Elle s’est installée insidieusement…

enfantdevanttélé

Au début, nous envions les parents dont les enfants pouvaient rester de longs instants devant… Nous nous rêvions à avoir, nous aussi, quelques moments de répit. Puis, le jour est arrivé où le tout p’tit s’est intéressé. Un peu, beaucoup, passionnément, trop ! Nous l’avons voulu, nous l’avons eu : un enfant addict aux écrans…

Dans un premier temps, nous avons trouvé ça mignon. Il dansait devant les publicités. Il applaudissait lorsqu’il voyait des images qui lui plaisaient. Mais il continuait à jouer par ailleurs, s’intéressant par intermittence au tube cathodique. Puis les choses ont pris de l’ampleur. Sans que l’on s’en aperçoive. Il était tellement plus facile pour nous, parfois, de le laisser regarder son épisode de Mickey. Etre au calme, ne serait-ce que 10 minutes…

Un jour, nous avons décidé de calmer le jeu. De réduire le temps passé devant les écrans. Ce fut le drame. Nous supposons que le tout p’tit n’a pas compris les raisons pour lesquelles du jour au lendemain, il n’avait plus le droit de rester devant son émission. Et là, nous avons pris conscience de l’ampleur du phénomène. Nous, parents, sans aucune mauvaise intention, avons créé le manque de la télévision chez notre fils.

Récemment, nous avons vécu l’enfer avec notre enfant. Nous avons enchaîné conflit sur conflit. A tel point que nous étions, le papa et moi, totalement dépités par la situation : qu’avions nous fait de travers ? Aurait-on raté quelque chose ? Etait-ce remédiable ? . Nous nous sommes beaucoup questionnés. Nous avons (une fois de plus) beaucoup discuté. Le sujet de la télévision est évidemment venu sur le tapis: serait-ce la responsable?. Trop de télé = trop d’infos = trop de stimulations. Mais ce n’était pas la télévision la coupable. C’était nous.

Le temps des résolutions est alors arrivé. Les choses allaient changer. Rien n’est écrit définitivement. C’est à nous, parent, de faire en sorte d’assurer à notre enfant calme et apaisement (dans la mesure du possible entendons nous). C’est ainsi que nous avons décidé d’instaurer un nouveau rituel du soir.

AVANT

APRES

18h

retour à la maison

(avec allumage systématique de la télé)

18h 

retour à la maison

(avec un point d’honneur à ne pas allumer la télé)

18h – 18h30 

jeux avec papa/maman

18h – 19h

 jeux avec papa/maman

(avec en parallèle préparation du repas)

18h30 – 19h 

repas seul devant la télé

19h – 19h30

repas tous les trois à table

19h – 19h30 

bain

19h30 – 20h 

bain

19h30 – 20h 

endormissement avec maman qui reste au chevet de longues minutes

20h 

au lit avec lecture d’une histoire (10 minutes maximum) puis départ du parent même si le petit ne dort pas

20h30

Repas parents

20h30

Les parents ont dîné, la cuisine est rangée, le tout p’tit dort

De la même façon le matin, alors qu’avant notre fils prenait son petit déjeuner devant la télé, c’est à table en compagnie du parent en stand by (celui qui attend la salle de bain) qu’il mange son repas.

A mesure que j’écris ces lignes, je m’aperçois que nous sommes allés trop loin. Bien sûr, nous ne nous rendions pas compte sur le moment que tout cela pouvait nuire à notre enfant. Depuis que nous avons instauré une vie sans télé, ce dernier est nettement plus calme. Le climat s’est apaisé. A noter qu’il n’a pas demandé une seule fois après la télévision. Il y a encore beaucoup de boulot. Nous savons qu’avec le tout p’tit, nous avançons d’un pas pour reculer de deux. Ainsi va la vie de parent. Jalonnée d’essais et d’erreurs. Mais aussi parfois de réussites.

