Se dire « merci »

merci

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé, aujourd’hui, de vous parler de mon couple. Six années de vie commune, de galères, de bonheurs, d’embuches, de surprises… Et surtout, notre fils ! Notre plus belle œuvre !

Je ne vous apprends rien lorsque je vous dis que l’arrivée d’un enfant chamboule l’homéostasie d’un couple. Le mien n’a donc pas été épargné. Se ré-agencer à partir de ce tout petit être qui prend pourtant tellement de place. Et cette fatigue… Mon dieu mais c’est inhumain ! Cette fatigue qui rend fou ! Cette fatigue qui te fait dévisser en moins de deux ! Cette fatigue qui te donne l’impression d’être dans un cauchemar ! Fatigue, fatigue, fatigue…

Cet homme, Mon homme, devient Père… Et quel père ! Moi qui ramais dans les méandres d’une maternité dont j’avais tellement de mal à me saisir… Lui a géré tout ça avec brio ! Et pourtant, qu’est ce que je pu l’attaquer ! Mes crises de nerfs, mes pleurs, mes colères, mes angoisses, mon mutisme aussi… Il a résisté encore et encore… Et il est toujours là, à mes côtés, à nos côtés…

Je pense que ce qui nous a sauvé (et ce qui nous sauve encore aujourd’hui) repose en grande partie sur le fait que l’on considère que rien n’est acquis. Dès lors que l’un d’entre nous fait quelque chose, l’autre est là pour lui signifier qu’il apprécie. Ceci est valable pour TOUT : du simple fait de faire la vaisselle jusqu’à faire nuit blanche auprès du tout p’tit afin que l’autre se repose. La dernière fois encore, je remerciais l’homme d’être parti un peu plus tard le matin afin de m’aider à gérer le tout p’tit (le diable avait encore pris possession de son corps). Ce à quoi l’Homme m’a répondu : « mais c’est normal ». Oui, mais ça n’est pas parce que c’est normal, que je n’ai pas à te remercier.

Remercier ce n’est pas rien, c’est considérer l’Autre. Si je ne considérais pas mon Homme, je ne noterais pas tout ce qu’il fait au quotidien. Remercier c’est d’abord regarder.

Alors je profite de cet article pour dire à mon Homme tous les « merci » que j’ai en retard :

  • Merci d’avoir posé ta journée demain pour emmener le tout p’tit chez le doc
  • Merci d’avoir vidé le lave vaisselle
  • Merci d’avoir fait le café ce matin
  • Merci de prendre du temps pour les travaux à l’étage
  • Merci d’avoir pris de mes nouvelles aujourd’hui parce que j’ai la goutte au nez
  • Et accessoirement merci d’être toi…

6 Comments on Se dire « merci »

  1. Mimilady
    25 novembre 2014 at 18:12 (3 années ago)
    Mais tellement vrai! Grâce à ton article, je n’oublierai pas de dire merci à mon Superman ce soir!
    Répondre
    • Pasquunemere
      3 décembre 2014 at 20:38 (3 années ago)
      Fichtre! Je n’avais même pas vu que tu avais commenté! Dire « merci » me semble indispensable! Dire « merde » aussi par ailleurs, mais là c’est un autre sujet…;)
      Répondre
    • Pasquunemere
      3 décembre 2014 at 20:38 (3 années ago)
      Fichtre! Je n’avais même pas vu que tu avais commenté! Dire « merci » me semble indispensable! Dire « merde » aussi par ailleurs, mais là c’est un autre sujet…;)
      Répondre
  2. anyo
    25 novembre 2014 at 22:10 (3 années ago)
    Que c’est bien de prendre le temps de le dire et de l’écrire!
    Mais ça veut dire quoi « homéostasie »? je ais aller ouvrir mon dico, je me coucherais moins bête ce soir 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      3 décembre 2014 at 20:39 (3 années ago)
      Fichtre bis! Désolée de répondre si tardivement… Merci! Alors l homéostasie c’est l’huile de massage pour les huîtres… Hihi! J’aime me la péter en mode Bernard Pivot 😉
      Répondre
  3. CompletementNad
    8 décembre 2014 at 23:04 (3 années ago)
    Du coup tout ça me rappel que ça fait un petit bout de temps que je ne lui ai pas di merci…et lui aussi… Je vais de suite le faire et lui rappeler aussi 🙂
    Répondre

Leave a Reply