Mais comment tu fais ???

point-interrogation-bis

Si tu savais le nombre de fois où j’ai pu entendre cette question ces derniers temps… Comment tu fais pour tenir le coup ? Mais comment tu arrives à gérer ? Et comment tu parviens à assurer ? La réponse est simple : je n’ai pas le choix !

Rapide état des lieux : mon six mois ne fait toujours pas ses nuits. Depuis des mois donc, j’enchaîne les siestes nocturnes (car, soyons honnête, dormir 3 heures ne s’appelle pas une nuit pour moi). En parallèle, mon troizan rencontre des soucis à l’école. Des soucis de comportement pour être précise. Il tape, jette, pousse, j’en passe et des meilleures. Hier encore, nous étions convoqués chez la maîtresse/directrice. En résumé, lorsque ce n’est plus bébé qui nous fait la misère la nuit, c’est le grand qui nous crée des soucis la journée (à ce rythme, dans 5 ans, je suis ridée comme un vieux pruneau).

Effectivement, ce ne sont pas des « problèmes » tels qu’on peut l’entendre. Mais disons, qu’avec la fatigue, le moindre pet de mouche peut prendre des proportions énormes. Oui, il y a bien plus grave. Non ce n’est pas dramatique. Mais à trop pousser mémé dans les orties, elle se prend la cruche d’eau avec son chat échaudé.

Alors comment je fais ?

Tout d’abord, ce n’est pas comme si j’avais le choix. Je ne peux décemment pas faire un abandon de domicile (non, non, non, ne me tente pas !). Avec un peu de recul (il m’en reste un tantinet dans l’orteil gauche), j’ai tout de même fondé une jolie famille. Si tu enlèves la fatigue, les soucis, les perpétuelles remises en question, la culpabilité et les interrogations permanentes, c’est plutôt très sympa de vivre à leurs côtés.

Ensuite, je me projette. Je me dis que, d’ici quelques années, les choses se seront apaisées. Ou pas, me diras-tu. Mais je préfère croire à un avenir meilleur (sinon ne me reste plus qu’à mettre la tête dans la poubelle à couches et attendre mon dernier souffle).

Enfin, j’utilise l’humour. Beaucoup. Mon meilleur mécanisme de défense. Mon plus fort allié dans l’adversité. Tous les obstacles que je peux rencontrer sont tournés à la dérision. Cela amène un peu de légèreté dans un quotidien parfois bien lourd. Je ne te cache pas que, parfois, je m’effondre. C’est humain. Mais toucher le fond me permet, la plupart du temps, de repartir de meilleur.

Et toi, comment tu tiens le coup au quotidien ?

 