8 Comments on Elle s’est installée insidieusement…

  1. Mum_issime
    18 novembre 2014 at 15:03 (3 années ago)
    Bravo, et même j’irai plus loin, double bravo : pour reconnaitre ce que tu penses être un tort, et de deux pour avoir su / pu y remédier, car comme tu dis rien n’est figé 🙂
    Répondre
    • Pasquunemere
      18 novembre 2014 at 17:19 (3 années ago)
      Merci copinaute! Jamais fait autant de boulettes que depuis que je suis mère! Côté positif : je me suis jamais autant triturée le crane pour tenter de trouver des solutions à un problème…
      Répondre
  2. MaPetitePageBlanche
    19 novembre 2014 at 11:01 (3 années ago)
    Ce n’est effectivement pas facile de se remettre en question là dessus et comme vous, nous en sommes venus à bannir la télé (au moins toute la semaine) et le fiston est beaucoup plus calme depuis ^^
    Répondre
    • Pasquunemere
      19 novembre 2014 at 12:59 (3 années ago)
      Quand j’y pense, ce n’est pas pour rien qu’ils préconisent de ne pas avoir de télé dans notre chambre à nous, adultes. Voire même d’éviter de regarder la télé avant de s’endormir… Alors si on nous conseille d’éviter, qu’en est il pour nos enfants…
      Répondre
  3. Laetitia
    19 novembre 2014 at 17:03 (3 années ago)
    Bonjour,
    Même chemin chez nous. Même si nous, les parents, ne regardons plus la télé, notre fils de 2 ans 1/2 y a pris vite gout. Un p’tit « peppa pig » de temps en temps, cela ne pouvait pas faire de mal, voyons? Et voila qu’éteindre devient de plus en plus difficile. Un accro au « Umi zoomi », un junkie de « T’choupi ». Il en veut plus. En fait, il ne voudrait que ça. Il enchaine les crises, de plus en plus violentes. Alors c’est décidé: la télé est « en panne », l’ordinateur aussi! Je ne dirais pas que cela a été magique, il est en phase d’opposition assez violente. Mais il y a du mieux. Et tant pis si autour de moi, tout le monde me certifie que la télé n’a aucun impact sur leur enfant qui enchaine les Disney!
    Répondre
    • Pasquunemere
      21 novembre 2014 at 11:02 (3 années ago)
      Ils deviennent accrocs à une vitesse incroyable… D’ailleurs moi, lorsque je regardais les dessins animés en même temps que lui, je restais bloquée, à moitié lobotomisée devant l’écran. Ca me posait question… J’ai un peu plus de recul aujourd’hui sur l’arrêt de la télévision et je pense pouvoir dire qu’il y a du mieux. Plus calme. Certes, il est toujours dans l’opposition (on est en plein dans la période « con »). Mais il m’apparaît plus apaisé. A voir sur la durée ce que cela donne…
      Répondre
  4. Mélie
    20 novembre 2014 at 01:52 (3 années ago)
    Houlala! On dirait que le diable est entré chez vous , va de rétro . Non, je m explique. Je suis une enfant de la télé ( née en 76) mais mes parents , de simples ouvriers , instruits cependant et ouverts sur le monde avait une autre richesse : des livres . Des miliers de livres . Des beaux livres . Mon père etait peintre en bâtiment et les clients lui refourguent des cartons de cadeaux ( jusqu à un piano Pleyel fait sur mesure en ivoire qu il m a offert à mes 16 ans . C etait mon rêve. Mais 22 ans plus tard j ai une pièce unique dont je ne maîtrise pas les gammes ….) , et dans les cadeaux il y avait tres souvent des livres . Des classiques .et des autres qui m ont fait découvrir Tenessee Williams. Chez nous, par contre tout le monde avait son poste radio . Pas radio cassette : il y en avait qu un … Aux parents ….
    Je suis une enfant du rock , mais une enfant de la radio . Ah j ai beaucoup lu . Le soir c etait le rituel . Moi ça allait j adorais ca . Mais pas mon petit frère , qui lui écoutait sa radio … Et puis , un jour il y a eu  » santa Barbara  » , twin peaks et on etait pas dans l ère 2.0 son 7.1 comme au cinema … Et j ai été mise de côté . A côté de ca en classe , ben zero faute aux dictées , j avalais des livres qui n etaient pas pour moi ( a 12/13 ans j ai avalé tous les Rougon Macquart , Victor Hugo, Sartre etc )… C etait génial . Et ça allait à l encontre de mes fichues questions existentielles que la gamine précoce de 7 ans se posait sur l éternité , la mort , et le néant ….
    A cette époque , on avait pas 36 chaines , et le contrôle me semblait pourtant bien plus dur . Maintenant , les enfants sont ultra connectés … Je ne dis pas qu il faut leur interdire un chien car faut le sortir 3 fois par jour, encore moins un chat auquel on peut devenir Gaga et allergique ? Alors un écran ?!!!
    C est aux parents d éduquer . Tout enlever n est pas bon . J en ai beaucoup souffert parce qu autant 20 élèves avaient vu Franck chasseur de fauves le dimanche ou les cités d or le mercredi alors qu aucun n avait lu les derniers jours d un condamné de Victor Hugo à 12 ans … Et tant mieux.
    Je pense qu il faut un équilibre et éduquer l ‘ enfant à ce qu il peut choisir de voir. Chez nous on avait pas de télé mais on avait toujours dans nos magasines ( parentaux) les programmes tele et avec ma mère surtout in en discutait beaucoup . Sans voir le programme , rien qu avec le résumé – j étais fana d histoire , de rois mérovingiens, carolingiens et capétiens , de préhistoire , de volcans et surtout d insectes , mais j étais déjà haute comme trois pommes , bavarde et justiciaire ». Enfant précoce non détectée , j ai passé ma scolarité à ne rien faire , à avoir plein de copains , tout en restant meilleure de la classe ( de quoi tordre le coup au surdoue mal dans sa peau … Mais ça arrivera lors de mon bac … Je ne fiche rien , il le manque 5 points, je suis déscolarisée pour depression et redouble mn et enfin on a posé le diagnostique … Pour en faire absolument rien du tout. Surdouée. Mot qui ne sert à rien si ce n est à nous rendre plus intelligent que nous le sommes . On est juste des gens sensibles , qui pensons en chinois quand vous pensez en japonnais et qui disons peut-être pour dire oui : en clair ( hypersensibles , éléphants dans un magasin de porcelaine , aucun codes sociaux et un humour très sarcastique que les anglais adorent ! Voilà la douance .
    Et elle ne vient pas du fait de ne pas avoir pas de télé. Pourtant d innombrables parents veulent y croire . Si vous pouvez faire en sorte que votre gamin passe à côté d un qi de 150 , je vous jure qu il sera un adulte bien plus heureux – que moi , toujours sans télé – enfin si on a une tele pour monsieur et je la regarde uniquement pour Canaĺ+ le bouquet et les chaines voyages, histoire, national géo , planète justice , usurpais quand Canaĺ nous fait cadeau d un mois de decouverte 3 fois l an).
    Savoir éduquer . Interdire la tele nounou : oui et re oui! Interdire les journaux TV trashes qui ne servent à rien : oui et re oui et l abonner à mon petit quoitidien ! Et autres s il le souhaite . Lui dire de jouer dehors ( si vous disposez d une maison : oui et oui ) , sinon allez vous baladez et laissez vos gamins s amuser comme nous avec des sapins qui deviennent des vaisseaux spatiaux et des arbres plus haut : le vaisseau mère ….
    Savoir éduquer : c est parler d un programme avant de le voir . ( pour moi )
    Savoir éduquer c est un film le soir où il n y a Max ecole quand on a 11 ans . Avant à 8:00 on est au lit et on dessine , on bouquine , on fait ce qu on veut mais on traine pas devant l ecran 3D …. Non non .
    Savoir éduquer , c est surtout ne pas interdire . Un enfant c est pas stupide , un ado encore moins : vive les interdits , et les tablettes, smartphones , mac ou Pc pour regarder le replay ….
    Savoir éduquer c est aussi savoir partagé: si j avais eu une tele , j aurais aimé la regarder avec mes parents …. Et elle est arrivée !
    Mes parents ont essayer de m éduquer : je crois que j ai pu voir un film en entier 2 ans avant d avoir le droit de sortir en boîte à17 and alors que je faisais mes saisons depuis mes 14 ans.
    Et j ai aimé regardé la télé avec ma maman qui baillait à 21:00 et allait se coucher , moi dépitée  » reste » parce qu elle etait crevee ( elle etait instit de petits diablotins de CP « . Je me disais quand j aurais 35 ans je me coucherais plus tard ! Tu parles à 38 : je suis couchée avec les poules …
    La tele ( pas celle du service publicity si peu ) peut vraiment être bien . Et puis ca forme aussi un parti pris . Ok fan de Nabilla c est pas ce que vous rêviez pour votre fille , mais ca c est l adolescence , l age intelligent et non pas bete bien au contraire et je suis sérieuse . C est l age des rêves, des projets , des vrais projets …. Et Nabilla un jour on l oublie ….
    Bon j arrête mon pavé, mais à l heure du tout connecté je pense qu éradiquer la tele c est mettre en danger une espèce en voix d extinction , un brontosaure , une paramamecie …. Non , ne boycotter pas la tele ( la grande librairie est une émission géniale ) . Accordez vous en famille ce moment où vous allez regarder un documentaire sur les lions , ou proposez des choix mais surtout n en faites pas une habitude horaire ( interdire en plus évidemment le soir jusqu à 12 si le lendemain t as pas court )…. Les réseaux sociaux abêtissent plus que Dora ou Bob , mais moi la tele jusqu à 8 ans , je trouverais ça peut utile ( sauf si le prof a dit de regarder ca ca ca )….

