Questionnements d’un jeune papa suite à une première année de maternelle

pere et fils main dans la main

Aujourd’hui, je te propose un billet un peu particulier. Il y a quelques jours, un jeune papa m’a envoyée un mail afin de me faire part d’une situation problématique. Il m’a demandée s’il était possible de témoigner sur le blog (évidemment !). La parole est à toi!

Qu’est ce qui t a amené à me contacter?

Ce qui m’a amené à te contacter, c’est la lecture de ton blog qui, je trouve, est excellent. Il permet de faire déculpabiliser les parents car sur la blogosphère parentale on trouve beaucoup de blogs où tout semble rose, avec de belles photos, en gros « la famille du blond » de Gad Elmaleh. Tu admets que parfois nos enfants nous soulent, que la vie peut paraitre injuste. Cela change et ça fait du bien. De plus tu travailles dans l’éducation nationale et tu es psychologue.

(Je suis très touchée! Merci!) Peux-tu un peu nous parler de toi?

Je suis un papa de 32 ans, père d’un enfant Iloan (4 ans en novembre) et bientôt d’un second en octobre si tout se bien.

Je suis un papa qui travaille de nuit pour me libérer du temps ou plutôt me priver d’un peu de sommeil pour être le + présent pour lui. Par exemple, je quitte le travail à 7:00 et me dépêche de rentrer pour 7:30 et éviter qu’il aille à la garderie avant l’école et se réveille doucement même si pour cela je dois me coucher vers 9:00 pour me lever vers 15:30 au plus tard même si c’est rare car je pars travailler vers 17:00.

J’essaie de faire pas mal de tâches d’intendance à la maison car ma femme travaille de 8:00 à 18:00 du lundi au vendredi donc difficile pour tout ce qui est rendez-vous pour le petit et d’autres choses encore.

Éducation assez stricte ce qui parfois se ressent dans l’éducation de mon fils même si j’essaie de faire attention. Ce qui peut me faire paraître, pour une personne extérieure, comme étant « sans cœur. » Mais il ne faut pas croire que ça ne me touche pas.

J’essaie de donner le meilleur de moi-même pour mon fils, je regarde plein de blogs, de sites pour faire la meilleure éducation qui soit.

Je suis un père aussi un peu geek. Je suis toute l’actualité des nouvelles technologies. Fan du psg, du sport en général. D’ailleurs, j’ai déjà emmené notre fils voir un match.

Tu sembles être un papa très investi!!! Qu’est ce qui t amène a vouloir témoigner sur mon blog?

Je tente de ne pas reproduire le schéma que j’ai connu dirons nous.
Ce qui m’amène à témoigner sur ton blog, c’est la situation de mon fils qui est en première section de maternelle qui m’interroge sur mon rôle de parent, ce que j’ai pu louper ou mal faire et je voulais, par la même, savoir si d’autres parents ont connu cette situation. Je pense ici trouver des échos d’autres parents

Quelle est cette situation a laquelle tu fais référence?

Tout d’abord mon fils est un enfant de fin d’année.

Depuis 1 mois, il suit des cours d’orthophonie car il a du mal à parler. Il y a deux semaines, l’orthophoniste m’a demandé comment cela se passait en classe. Je lui dis que je n’ai pas eu de retour ni  négatif ni positif mais que je vais me renseigner.

Finalement la semaine d’après, l’ortho a pu rencontrer la maîtresse (qui est aussi la directrice de son école). Elle me dit qu’apparemment depuis janvier cela va un peu mieux mais qu’il a toujours du mal à se concentrer, que c’est un garçon très actif, qui a du mal à respecter les consignes et qui n’est pas encore dans l’apprentissage. Sûrement du à son retard de langage m’explique t elle. Peut être aurai-il besoin d’un bilan psychomoteur (mais bon quand on joue je me dis il arrive très bien).

Aujourd’hui, j’en profite pour demander à son atsem comment cela se passe en classe car elle avait un peu de temps. Et là pas de réponse, un peu gênée. Je lui dis bof? Elle me dit oui, vous devez le savoir, il progresse lentement mais sûrement. Elle ajoute il aura un peu de mal.

