Posts Tagged ‘Bébé’

Vos questions / Vos réponses

questions-reponses

Il y a quelque temps, sur Facebook, j’ai proposé que tu me soumettes les questions que tu pouvais te poser en tant que parent. En effet, il arrive parfois que l’on se sente seul(e) vis à vis de nos interrogations. Mon idée était alors d’en rédiger un billet afin que chacun puisse y aller de son expérience. Voici donc aujourd’hui le résultat de mon « recensement ».

Questions pratiques :

  • Question 1: Les méthodes miracles pour que mon enfant n’ait plus peur de l’eau lors du shampoing ?
  • Question 2: Quand avez vous mis bébé dans le lit à barreaux sans le couffin (ou nacelle) ?

Questions repas :

Ma grande ne mange quasiment rien. Concombre, nuggets de poulet, tomates, babybel, des saucissons que tu trouves ici, du kiri, la viande et quelques soupes.. Le reste, elle bouffe pas! Pareil pour le chocolat, elle mange pas tout, le nutella, le kinder et le choco blanc.. de temps en temps, des pims orange mais le reste, rien! Il faut se battre à chaque repas et lui répéter 3200 fois, mange!!!!!!!!!!!! La réponse est toujours la même « ah pardon, j avais oublie »

J’ai ma 5 ans qui me fait souvent des difficultés de manger à table. Peu importe si elle aime ou pas. Elle nous fait la misère. C’est exaspérant. On a essayé beaucoup de choses :-/ Une idée ?

  • Question 3: trucs et astuces pour réussir à faire manger nos enfants

Questions santé :

  • Question 4: Comment soulager un bébé de 6 mois qui a des gazs?
  • Question 5: Quand bébé se tord sur moi, pousse avec ses pieds et chouine, ce sont des  coliques? Si oui, que faire ?

Question psychologique :

Un bébé ne avec des allergies alimentaire +++. Un pseudo papa qui les abandonne (2 ans et demi et 3 mois). Il les prend quelques journées par ci par la jusqu’au jour ou ca le soulera…. et cinq ans après la souffrance de mon fils ressort… pourquoi porte t il ce nom qui ne veut rien dire pour lui a part de la souffrance? Pourquoi maman je devais aller la bas petit??? Il met enfin des mots sur ses terreurs nocturnes, sur son besoin de bouger… mais ces mots sont si douloureux…. (premier rdv cmpp ce matin, j’espère qu’ils vont pouvoir aider mon titou)

  • Question 6: Comment aider/accompagner/soutenir un enfant qui souffre psychologiquement?

Question relation enfant/parent :

  • Question 7: Est ce que les enfants sont plus pénibles quand les 2 parents sont là en même temps??? Chez nous c’est un peu le cas… plus de crises et de colères quand on est tous les deux avec elle à la maison!

Questions organisation :

Pourquoi en tant que maman on manque de temps pour tout ?

Comment se dédoubler voir détripler et réussir toujours à être une bonne moman!!!!!!

  • Question 8: trucs et astuces pour s’organiser au quotidien ? Trouver du temps pour son boulot, ses enfants, son conjoint, soi même ?

 

Pour répondre, mentionne surtout bien le numéro de la question. Et n’hésite pas à témoigner! Qui sait, tu as peut être une piste de solution à proposer…

Et si toi aussi tu as une question, n’hésite pas à me la soumettre. Elle fera peut être l’objet d’un prochain article…

Mais comment tu fais ???

point-interrogation-bis

Si tu savais le nombre de fois où j’ai pu entendre cette question ces derniers temps… Comment tu fais pour tenir le coup ? Mais comment tu arrives à gérer ? Et comment tu parviens à assurer ? La réponse est simple : je n’ai pas le choix !

Rapide état des lieux : mon six mois ne fait toujours pas ses nuits. Depuis des mois donc, j’enchaîne les siestes nocturnes (car, soyons honnête, dormir 3 heures ne s’appelle pas une nuit pour moi). En parallèle, mon troizan rencontre des soucis à l’école. Des soucis de comportement pour être précise. Il tape, jette, pousse, j’en passe et des meilleures. Hier encore, nous étions convoqués chez la maîtresse/directrice. En résumé, lorsque ce n’est plus bébé qui nous fait la misère la nuit, c’est le grand qui nous crée des soucis la journée (à ce rythme, dans 5 ans, je suis ridée comme un vieux pruneau).

