Lorsque le bonheur de tes proches ne te réjouit plus…

le-bonheur-cest-quand

Jeudi dernier, une amie a donné naissance à son premier enfant… Grossesse idyllique, accouchement magique, retour à la maison serein… Tout va bien pour elle et son bébé… C’est donc naturellement qu’hier, elle m’a proposée de venir lui rendre une petite visite. Sauf que je n’y arriverai pas. Je ne peux pas. C’est plus fort que moi. Je ne me sens pas capable de me prendre tout son bonheur en pleine tronche…

Oh oui, c’est moche ! Comment peut-on ne pas se réjouir du bonheur de ceux qui nous entoure ? Et bien c’est simple : fatigue + emmerdes + soucis de santé = combo gagnant ! Bien sûr, rien de dramatique en soi. « Juste » une accumulation de petits riens. Jusqu’à ne voir plus que le négatif. La noirceur envahit tout. Les nouvelles heureuses n’ont plus de saveur. Pire, elles me renvoient aux galères de mon quotidien…

Pas d’inquiétude toutefois, je ne suis pas au fond du trou. Il m’en faudrait bien plus (enfin pas trop tout de même). Tu peux y aller fucking karma, j’en ai encore sous le pied ! Néanmoins, il ne faut pas trop m’en demander. Sauter au plafond lorsqu’une amie me raconte à quel point elle est heureuse, c’est chose impossible.

Car, aujourd’hui, mon sourire est réservé à mes fils. Point. C’est leur bonheur qui m’anime. C’est leurs rires qui me font me sentir vivante. Les autres, mes proches, mes amis sont en stand-by. Je n’ai pas d’énergie pour eux. Le peu qu’il me reste, je le donne à mes enfants.

Alors non, je n’irai pas voir mon amie. Dans un premier temps, j’invoquerai le motif de la gastro du 6 mois pour évincer son invitation. Puis, si les choses perdurent, il me faudra être honnête avec elle (et avec les autres). Lui dire que non, je n’arriverai pas à me réjouir de son bonheur… Pas aujourd’hui… Mais demain peut être…

Et toi, tu as déjà éprouvé ce genre de sentiment?

 

 

4 Comments on Lorsque le bonheur de tes proches ne te réjouit plus…

  1. Mumissime
    13 octobre 2016 at 09:56 (1 année ago)
    Oh que oui… et encore aujourd’hui, même si tout va bien.
    Entendre une toute jeune maman me dire que son enfant dort bien, mange bien alors qu’il est encore tout petit, ça me rend triste, énervée, et je n’aime pas ça. Mais je ne me contrôle pas.
    Alors souvent, la vie m’apprend que ces personnes aussi ont des heures sombres, tous les enfants passent par des passes difficiles, tous les parents aussi… juste ça te fait mal quand tu n’es pas en phase 😉
    courage, et c’est normal 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      18 novembre 2016 at 10:22 (11 mois ago)
      Non mais c’est ça!!! Il est des personnes qui ne disent pas tout… Pourquoi? Dans quel intérêt? Je l’ignore… Peut être pour se convaincre que ça roule! Une espèce de méthode coué…
      Répondre
  2. Barbara Pham
    22 octobre 2016 at 21:33 (12 mois ago)
    Plein de fois… et je crois que c’est humain ! Enfin, peut-être que je me dis ça aussi pour me rassurer… 😉
    C’est quand on a de l’énergie et du bonheur à revendre, qu’on peut se tourner vers les autres. Sinon on se concentre sur soi et sa famille, c’est un peu comme un instinct de survie !
    On passe tous à un moment donné par ses moments de fatigue et ras-le-bol. Bon courage !
    Répondre
    • Pasquunemere
      18 novembre 2016 at 10:20 (11 mois ago)
      Exactement!!!! Lorsque les choses ne tournent pas, on a tendance au repli… Enfin c’est ainsi que je fonctionne (et toi aussi visiblement 😉 ).
      Répondre

Leave a Reply