Récit d’une (future) nuit ordinaire…

maman fatiguée

00h17 : couchée depuis 2 heures, je dors d’un profond sommeil lorsque j’entends mon tout p’tit pleurer. Délicatement, je sors du lit de façon à ne pas réveiller l’autre Homme de ma vie. Je m’approche de mon fils, récupère la tétine égarée, pose doucement ma main sur son front « chut, rendors toi mon bébé ». Puis je retourne me coucher, bercée par les ronflements de mon cher et tendre.

2h28 : des cris dans la nuit. Il est sérieux, je viens d’aller lui remettre sa tétine et il me retape un scandale ?!? Ah non tiens, ça fait déjà deux heures que le premier épisode a eu lieu. Et puis l’autre qui ronfle toujours à côté de moi, il faudrait un bulldozer pour le réveiller ou bien ?!? Pas grave, je me lève et je lui balancerai au réveil à quel point il a pas assuré cette nuit ! Put***, elle est où cette foutue tétine !!! 10 minutes que je cherche, broucouille ! Ah mais qu’est ce qu’elle fout à l’autre bout de la chambre ! Grrrrr !!!!! Tiens, ouvre le bec et rendors toi…

Je réintègre le lit parental. 15 minutes passent, puis 30… Mais il va arrêter de ronfler lui ou je lui fous du persil dans le nez !!! Puis, un grondement étrange sort de mon corps (c’est sans doute à ce moment là que je me suis transformée en loup garou). L’Homme, m’entendant, me demande ce qu’il se passe, ce à quoi je réponds « ton fils et toi vous ne savez pas garder la bouche fermée pendant votre sommeil ou quoi ?!? ». Comprendra celui qui veut…

4h48 : un nouvel incident tétine. Cette fois, ni une ni deux, l’Homme saute du lit tel un cabri. Ahhhh, cool, je vais pouvoir me rendormir. C’est bizarre, il en met du temps à revenir. Mais bon dieu, pourquoi il allume la lumière ?!? Rhhhoo le con, il retrouve pas la tétine !! Et voilà, le gamin croit qu’il est l’heure de se lever maintenant !!!! L’Homme réintègre le lit, le petit hurle, et moi je suis au bord de la crise de nerfs

5h15 : le gamin hurle toujours. Il a évidemment jeté tétine, doudou et peluche en guise de mécontentement. L’Homme est carrément descendu fumer une clope. Qu’est ce que j’aimerais pouvoir en faire autant !!!

5h30 : il veut se lever ??? Je vais le sortir de son pieu moi !!!! Je vais allumer toutes les lumières de la baraque et mettre la télé à fond ! Ah ouais, il croit que c’est pump it up ! Je vais lu en donner moi du pump it up !!! (c’est sans doute à ce moment là que je me suis transformée en folle furieuse). Je me lève, dans un état second, mi femme mi démon. Je tente une dernière tentative « tétine ». Vache, ça a l’air de fonctionner…

5h45 : les deux couillus dorment et moi je suis là, les yeux encore écarquillés par l’adrénaline… Je crois que je les déteste…

6h00 : je sombre dans le sommeil

6h45 : le réveil sonne. Je m’accorde 10 minutes de rab’. L’Homme se charge du petit. Je les entends au loin. Enfin, je trouve le moyen de m’extirper de mon lit. Je vais leur faire une gueule comme ils en ont rarement vu !! Je descends l’escalier. Et là, mon fils me crie « maman, bisous !! » pendant que l’Homme me tend un café au lait bien chaud… Grrrr !! Comment leur en vouloir…

Au moment précis où je t’écris, je m’aperçois à quel point cette nuit s’apprête à devenir ma future routine avec l’arrivée de bébé.  Je pourrai compter sur toi lorsque je perdrais tout discernement et que je me transformerai progressivement en femme-furie ???

PS : rassure toi, seuls les propos rédigés en italique sont ceux qui sont sortis de ma bouche. Les autres, malgré le fait que je les ai pensé très fort, sont restés bien au chaud dans un coin de ma tête.

PS2 : désolée pour le récit décousu mais, tu t’en doutes, j’ai le cerveau qui baigne dans la soupe ce matin…

13 Comments on Récit d’une (future) nuit ordinaire…

  1. Loute
    9 novembre 2015 at 14:56 (2 années ago)
    Il y a un « truc » qui m’a sauvée. Heureusement que la dame qui venait garder ma pitchoune me l’a dit pour la première. Cela m’a sauvé bien des nuits pour les 3 suivants. Le voici.