10 Comments on Mais comment tu fais ???

  1. Léna
    6 octobre 2016 at 14:26 (11 mois ago)
    Je suis assez touchée par ton message, et ma réponse est la même que toi, ai je le choix ?
    Par contre j’étais plus teigneuse aux 6 mois de Petit Bébé et qu’elle trouvait que 4/5 tétées nocturnes étaient un minimum syndical(elle a 8 mois maintenant et on tend vers 1a2 réveils). Quand ma mère (pour ne pas la citer) me disait « comment tu fais, tu dois être épuisée  » ce que je répondais c’était « ça va on s’habitue  » mais ce que j’avais envie de répondre c’était « Flutain oui je suis morte, tu ne vois pas les valises sous mes yeux, les kilos qui se barrent, plutôt que de me plaindre gardes la moi une nuit que je sorte la tete de l’eau ».
    Bref…un jour se sera finit les nuits pourries de l’une, le terrible two de l’autre et je me languirai d’un nouveau bébé pour prendre la relève. Maso moi?
    Et je vois bien que si la nuit je pleure, j’insulte même…Le jour se lève et mon sourire avec quand oh miracle ils jouent calmement ensemble ne serait ce que 2 minutes!
    Courage
    Répondre
    • Pasquunemere
      7 octobre 2016 at 11:40 (11 mois ago)
      « plutôt que de me plaindre gardes la moi une nuit que je sorte la tete de l’eau  » –> MAIS TELLEMENT!!!!!!!!
      Répondre
  2. Aude
    6 octobre 2016 at 15:43 (11 mois ago)
    Bonjour, je te suis en sous-marin depuis pas mal de temps maintenant, c’est la première fois que je commente. J’aime beaucoup tes articles et tes « points du jour » sur Facebook me font toujours bien rire. Moi je n’ai qu’une fille en plein terrible two, OMG!! ça s’arrêt quand?? c’est compliqué en ce moment, entre la petite, le travail et la construction d’une maison, je ne sais plus comment je m’appelle! Alors pour le deuxième on va attendre encore un peu… Par contre je crois que je n’aurai pas ton courage, pour le petit 2ème j’aimerais prendre un congé parental, je verrai bien si les finances le permettent.
    Merci pour tes articles toujours très bien écrits, et ta petite pointe d’humour qui me fait rire. Ah et grâce à toi (à cause de toi!) j’ai acheté le Cookeo qui me faisait de l’œil depuis pas mal de temps (argument pour mon chéri « j’ai une blogueuse qui l’a acheté, ça lui change la vie !!!! si si je te jure !!! ») alors je veux bien un article dessus comme tu proposais 🙂
    Bon courage (pense aux vitamines, Berocca m’a sauvé la vie).
    Aude
    Répondre
    • Pasquunemere
      7 octobre 2016 at 11:39 (11 mois ago)
      Oh merci pour tous ces jolis mots!!! L’article pour le Cookeo, je n’y manquerai pas! J’ai pas mal apprivoiser la bête mais j’attends d’expérimenter les desserts! Courage à nous!!! (le terrible two, je ne préfère pas te dire quand cela s’arrête… 😉 )
      Répondre
  3. ellea40ans - Stephanie
    6 octobre 2016 at 17:59 (11 mois ago)
    très joli article qui retranscrit bien la vérité. On n’a pas le choix, les enfants sont en bonne santé et puis l’humour fait des merveilles. Que la force soit avec toi le temps que tu ais quelques heures de sommeil en plus.
    Répondre
    • Pasquunemere
      7 octobre 2016 at 11:38 (11 mois ago)
      Merci beaucoup! Je prends toute la force qu’on m’envoie! 🙂
      Répondre
  4. Mariella Dreams
    6 octobre 2016 at 18:23 (11 mois ago)
    Oh ma jolie, ça me rend triste. Tu as raison de croire et ne voir que le meilleur. Je pense que la fatigue y joue beaucoup dans tout ça… Je te souhaite plein de courage et oui comme on le dit toujours (mais en attendant ce n’est pas facile…) ça passera… Et tu le dira à tes enfants quand ils vivrons cette situation avec leurs enfants… ^^
    Gros bisous,
    Mariella
    Répondre
    • Pasquunemere
      7 octobre 2016 at 11:37 (11 mois ago)
      La fatigue, cette terrible fatigue, qui fait voir la vie en noir… L’important est en effet de prendre un peu de recul face à tout ça (et à prier pour des jours meilleurs ;). Merci!! 🙂
      Répondre
  5. ChezSelonCharlotte
    6 octobre 2016 at 20:05 (11 mois ago)
    Tu es une super maman et tu nous le prouves encore! Je pense aussi que tu tiens le coup, car tu es remplis d’amour pour tes hommes, qui seul dieu sait ô combien ils te malmènent (entre le rhume (= l’agonie) de monsieur Pasquunemère, les insomnies du petit dernier & les petites aventures du troiz’.
    Ton humour et ton second degrés font de toi une personnalité unique.
    Lire tes breakingnews matin et soir est devenue une habituden je suis plus ce qui se passe chez toi que dans le monde, c’est pour dire…ahaha

    Belle soirée,
    Charlotte, Chez selon Charlotte

    Répondre
    • Pasquunemere
      7 octobre 2016 at 11:36 (11 mois ago)
      Oh tu es adorable! Merci!!!
      Répondre

Leave a Reply