Je ne veux plus passer mon temps à courir…

lapin-alice-courir-temps

J’entame la deuxième phase de mon programme « se reprendre en main ». Avant d’entrer dans le vif du sujet, je vais te faire un petit point sur mon premier objectif qu’était « prendre du temps pour soi » (si tu veux zieuter le billet, c’est par ici).

Depuis lundi, je me suis octroyée, chaque jour, un petit plaisir :

– lundi : aller me coucher à 21 heures en compagnie d’un bon bouquin

– mardi : feuilleter un magazine 100% girly avec une tisane « bien être et détente »

– mercredi : m’empiffrer d’un énorme bol de Chocapic devant un petit film

– aujourd’hui jeudi : m’offrir une jolie pause déjeuner en compagnie de l’Homme

Il ne s’agit en effet que de « petits riens ». Mais ces moments sont précieux et permettent de décompresser de journées parfois bien chargées !

Aujourd’hui, je reviens donc pour la deuxième phase : arrêter de courir après le temps. Lorsque je regarde mes journées, je constate que je ne m’arrête jamais. Du moment où je pose le pied par terre jusqu’au coucher, j’enchaîne, courant telle une poule étêtée.

Après réflexion, j’impute cela à un cruel manque d’organisation. La fatigue aidant, j’oublie souvent telle ou telle tâche qu’il me faut faire à la dernière minute. Afin de remédier à cela, je me suis dit qu’il fallait que certaines activités, les plus quotidiennes, deviennent de véritables réflexes :

– le soir : préparer les affaires de tout le monde pour le lendemain matin/faire le café/préparer la table du petit déjeuner/faire le sac de goûter du troizan

– le mercredi et le dimanche : préparer les repas du sept mois pour la crèche sur 3 ou 4 jours

– le samedi : préparer les menus de la semaine et faire les courses

– le dimanche : tournée de lessives

J’ai aussi constaté que je bénéficiais de certains créneaux que j’utilisais à mauvais escient. Par exemple, le vendredi midi, j’ai la chance de pouvoir rentrer déjeuner chez moi. Plutôt que de traîner, je pourrais utiliser ce temps précieux afin de faire le ménage dans la maison.

J’ai songé également à d’autres réflexes qui me permettraient d’alléger mon quotidien :

– lorsque cela est possible, faire à manger en grosse quantité afin de pouvoir congeler l’excédent (et le ressortir en cas de flemme)

– donner le bain un jour sur deux : à cette période de l’année, je n’ai aucun scrupule à ne pas baigner mes enfants quotidiennement. Une toilette de chat matin et soir fait amplement l’affaire

Ainsi, en systématisant certaines tâches, j’ai bon espoir de stopper cette course infernale après le temps. Et puis, réfléchir à tout cela m’a également permis de me rendre compte d’une chose : il me faut R E L A T I V I S E R. Cette « pression », je me la mets seule. Rien ni personne n’exige que ma maison soit parfaitement clean. De même, mes enfants ne m’en voudront certainement pas s’ils sont amenés à manger des plats industriels.

J’ai trente ans (plus ou moins). L’âge de vivre. De profiter. Pas de courir ni d’être surmenée. Les choses seront faites, plus ou moins bien. A moi surtout de relâcher la pression…

 

6 Comments on Je ne veux plus passer mon temps à courir…

  1. weena
    24 novembre 2016 at 20:27 (11 mois ago)
    Je confirme que le côté répétitif prévisionnelle de certaines tâches est un véritable atout 😉
    C’est d’ailleurs pour ça que je pense essayé de faire un Bullet Journal à partir de janvier, planifier les tâches répétitives, noter mes menus, les petits bonheurs du jou, rassembler toutes mes listes pour ne rien oublier, …
    Bon courage pour la réorganisation 😊
    Répondre
    • Pasquunemere
      25 novembre 2016 at 11:31 (11 mois ago)
      Arf le bullet journal… Je ne me sens pas de me lancer la dedans… Mais tu me diras si cela porte ses fruits 😉
      Répondre
  2. Mumissime
    24 novembre 2016 at 20:39 (11 mois ago)
    Héhé idem Weena 🙂 ça aide bien ! 🙂
    Répondre
    • Pasquunemere
      25 novembre 2016 at 11:32 (11 mois ago)
      T’es commissionnée sur le bullet journal ??? 😉
      Répondre
  3. Emma June
    25 novembre 2016 at 10:49 (11 mois ago)
    Clairement, il faut relativiser! Je ne pense pas que la vieillesse venue, on regrettera de ne pas avoir assez passé l’aspi 😉

    Le bain quotidien, je ne trouve pas ça du tout indispensable non plus, surtout en hiver. toilette de chat comme tu dis.

    Et effectivement, faire un petit bout de ménage par ci par là, évite la big corvée du week end (ou du mercredi)

    Pour les plats en grande quantité, j’avoue y avoir pensé mais là, je n’ai pas le courage! Tu nous raconteras si tu testes.

    trouver un rythme bien huilé, ça facilite la vie donc bon courage pour la suite!

    Répondre
    • Pasquunemere
      25 novembre 2016 at 11:36 (11 mois ago)
      Pour les plats, j’ai déjà commencé : j’ai acheté des poêlées de légumes toutes prêtes et congelé de la sauce bolo. Cela risque de bien me dépanner les soirs de flemme (et j’ai comme l’impression que ce soir en fera partie 😉 ). Quant au ménage, en effet, je déteste devoir passer 4 heures à tout briquer dans la maison. Je préfère largement faire 30 minutes par ci, 30 minutes par là (d’ailleurs c’est ce qui m’attend ce midi!).
      Répondre

Leave a Reply