Ne plus jamais être seule…

communauté web

Ce matin, comme à l’accoutumée, je me suis rendue sur Facebook. Y voir les dernières publications, regarder mes notifications, éventuellement lire mes messages. Et quelle ne fut pas ma surprise de voir un message de deux copinautes me proposant de venir rompre mon quotidien maussade me voir avant mon accouchement… J’étais joie, j’étais émotion (j’étais hormone quoi !). C’est alors que j’ai réalisé une chose : aujourd’hui, je ne suis plus seule…

Si tu ne me suis pas, sache que pour mon fils, j’ai souffert d’une dépression post-partum carabinée. Des mois durant à n’être que souffrance, douleur puis anesthésie. Je t’en ai déjà touché deux mots dans cet article. Nombreuses sont les raisons qui m’ont amenées à cet état de détresse émotionnelle mais s’il en est une que je retiens particulièrement c’est le sentiment d’isolement que j’ai pu ressentir durant toute cette période.

Cet isolement, je l’ai voulu. Je me suis renfermée sur moi-même. Je n’ai parlé à personne de mon état par pudeur, fierté, gêne, honte, … Je ne sais pas parler de moi à mes proches. C’est précisément pour cela que j’ai ouvert mon blog, mon journal pas si intime. J’y parle de tout, sans complexe aucun. J’y décharge mes angoisses, peurs, colères sans crainte (dans mon esprit, personne ne lit mon blog donc je peux me lâcher en toute impunité). Cela a été une véritable thérapie pour moi. Poser des mots sur des maux…

Mais mon blog m’a permis bien plus que cela. Il m’a permis des rencontres. Réelles ou pas, peu importe. Aujourd’hui, je sais que, si je souhaite m’exprimer, j’ai à ma disposition plusieurs canaux qui me permettent de le faire : mon blog ou encore les réseaux sociaux. Et, dans la grande majorité des cas, j’aurai une réponse. Une personne qui commentera, me donnera son avis, rira avec moi, pleurera à mes côtés. Il y aura toujours une petite voix près de moi…

Cette grossesse, malgré le fait que je sois assignée à résidence, je la vis plus paisiblement. Je sais que je ne suis pas seule. Je sais que tu es là et que, si besoin, je peux compter sur toi. Je sais que l’arrivée de ce bébé ne se fera pas sereinement (car je ne suis tout simplement pas une personne sereine). Alors, je continuerai de partager les hauts mais surtout les bas avec toi. Et j’ai comme l’intuition que tu seras là…

PS : Un gros Big Up à mes copinautes Mumissime et Adélidélo qui vont venir me voir dans ma grotte !!

PPS : il est bien entendu que je parle de mes copines blogueuses mais aussi et surtout de mes lecteurs/lectrices dont les commentaires, conseils, remarques sont toujours bienvenus!

14 Comments on Ne plus jamais être seule…

  1. Mumissime
    7 janvier 2016 at 13:43 (2 années ago)
    Magie de l’internet 🙂
    Qui nous aime, et surtout elle, peuvent nous suivre, on prévoit ça pour début mars sur une journée ! départ de Gare du Nord !
    Nous contacter 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      7 janvier 2016 at 14:21 (2 années ago)
      Ouais, viendez les gens!!!!
      Répondre
    • Pasquunemere
      7 janvier 2016 at 14:21 (2 années ago)
      Et moi donc!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Répondre
  2. Popetite
    7 janvier 2016 at 16:10 (2 années ago)
    J’ai pleuré en découvrant ton post.
    Ma vie a été la même que toi pendant mon congé maternité : attendre toute la journée que l’homme rentre du travail pour enfin sortir de cet appartement…. J’ai connu tout cela et j’ai même été hospitalisé pour souffler et surtout dormir.
    C’est la reprise du travail qui m’a sauvée !
    Répondre
    • Pasquunemere
      10 janvier 2016 at 11:39 (2 années ago)
      Je me souviens parfaitement de ton état. Je le lisais à travers tes articles. J’étais passée par là et tout ce que tu écrivais me touchait au plus profond…
      Répondre
  3. Vanessa Mère Debordée
    7 janvier 2016 at 22:18 (2 années ago)
    J’ai fait un burn out. Et même si, souvent, je suis persuadé que j’en suis sortie, je me rends compte que je me suis isolée, que je supporte moins la foule, les gens, et qu’en même temps, ils me manquent…

    Profites de tes amies !

    Répondre
    • Pasquunemere
      10 janvier 2016 at 11:38 (2 années ago)
      J’ai également fait un burn out. Et il est vrai qu’on en ressort jamais indemne. Plus sensible, plus à fleur de peau, plus « réactif »… Oui, il faut que je sache profiter de mes proches…
      Répondre
  4. petite yaye
    9 janvier 2016 at 19:14 (2 années ago)
    Oser dire que ça ne va pas, qu’on a besoin de soutien c’est déjà tellement dur à certains moments de notre vie. J’espère que tout cela est loin derrière toi maintenant 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      10 janvier 2016 at 11:36 (2 années ago)
      Oui, fort heureusement tout ça est loin… Maintenant, j’attends de voir avec l’arrivée de bébé 2…
      Répondre
  5. monica
    10 janvier 2016 at 10:37 (2 années ago)
    Ohhh elles ont de trop de chance! Moi aussi je voudrais te voir snif
    Répondre
    • Pasquunemere
      10 janvier 2016 at 11:36 (2 années ago)
      Et moi donc!!! On y arrivera un jour! On y arrivera!!!
      Répondre
  6. anyo
    10 janvier 2016 at 22:39 (2 années ago)
    Je n’avais pas vu ton article… tu n’es pas seule et tu es une fille super donc tu mérites tes lecteurs et tes copinautes! J’espère que tu vas tenir le coup moralement et physiquement !
    Profite bien de votre rencontre !
    Répondre
    • Pasquunemere
      12 janvier 2016 at 13:54 (2 années ago)
      Oh merci… J’espère aussi tenir le coup. Mais je suis réaliste, je ne suis pas de ces personnes qui savent rester zen…
      Répondre

Leave a Reply