Posts Tagged ‘conflit’

Je n’ai plus envie de rire…

marre

Non, ne t’en fais pas pour moi, je ne suis pas en lente dépression. Tu vois, je clame toujours haut et fort qu’on peut rire de tout. Et blabla… Sauf que là, j’ai plus envie de me marrer… Mais « que lui arrive-t-il??? » te demandes tu. Et bien il se trouve que cette putain de phase de « terrible two », « opposition », « affirmation de soi », « je gueule donc je suis », et bah j’en peux plus !

Oui ça me bouffe. Parce que ça irradie dans tous les domaines de ma vie. C’est bien simple, quand on me demande comment va mon fils, je ne parle que de ça. Je ne vois plus le reste. Hier soir, lorsqu’il était l’heure pour moi de rentrer à la maison, j’appréhendais. Ce matin, avant même d’aller le chercher dans son lit, j’appréhendais. Et je redoute déjà le moment où je vais franchir le pas de la porte ce soir…

Alors je sais que mon comportement, mon stress, mon appréhension ont un impact sur mon tout p’tit. Sauf que je n’ai plus de jus. Je n’arrive pas à sortir la tête de l’eau. Je pense « crise », je mange « crise », je vis « crise ».

Lorsque j’en parle autour de moi, les gens se montrent rassurants, compréhensifs, réconfortants. Sauf qu’entendre « ça va passer » ne me suffit plus. Les mots n’ont plus de sens. Il est des jours où les choses se passent mieux, fort heureusement. Mais aujourd’hui est un jour sans. Trop de pleurs, trop de crise, trop de conflit.

Mais je ne me laisse pas abattre. Je ne baisse pas les bras. Jamais. Je vais tenter de trouver une solution. Je veux retrouver mon fils. Je veux me retrouver.

Comment cela se concrétise ? Et bien, objectif numéro 1, me renseigner sur le sujet. Un truc du genre : « causes et conséquences du conflit : comment communiquer à nouveau avec votre enfant ». D’ailleurs, si tu connais des bouquins, je suis preneuse !

Désolée pour le énième billet autour de la question mais ça me bouffe ! Et pour éviter de virer folle, je préfère écrire encore et encore…

La permanence du conflit peut-elle abîmer la relation ?

conflit

Une fois n’est pas coutume (encore que, car ces derniers temps j’y fais beaucoup référence), je vais te parler de la relation quelque peu conflictuelle que j’entretiens avec mon tout p’tit en ce moment. C’est bien simple, j’ai l’impression de passer mes journées à me quereller avec lui… Enfin moi je querelle vachement, lui, au choix, il hurle, tape, se roule par terre, etc. Et je me demande dans quelle mesure cette situation de conflit ne va-t-elle pas abîmer la relation que nous entretenons…

Car vois tu, je ne sors jamais indemne de ce genre de crise qui, schématiquement, ressemble à ça :

Demande du tout p’tit + refus de notre part = frustration = crise

La dite crise peut se manifester différemment : pleurs, hurlements, jetage au sol, roulades et, de manière trop fréquente à mon goût, tapes. Car oui, depuis quelque temps, notre fils nous tape. Et ceci est tout bonnement insupportable et inacceptable ! Nous avons tout tenté :

  • Lui expliquer calmement les choses en mettant des mots sur ses émotions
  • Lui montrer à quel point cela nous blesse
  • L’isoler le temps qu’il se calme
  • Détourner son attention
  • Etc.

Mais, lorsqu’il est dans un état pareil, il n’est plus accessible. On ne peut pas le raisonner. C’est comme s’il était possédé. Voilà, c’est ça, nous ne reconnaissons plus notre enfant. Nous sommes démunis face à ce petit garçon qui nous mène la vie dure. Avec le papa, nous discutons beaucoup et nous posons beaucoup de questions, la principale étant « quand cela va-t-il finir ? ».

Nous nous inquiétons. Nous sommes arrivés à un stade où nous craignons les soirs, les week end, … Nous marchons sur des œufs. Parfois, nous l’appelons le « tyran » ou encore le « dictateur ». J’exagère à peine… Ce petit bonhomme peut nous faire vriller les nerfs en un quart de seconde !

Sauf que tout ça laisse des séquelles… Lui, une fois la crise passée, va reprendre le cours de son existence. Alors que toi, t’es en limite à prendre un Xanax pour redescendre… Et lorsque les crises s’enchaînent toute la journée, et bien tu finis le soir avec une bière à la main en matant la Maison de Mickey… Car tu n’en peux plus du conflit… Tu ne veux même plus faire l’effort de jouer car tu sais que ça va mal finir…

Alors oui c’est nul… Et non, nous n’avons pas démissionné. Nous avons juste besoin parfois d’arrêter le temps. Car vivre à côté d’un terrible deuz, et bien c’est éprouvant… Surtout lorsque cela devient un parcours d’endurance…

Nous voulons retrouver notre tout p’tit… Nous ne voulons pas que cette période abîme notre relation. Mais bon sang c’que c’est dur!

1 2 3