Quand les parents ne répondent plus présents…

grand parent enfant

Depuis quelques mois, nous pouvons affirmer, qu’avec l’Homme, on en bave ! Je dirais même qu’on en chie grave si j’étais vulgaire (ah bah oui, je le suis !). Maladies à gogo, nuits en pointillés (que dis-je nuit… le terme « sieste » serait plus approprié…), convocations diverses et variées à l’école, appels de la crèche, etc. Ce n’est jamais grave non… Mais c’est constant, permanent, incessant… Comme si nous étions en permanence dans l’œil du cyclone…

Tout naturellement, nous racontons notre quotidien à nos parents respectifs… La plupart du temps, nous attendons d’eux une oreille attentive, de la compréhension, de l’empathie voire des conseils… Mais il arrive parfois que nous souhaitions autre chose… Ce quelque chose, qui peut être considéré comme le Graal de tout parent, peut se résumer en une phrase « je te garde les enfants si tu veux… ».

Sauf que, ces derniers mois, nos parents se révèlent être souvent aux abonnés absents :

– Te garder le petit car il est malade et ne peut pas aller à la crèche ? Désolée, je ne peux pas, j’ai cours de dessin…

– Aller récupérer ton troizan à l’école car il chie en spray ? Oh tu sais comme est ton père, il ne sait pas gérer ça…

– Ah non, je ne peux pas te garder bébé pour ton rendez-vous chez le dentiste… Je dois aller chez le coiffeur…

(Non, je n’exagère pas… Ce sont véritablement leurs propos…)

Alors nous en sommes venus à nous demander, avec l’Homme, à quel moment nos parents ont cessé de se soucier de nous ? Bon ok, je vais un peu loin… Mais ils voient bien pourtant que tout n’est pas tout rose. Que nous n’avons que peu ou pas de répit. Que nous sommes épuisés, éreintés, abîmés par un quotidien parfois bien lourd… Que pensent-ils ? Comment ne peuvent-ils pas voir à quel point nous avons besoin d’eux ? De leur soutien ? De leur relai ?

Peut être se disent-ils que nous sommes adultes, responsables et que, dorénavant, c’est à nous de gérer…

Peut être estiment-ils que la vie est là, dans la difficulté…

Peut être pensent-ils qu’ils ont suffisamment donné et, qu’à présent, c’est à eux de profiter…

Autant d’hypothèses auxquelles nous n’avons pas de réponse…

Mais, dans les jours les plus difficiles, nous nous questionnons : comment peuvent-ils agir ainsi ? Comment peuvent-ils nous laisser dans un merdier pareil ? Oui, ce sont nos fils, nous en sommes évidemment responsables. Ils n’ont pas demandé à être grands-parents. Ce sont nos choix, pas les leurs…

Mais nous sommes leurs enfants… Et nous avons besoin d’eux… Comment peuvent-ils ne pas le voir, l’entendre… Comment peuvent-ils passer à côté de nous ainsi…


Et toi, tu trouves des relais dans ton entourage pour te soulager parfois? 

PS : si tu me suis sur les réseaux sociaux, tu sais que ce week-end, nos parents prennent les enfants… Il n’y a qu’à voir ma réaction pour constater à quel point cela relève de l’exceptionnel…

