pas en été non plus XD

    Bref, je pense que pour chaque bébé, il y a quand même un minimum de calcul derrière !

    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:05 (2 années ago)
      On est d’accord! Merci! 😉
      Répondre
  6. Mous
    30 avril 2015 at 07:44 (2 années ago)
    je suis comme ça pour quelques petits trucs, mais par pour faire bébé. je voulais bébé, peut-importe d’où quand comment, je le voulais !
    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:06 (2 années ago)
      Et c’est bien ça l’essentiel finalement non?…
      Répondre
  7. Emma June
    30 avril 2015 at 08:11 (2 années ago)
    Je ne me permettrai pas de juger, moi aussi j’ai fait mes calculs!
    J’ai eu un bébé d’avril et j’adore, il fait beau, je n’ai pas eu à l’emmitoufler pour sortir (c’est trop la galère petit je trouve).
    Pour fêter l’anniversaire, c’est cool .
    Entre avril et août c’est cool (et comme dit dans un autre commentaire, plus simple pour rentrée, mode de garde et même CAF ) parce que bon, niveau canicule, le risque est limité…
    En tout cas, bonne chance 🙂
    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:06 (2 années ago)
      Un bébé d’avril, ce serait en effet l’idéal! Espérons que dame nature m’entende 😉
      Répondre
  8. ibizabelle
    1 mai 2015 at 10:51 (2 années ago)
    La question est : tu as vraiment envie de rempiler ? Et être réellement « pLUS qu’une mère » avec sa kyrielle de problèmes , tu y a vraiment pensé?
    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 10:09 (2 années ago)
      Je ne fais que ça d’y penser… Trop sans doute… j’essaie d’anticiper, prévoir, calculer… Et du coup, à force de trop penser, et bien on n’agit plus! Si j’attendais que les choses se tassent avec mon deuzan j’ai l’impression qu’on ne se lancerait jamais… Pourtant, qu’est ce que j’ai envie d’agrandir ma famille!
      Répondre
  9. anyo
    5 mai 2015 at 12:52 (2 années ago)
    J’ai calculé pour la preum’s car la fenêtre était courte l’année de ma maîtrise avant ma formation… puis pour n°4 car j’avais peur d’avoir un bébé de décembre car c’est galère avec Noël… 😉
    Les calculs vont probablement te stressé et dis toi que si c’est un bébé d’hiver il s’y fera très bien,comme tous les autres et qu’après l’hiver vient toujours le printemps! (enfin il paraît!)
    Répondre
    • Pasquunemere
      5 mai 2015 at 16:27 (2 années ago)
      Oui, malheureusement c’est le problème avec les saisons, elles se suivent et … se ressemblent (enfin par chez moi!). Donc finalement, mes savants calculs n’ont pas lieu d’être 😉
      Répondre
  10. Cendra
    30 juin 2015 at 19:45 (2 années ago)
    J’ai calculé aussi, tout comme toi, j’ai des « mois interdits » pour diverses raisons, souvent très bêtes. J’aimerais un bébé de saison douce, mais n’empêche que d’après une étude, les bébés d’hiver (mois de novembre surtout) sont les plus résistants immunitairement parlant 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      1 juillet 2015 at 09:12 (2 années ago)
      Ah oui? Bon remarque, c’est pas faux! Certes mon fils a très souvent été malade durant les premiers mois mais, aujourd’hui, nous sommes relativement tranquille (et là, je suis actuellement en train de toucher du bois pour ne pas me porter la guigne!)
      Répondre

Leave a Reply