Après j’ai demandé à la garderie comment cela se passe et on m’a dit super il joue avec tout le monde, il parle, il est ouvert. Il se débrouille très bien.

Aussi quand  nous sortons de l’école tous les enfants le reconnaissent ceux de son âge ou même les plus âgés comme ceux du primaire.

Mais je pousse un coup de gueule car, si je n’avais pas pris les devants, personne à l’école ne m’aurait renseigné, aidé à me diriger vers des professionnels pour aider mon enfant, l’accompagner. Nous sommes en fin d’année, j’ose penser que vers janvier février on aurait pu m’alerter.

J’ai cette impression que la scolarité de mon fils va être très chaotique voire difficile. En même temps après avoir relu mon carnet de santé, j’ai vu qu’à 4 et demi j’avais toujours très peu de vocabulaire que j’avais du retard finalement j’étais loin d’être bête donc tout n’est pas perdu.

Dernière question : as tu quelque chose à ajouter?

Être parent ou plutôt devenir parent est très difficile. S’il existait un mode d’emploi pour les enfants cela se saurait. Il ne faut pas se décourager même si on a l’impression de tout faire bien.

Est-ce que tu te reconnais dans le témoignage de ce jeune papa ? As-tu déjà vécu quelque chose de similaire ? Est-ce que tu t’es déjà senti en colère et désarmé face au système éducatif ? Comment as-tu réagi ? Bref, raconte-nous tout !

 

 

20 Comments on Questionnements d’un jeune papa suite à une première année de maternelle

  1. Papa i
    16 juin 2015 at 12:55 (2 années ago)
    Je m’abonne pour suivre les commentaires C’est moi le papa
    Répondre
    • Pasquunemere
      17 juin 2015 at 11:06 (2 années ago)
      N’hésite pas à répondre aux commentaires si tu en as envie 😉
      Répondre
  2. Alien
    16 juin 2015 at 13:25 (2 années ago)
    Ce témoignage me parle : effectivement, je trouve que l’école ne communique pas beaucoup avec la famille (sauf problème très grave), j’ai aussi appris de menues choses beaucoup plus tard que ce que j’aurais voulu.

    (petit HS mais du coup la transition crèche, où tu sais à quelle heure il a mangé/fais pipi/popo/tombé, et de l’école, où tu récupères ton gnome cracra avec une méga bosse que personne ne sait d’où/quand elle vient, c’est rude !)

    Du coup les conseils à ce papa : maintenant, il sait.
    Il ne faut pas qu’il hésite à demander un RDV avec la maîtresse aussi souvent qu’il le juge utile, à solliciter les atsem/la cantine (qu’est-ce que c’est galère ça).

    Pour son fiston : il est important de ne pas être sur la défensive face à l’avis de professionnels (de l’enfance, de la santé). Ils ne voient l’enfant que dans un certain cadre, certes, donc à nous de tempérer avec ce qui se passe à la maison, MAIS il faut savoir écouter leur avis.

    Et qu’il ne s’en fasse pas : en première année de maternelle les enfants sont encore très jeunes (surtout les fins d’année, j’ai moi-même un gnôme du 31 décembre ^^), et ont encore beaucoup de choses à apprendre, ils évoluent aussi encore énormément ! Cela ne laisse en rien présager de la scolarité future 😉
    (un ami de fiston avait de gros problèmes de langage en PS ; là ils sont en CE1 et ça fait un moment que tout est parfaitement rentré dans l’ordre !)