9 Comments on Quand les parents ne répondent plus présents…

  1. aloréedubois
    10 février 2017 at 17:47 (4 mois ago)
    J’ai eu ce problème à deux reprises lorsque j’avais vraiment besoin que ma mère me garde ma fille malade pour éviter de louper une journée de boulot. Sa réponse a été sans appel, malgré une grande disponibilité (Elle a toujours été mère au foyer). Selon elle, ma place était auprès de ma fille malade et non au travail. Autant te dire que mon patron n’a pas apprécié et que je le garde en travers de la gorge encore aujourd’hui.
    Répondre
    • Pasquunemere
      2 mars 2017 at 12:54 (4 mois ago)
      Outch! Dur dur la réaction de ta mère 🙁
      Répondre
  2. Weena
    10 février 2017 at 18:00 (4 mois ago)
    Pas de relais par chez nous, mais nous sommes loin de nos familles (minimum 4h de route) et avec des parents qui travaillent encore …
    Pour l’instant, nous avons eu la chance que les rares fois où les garçons ont été très malades (avec hospitalisation), mes beaux parents étaient en vacances près de chez nous. Par contre, on n’a jamais eu de problème pour les leurs laisser un week-end si c’est prévu bien à l’avance. On verra pour la suite.
    Bon courage
    Répondre
    • Pasquunemere
      2 mars 2017 at 12:53 (4 mois ago)
      Pourvu qu ça dure 😉
      Répondre
  3. Aline
    11 février 2017 at 19:29 (4 mois ago)
    Chez nous pareil, nos parents habitent à 4h et 7h de route, nos soeurs à 2,5 et 9h… donc la question ne se pose pas, on se démerde à nous deux, on prend des sans solde si plus de congés et on a peu de vacances en commun (1 à Noël, 2 en été, le reste part pour les imprévus).
    Le pire, c’est quand notre voiture est tombée en panne et qu’il a fallu emmener la petite aux urgences pour une bronchiolite, j’ai dû appeler une amie à la rescousse.
    Je parle même pas du ciné à 2 ou d’un resto en tête à tête, on sait plus ce que c’est depuis 3 ans et demi…. alors tu vois, quand tu annonces que t’es peinarde quelques week end par ci par là, ben je t’envie vraiment… Même si je comprends que ça te file la rage les excuses bidon surtout quand t’as vraiment besoin (c’est quand même leurs petits enfants…).
    Après, on pourrait le faire tout ça… à condition de payer une baby sitter… et bon… je suis pas encore prête à doubler le prix de ma soirée en confiant mes enfants à un(e) parfait(e) inconnu(e)….
    Répondre
    • Pasquunemere
      2 mars 2017 at 12:53 (4 mois ago)
      Quelle galère ce doit être! En effet, quand tu me dis ça, je mesure la chance que j’ai de pouvoir me reposer (parfois) sur eux… Plein de courage à toi!!! (quant au baby sitting, on a abandonné ici aussi l’idée :/ )
      Répondre
  4. Daisy Petitesouris
    12 février 2017 at 16:35 (4 mois ago)
    Je comprend ton désarroi n’ayant eu aucun relais la nuit pendant euh en faite depuis qu’ils sont nés (le grand a 13 ans et n’a fait ses nuits qu’a 6 ans quand je suis tombé enceinte de num 2 qui ne fait toujours pas ses nuits a 6 ans et demi). Ça se simplifie avec le temps mais la période ou il se réveillait plus de 25 fois par nuit (j’arrêtais de compter mais il n’était que 4h du mat et chéri ne se levait pas) j’étais seule aucun soutien pas même chéri et j’en bavais grave . Mes parents habite a 3h30 de chez nous donc ne peuvent pas me relayer mais ils les prennent 3 semaine l’été depuis 2 ans (pendant qu’on bosse mais ça permet de faire des nuits complètes) . Et ma belle mère qui a rejoint la région en décembre 2012 pour sa retraite répond toujours présent (ou presque il y a de rares fois ou elle ne peut pas)quand les enfants l’appelle et veulent aller chez elle (elle habite a 800 m mais tout est permis chez mamie 😉 ) et elle nous les prend la nuit quand on a prévu quelque chose

    Je te souhaite d’avoir du soutien rapidement pour pouvoir y voir plus clair et je sais de quoi je parle. Je serai plus proche je te les prendrais pour te soulager, les enfants se comportent toujours différemment quand ce ne sont ni papa ni maman

    Répondre
    • Pasquunemere
      2 mars 2017 at 12:50 (4 mois ago)
      Oh comme c’est gentil à toi!
      Plus de 25 réveils par nuit??? Non mais c’est fou ça! De quoi vriller du cerveau! Tu as dû connaître des moments vraiment difficiles 🙁
      Répondre
      • Daisy Petitesouris
        3 mars 2017 at 09:49 (4 mois ago)
        oui pendant plusieurs mois c’etait comme ca et toutes les nuits les nerfs prennent le relais le cerveau reflechi plus mais je vais bien hein lol
        Répondre

Leave a Reply