    Accrocher un linge blanc (tu sais ces anciennes couches carrées très légères) au bout de la tétine.

    Avantages : quand bébé envoie valser sa sucette, elle n’atterrit pas bien loin et ne quitte pas le lit. C’est plus facile de la retrouver. En plus, les petits le retrouve tout seuls très rapidement dès qu’ils savent se retrouner. S’ils ont un bout du linge … ils ont la sucette. plus besoin de se lever.

    L’inconvénient. oui il y en a. C’est que ce linge reste en doudou très longtemps. (il enveloppe la peluche de ma grande) et la plus petite n’a gardé lui. Bon après, si tu perds le doudou, il est facile a retrouver…

    Bon courage

    Répondre
    • Pasquunemere
      19 novembre 2015 at 12:46 (2 années ago)
      Finalement, on a acheté 10 tétines qu’on a laissé sur son bureau… Au moins, on sait où en trouver à 3 du mat’ 😉
      Répondre
  2. Weena
    9 novembre 2015 at 18:20 (2 années ago)
    Et encore, ton homme se lève (de temps en temps) …
    Le mien ne bougerait pas d’un cil, au cas où … Bon, je ne me plains pas, après 6 mois de nuit quasi-nulle (bébé pleurait de 22h à 1h du matin et de 3h à 5h), les réveils tétine me semble un parcourt de santé …
    Mais j’avoues, qu’est-ce qu’on râle quand on la trouve pas de suite, cette fichue tétine !!!
    Répondre
    • Pasquunemere
      19 novembre 2015 at 12:47 (2 années ago)
      Engin de malheur tu veux dire! Il est vrai qu’on est bien contente de la trouver lorsqu’ils sont tout bébé… Mais après ça devient vraiment une contrainte!
      Répondre
  3. wendy
    9 novembre 2015 at 19:47 (2 années ago)
    Ici avec ma deux ans, on a trois tétines dans un coin du lit accrochées à des mouchoirs ou à la queue de Mimi la sourie. En plus de celle que je lui donne le soir phosphorescente…. Et au cas où on en a encore trois autres sur une étagère.
    Bref on peut tenir la nuit si besoin. Et maintenant elle sait rattraper toutes seules celles qui sont dans son lit. ouf
    Répondre
    • Pasquunemere
      19 novembre 2015 at 12:48 (2 années ago)
      C’est ce qu’on a fait! On en a acheté une dizaine qu’on a laissé sur son bureau à l’entrée de la chambre. Au moins on sait où en trouver sans avoir à chercher pendant 3 plombes 😉
      Répondre
  4. lauretteflechette
    9 novembre 2015 at 20:41 (2 années ago)
    Ce post est un bonbon acidulé ! J’ai ris !!! Enfin… Nous en sommes à pas loin de 2 ans ferme nous… J ai comme la sensation que les nuits normales ne reviendront jamais !
    Répondre
    • Pasquunemere
      19 novembre 2015 at 12:49 (2 années ago)
      Hihi merci pour le compliment! Les nuits ça va, ça vient… En tous cas, pour ma part, j’ai fait le deuil de toute notion de repos 😉
      Répondre
  5. Sarah - Ma P'tite Paupiette
    10 novembre 2015 at 14:18 (2 années ago)
    Merci pour ce petit moment à rire! C’est tellement vrai! Surtout le changement d’état d’esprit entre le 1er réveil et les autres! Bon, quand on y est on rigole moins mais raconté de l’extérieur ça m’a bien fait marrer!
    Répondre
    • Pasquunemere
      19 novembre 2015 at 12:49 (2 années ago)
      Je suis contente de t’avoir faite sourire 🙂
      Répondre
  6. Lorelei
    10 novembre 2015 at 17:00 (2 années ago)
    génial cet article!
    ma pauvre, qu’est-ce que je déteste ces nuits!
    j’ai une grande chance, ça n’arrive pas souvent, de toute façon bébé est dans sa chambre, et n’a pas de tétine.
    Mais en général, c’est toujours quand j’ai une grosse journée le lendemain, qu’il faut que je me lève aux aurores, qu’il se décide à se réveiller 4 fois la nuit
    et le papa se lève mais en général il amène le bébé dans la chambre pour qu’on lui fasse un calin, et veut qu’il reste avec nous…et ça moi c’est non.

    j’espère que tu pourras récupérer la nuit prochaine!
    bizz

    Répondre
    • Pasquunemere
      19 novembre 2015 at 12:50 (2 années ago)
      Pas de tétine! Mais ca aurait été ça la solution! Arf si j’avais su 😉
      Répondre

Leave a Reply