    Répondre
    • Pasquunemere
      17 juin 2015 at 11:09 (2 années ago)
      Je crains le pire en effet pour la transition crèche/école! Je pense que, dans tous les cas, comme tu le soulignes, les gens oublient un peu trop que les enfants peuvent évoluer très vite… Que ce soit en termes de langage, de motricité ou encore de développement affectif, nos bambins ne peuvent pas évoluer sur tous les plans en même temps… Il n’est pas de développement linéaire où chacun passerait les niveaux au même moment (un peu comme dans Mario!). Et puis, en général, la majorité des « difficultés » qui sont repérées à l’école (qui plus est en primaire) s’atténuent et ne sont plus à mesure que le temps passe…
      Répondre
    • Papa i
      17 juin 2015 at 12:10 (2 années ago)
      Cela reste assez flippant quand meme c’est de ne pas avoir de retour car peut etre j’aurais pu en parlé avec mon fils, trouvé des solutions avec du personnel qualifier. Justement faut que l’école communique et régulierement pour prendre le problème à la source.
      Répondre
  3. Estelle
    16 juin 2015 at 13:40 (2 années ago)
    Ma fille n’est pas encore à l’école, mais j’aimerais quand même réagir. A mon avis, il est un peu tôt pour dire que sa scolarité sera « chaotique ». Il n’a pas encore 4 ans et les différences entre l’évolution des enfants est énorme à cet âge là (et cela ne juge en rien de leurs capacités futures), encore plus si on compare des enfants qui ont jusqu’à un an de différence. J’étais une enfant de novembre, qui était « toujours dans les jupons de sa mère » selon les instits, qui a su lire de justesse en CP pour ne pas redoubler et pourtant cela ne m’a pas empêché d’avoir mon bac avec mention très bien et d’avoir un niveau bac + 5… Il semble que c’est un enfant très sociable, ce qui est tout aussi important. Même si la situation nécessite peut-être de surveiller l’évolution, je crois qu’elle ne nécessite pas de s’alarmer pour autant. Peut-être qu’il faut juste lui faire confiance, le laisser à aller à son rythme sans lui mettre la pression et que tout rentrera dans l’ordre au fil du temps. J’espère que nous aurons des nouvelles à l’avenir !
    Répondre
    • Pasquunemere
      17 juin 2015 at 11:11 (2 années ago)
      Je suis d’accord avec toi! Avoir repéré les choses aussi tôt est une bonne chose car cela permet d’être vigilant. Mais, je pense qu’il est bon de ne pas s’en inquiéter outre mesure… Les enfants sont en plein apprentissage. Et qui dit apprentissage dit évolution à son propre rythme. Et, selon le domaine, certains enfants vont acquérir des compétences plus ou moins rapidement…
      Répondre
    • Papa i
      17 juin 2015 at 12:19 (2 années ago)
      Mais ce qui crée cet inquietude c’est de se voir tout ces enfants parfait qui marchent tôt ou qui lisent tôt à travers les blogs, la télé ou même le facebook de ses amis. Cela crée de la jalousie, de l’envie, on se sent seul. On se dit qu’on a mal fait. Ca me donne parfois l’envie de pleurer. Mon bon ça me rassure un peu ton commentaire. Merci
      Répondre
      • anyo
        17 juin 2015 at 14:22 (2 années ago)
        C’est pour ça qu’il faut lire pas qu’une mère, on est sûr qu’on ne nous ment pas 😉
        Répondre
        • Pasquunemere
          18 juin 2015 at 09:08 (2 années ago)
          Croix de bois, croix de fer, si je mens, je passe le restant de ma vie à bosser en halte garderie! 😉
          Répondre
      • Pasquunemere
        18 juin 2015 at 09:03 (2 années ago)
        Tu sais, il y a à prendre et à laisser sur ce qu’on lit ici et là… Derrière les écrans se cache parfois une toute autre réalité…
        Répondre
  4. anyo
    16 juin 2015 at 13:56 (2 années ago)
    Bon ben voilà je suis en colère! Pas contre toi le papa, mais contre l’école… C’est dommage de vous laisser dans le flou… (bon je suis instit’, d’où ma colère car je n’aime pas que les parents soient dans l’inconnu! surtout en PS!! c’est hyper dur pour les parents de faire leur rentrée et 1ère année de parents!)
    Bon, cela dit pas de panique car votre fils est pris en charge pour le langage et qu’il a jusqu’en GS pour grandir et apprendre le programme du cycle 1 (tout le monde ne marche pas à 12 mois hein!)
    L’atsem dit qu’il progresse à son rythme et c’est un point hyper positif! le signal d’alarme est généralement tiré quand il n’y a pas de progrès… Après elle ne peut pas en dire plus car ce n’est pas son rôle. C’est dur pour les parents de ne pas tout savoir mais ce n’est pas elle qui évalue les enfants et qui a fixé les objectifs des activités (même si elle voit beaucoup de choses)
    On est fin juin donc si vous trouvez un créneau pour voir la maîtresse c’est bien mais sinon vous le ferez avec le nouvel enseignant l’an prochain entre la toussaint et Noël. N’hésitez pas à demander un rdv, ça fait partie du travail des enseignants!!!!
    Répondre
    • Pasquunemere
      17 juin 2015 at 11:13 (2 années ago)
      Mais finalement, peut être que l’Ecole ne l’a pas alerté justement par rapport au fait que, pour le moment, il n’y a pas d’inquiétude à avoir?
      Répondre
      • anyo
        18 juin 2015 at 12:14 (2 années ago)
        Oui je l’espère !
        Répondre
  5. petite yaye
    16 juin 2015 at 17:35 (2 années ago)
    Coucou pas qu’une mère et coucou le papa !. Ce n’est pas évident de récolter des informations de la part de l’école parfois mais j’ai envie surtout de te conseiller de ne prendre en compte qu’en partie leur feedback et de ne pas coller d’étiquette à ton petit. Mon garçon a une maîtresse super qui me fait beaucoup de retours quand elle détecte qqch, ça nous permet d’avancer ensemble sur les points à améliorer mais j’ai remarqué qu’elle a aussi (à tort ou à raison) catalogué ses têtes de turc avec qui elle ne fait pas le même effort… Dans l’enseignement c’est un défaut assez rapide et fréquent (trop d’enfants, pas assez le temps, besoin que tout le monde entre dans le moule ?) et ton garçon est bien plus que ça ! La preuve : avec la garderie, les autres élèves ça semble bien se passer ! Bon été et je vous souhaite de commencer l’année prochaine sur de bonnes bases. Peut-être expliciter ton besoin de feedback explicitement à l’équipe dès la rentrée poura aider 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      17 juin 2015 at 11:16 (2 années ago)
      Oh la la, ne m’en parle pas! Fichue étiquette! Déjà à la crèche, j’en paye les pots cassés… Et je le vois bien au quotidien dans mon boulot… C’est malheureux car cela cloisonne les enfants qui, au pire, risquent de coller à l’image qu’on leur renvoie… Donc en effet, vive la diversité des discours et des regards sur un enfant! Cela permet de ne pas enfermer dans un rôle…
      Répondre
      • Papa i
        17 juin 2015 at 12:13 (2 années ago)
        Oui c’est énervant car j’ai bien vu en début d’année que mon fils énervé un peu l’atsem même si cela s’est attenué. Mais les enfants très jeune ressente les émotions, sont des véritables éponges et cela à peut etre un peu retardé son développement
        Répondre
  6. monica
    17 juin 2015 at 07:58 (2 années ago)
    Je me permets de commenter même si ma puce est encore trop petite pour que je rencontre ce genre de pb. Néanmoins je tenais à vous féliciter:
    – papa: bravo d’être si présent et attentif
    – Pas q’une mère: bravo de partager son témoignage