Effectivement, ce ne sont pas des « problèmes » tels qu’on peut l’entendre. Mais disons, qu’avec la fatigue, le moindre pet de mouche peut prendre des proportions énormes. Oui, il y a bien plus grave. Non ce n’est pas dramatique. Mais à trop pousser mémé dans les orties, elle se prend la cruche d’eau avec son chat échaudé.

Alors comment je fais ?

Tout d’abord, ce n’est pas comme si j’avais le choix. Je ne peux décemment pas faire un abandon de domicile (non, non, non, ne me tente pas !). Avec un peu de recul (il m’en reste un tantinet dans l’orteil gauche), j’ai tout de même fondé une jolie famille. Si tu enlèves la fatigue, les soucis, les perpétuelles remises en question, la culpabilité et les interrogations permanentes, c’est plutôt très sympa de vivre à leurs côtés.

Ensuite, je me projette. Je me dis que, d’ici quelques années, les choses se seront apaisées. Ou pas, me diras-tu. Mais je préfère croire à un avenir meilleur (sinon ne me reste plus qu’à mettre la tête dans la poubelle à couches et attendre mon dernier souffle).

Enfin, j’utilise l’humour. Beaucoup. Mon meilleur mécanisme de défense. Mon plus fort allié dans l’adversité. Tous les obstacles que je peux rencontrer sont tournés à la dérision. Cela amène un peu de légèreté dans un quotidien parfois bien lourd. Je ne te cache pas que, parfois, je m’effondre. C’est humain. Mais toucher le fond me permet, la plupart du temps, de repartir de meilleur.

Et toi, comment tu tiens le coup au quotidien ?

 

Cet épuisement…

epuisement-maternel

5h du mat’, j’entends ses premiers gazouillis… De loin, de très loin, comme dans un doux rêve… Du moins, j’espère que c’est un rêve car cela fait à peine 1h que j’ai fermé les yeux… Puis viennent les vocalises, de plus en plus fortes… Alerté, le troizan commence à remuer dans son lit. N’allons pas trop taquiner son audition, il risquerait de croire que l’heure est venue de se lever. Me voilà donc dans le salon avec un bébé tout éveillé dans les bras. Bilan : 4 heures de sommeil, 5 mois que cela dure. « Putain ! j’en peux plus ! »

Je le savais. Avoir deux enfants en bas âge n’allait pas être une partie de plaisir. La fatigue, l’organisation, l’abnégation totale, … Oh oui, je le savais mais je ne le mesurais pas.

5 mois de nuits entrecoupées…

5 mois de bibs toutes les 3 heures…

5 mois de fatigue…

5 mois sans répit ni repos…

Bordel, c’que c’est dur !

Puis, la reprise du boulot, le début de la crèche, l’entrée à l’école… Jongler encore et toujours, courir telle une poule sans tête, penser à tout, penser à rien… Le cerveau en ébullition qui finit par tourner à vide : ne pas oublier le goûter, penser à l’inscription à la garderie, ramener le certificat médical pour la crèche, acheter des couches sur ma petite pause du midi, amener la voiture au garage… Puis le blackout, la surchauffe cérébrale, le néant… Cette fatigue, ce poids sur mes épaules,  la désagréable impression de ne plus avoir cette énergie qui permet de débuter la journée… Mes vêtements, aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain, pèsent une tonne…

Se sentir à côté de tout mais au milieu du capharnaüm… Toutefois continuer d’avancer car je ne suis pas seule. Ils sont là. Mes précieux. Ils ont besoin de moi. Plus que jamais. Je suis leur roc. Mais je sens peu à peu la roche s’effriter…

Tenir encore et toujours… Ne pas flancher sous peine de ne plus réussir à se relever…

 

 

1 2 3 4 5 17