Quand la crise s’apaise…

orgae s'aloigne

A de nombreuses reprises, je t’ai parlé du fait que nous en bavions sévère avec notre terrible deuz ! Des crises en veux-tu, en voilà, des pleurs, des hurlements, de la violence parfois, etc. Bref, notre vie n’était plus que conflit. J’en étais arrivée à un point tel où j’appréhendais d’aller chercher mon fils le soir à la crèche, j’appréhendais les week-ends, j’appréhendais chaque moment passé avec mon enfant… D’ailleurs, si le cœur t’en dit, tu peux lire mon désarroi dans ce billet (j’avais vraiment la tête au fond du seau !).

Mais, comme tu le constates, je parle au passé ce qui est plutôt bon signe… Car, en effet, depuis quelques semaines maintenant, les choses se sont apaisées. J’ai face à moi un enfant qui est plus à même de gérer la frustration, qui est capable de formuler les choses lorsque ça ne va pas. J’ai l’impression qu’il dépense davantage d’énergie à en savoir plus sur le monde qui l’entoure plutôt qu’à chercher à s’affirmer envers et contre tout (la contre partie étant d’entendre environ 1238 fois par jour la question « c’est quoi ça ??? »). Il ne ressent plus le besoin d’hurler pour exister. Le « non !!!! »,  formulé systématiquement à l’époque, est aujourd’hui utilisé avec parcimonie. C’est un enfant qui ne tape plus mais qui continue toutefois de jeter. Rome ne s’étant pas construite en un jour, j’accepte encore quelques « ratés ».

Bref, je t’écris tout cela pour quoi ??? Et bien, d’une part pour te dire que ça va mieux ! Et, d’autre part, pour te rassurer si toi aussi tu penses avoir engendré le diable, que tu penses avoir fauté dans l’éducation de ton enfant, que tu te dis que jamais tu n’en verras le bout… Et bien si, on en voit le bout (ça aura quand même pris une bonne année par chez nous).

Tu sais ce que je me dis ? Et bien que dans le parcours de chaque être humain, une période de « crise » avec le parent est indispensable pour se séparer de lui, pour exister en tant que tel. Et connement, je me dis qu’étant donné que nous en sommes déjà passés par là, la crise d’adolescence (qui semble coton aussi) sera peut être moindre… Bah quoi ??? On peut plus rêver ???

Bon il est acquis que le fait de t’avoir dit tout ça va tout foutre en l’air. Pas grave hein, au moins j’aurai profité pendant quelque temps…

Et chez toi, comment ça se passe ? Terrible deuz or not ? Peut être bien que tu as droit à l’Effroyable Three ou encore à l’Epouvantable Four ???

10 Comments on Quand la crise s’apaise…

  1. fimoettout
    17 septembre 2015 at 09:36 (2 années ago)
    coucou ,ah je te comprends, dur dur les gosses quand il font des crises, moi ma first et unique pour le moment de 2 ans et demi, c est le calvaire des que je lui dis tu va au pot « NON » , tu va manger « NON », tu va au dodo « NON pas dodo » ,enfin j ai rarement le droit a un OUI !! j espere que ca va lui passer a ce petit monstre !!
    bonne journée

    http://fimoettout-image.alittlemarket.com

    Répondre
    • Pasquunemere
      17 septembre 2015 at 09:46 (2 années ago)
      J’avais exactement le même modèle! Même lorsque je lui proposais des trucs fun (aller au parc, manger un gâteau, etc.), j’avais droit au « NON!!! ». Courage et surtout patience!!! Je suis de tout coeur avec toi!!
      Répondre
  2. Mumissime
    17 septembre 2015 at 13:57 (2 années ago)
    La même chose ici 🙂 les choses sont calmes, on profite…
    Sauf quand il est malade, là tout re-bascule, mais bon, nous aussi adultes, on a du mal à supporter les nasaux bouchés !!
    Profitez bien 🙂
    Répondre
    • Pasquunemere
      21 septembre 2015 at 16:30 (2 années ago)
      Ton Mini est passé par le terrible deuz??? Nan, j’te crois pas là!! Il est trop chou pour ça!!!
      Répondre
  3. anyo
    17 septembre 2015 at 14:28 (2 années ago)
    Coooooll ! Je m’auto-désigne volontaire pour boire la coupe de champagne que tu aurais dû boire pour fêter ça ! Je te laisse le champomy 😊
    Et j’ai le droit de redire que je l’avais vraiment trouvé trop chou ???
    Répondre
    • Pasquunemere
      21 septembre 2015 at 16:29 (2 années ago)
      Chou? Tu parles de l’enfant asocial qui campait sur sa chaise en disant « non!!! » ???
      Répondre
      • anyo
        28 septembre 2015 at 13:48 (2 années ago)
        Oui celui la même qui bien qu’envahit n’a pas fait de crise ni même pleurer quand il se faisait piquer tout ses jouets 😉
        Répondre
  4. MumChérie
    18 septembre 2015 at 07:03 (2 années ago)
    Je crois que nous sommes en train de sortir d’un an de colères et je croise les doigts !
    Répondre
    • Pasquunemere
      21 septembre 2015 at 16:28 (2 années ago)
      Je croise tout pour toi!!!! On va s’en sortir!!!!
      Répondre
  5. lauretteflechette
    5 novembre 2015 at 15:00 (2 années ago)
    Ha ben voilà ! J’ai ma réponse ! Chouette alors ! Vivement !
    Répondre

Leave a Reply