    Très joli récit d une maman qui sait se remettre en question ( et du papa aussi ) . Vous ne l avez sevrer de rien ( c est pas une drogue , enfin pas chez vous ) . Remettez le devant quand il sera plus vieux et qu il voudra regarder des thèmes bien précis . Sinon Niet ….
    Et comme au repas , participez devant une émission : ce sont les rares et précieux moments dont je me souvienne lors de mon adolescence , le diable etant venu tres tard. Il vaut mieux accompagner l enfant et lui dire  » bosse sinon tu finiras en zonzon comme Nabilla » et regarder un film ensemble ( un beau péril jeune ou project x pour eux ) plutôt que de les caler devant et de laisser madame la pub ( la pire pour moi ) en faire des consommateurs sans réels besoins mais juste parce que le packaging est trop chanmé !!!

    Encore félicitation pour ton article . Mais honnêtement pour moi la tele c est dépassé: il faut savoir accompagner sur les réseaux sociaux et apprendre qu on ne peut pas tout faire ni tout dire derrière un ecran .

    Beau papier , bravo !!!

    Répondre
  5. CompletementNad
    8 décembre 2014 at 22:47 (3 années ago)
    Tu penses faire des boulettes mais tu en es bien loin je t’assure
    Tu ne peux pas tout anticiper mais ce que tu fait de bien comme maman c’est que tu te poses les bonnes questions, tu cherches des solutions et tu rectifies le tir.
    Moi je trouve que tu joue bien ton rôle de maman!
    Répondre

Leave a Reply