    bon courage pour la suite

    Répondre
    • Pasquunemere
      17 juin 2015 at 11:16 (2 années ago)
      Merci! T’es mignonne!! 🙂
      Répondre
  7. papa i
    8 août 2015 at 03:53 (2 années ago)
    Bonjour tout le monde

    Désolé pour le retard de réponse mais madame subit une grossesse difficile car alité pour les trois derniers mois.

    Finalement nous avons pu parlé avec la directrice Quelques jours avant la fin. Elle m’a expliqué qu’au début de l’année elle se demandait s’il avait un problème, quel genre de problème?, je ne peux pas te dire car n’a pas voulu en dire en plus, car il n’écoutait pas du tout, tête brûlé. Puis finalement à partir de janvier il s’est apaisé bon elle nous a dit, c’est pas encore ça mais du vrai progrès. Pour son retard de langage, elle nous a dit que c’est seulement en seconde année de maternelle qu’il s’inquiète et laisse jusqu’au vacance de la Toussaint avant de signaler. Elle a tenté de nous rassurer et nous a félicité d’avoir pris son soucis de langage très tôt.
    Son ortho nous a fait un bilan et souligne des progrès de concentration, de langage aussi.
    Donc on verra bien l’année prochaine.
    Merci beaucoup pour votre soutient à tous

    bonne journée

    Répondre

Leave a Reply