Étiquette : Corps

Moi et mon corps : l’éternel combat !

0002227908KK-849x565

Depuis des années, mon corps et moi entretenons des relations conflictuelles. Petite déjà, j’ai été initiée à la joie des bourrelets. L’adolescence n’a évidemment rien arrangé à mon affaire ! Je n’étais pas obèse mais toujours en surpoids.

Puis j’ai rencontré mon homme. Et là ça a été le drame ! « On se fait livrer une pizza ? », « Ca te dit un Big Mac ? », « Et si on mélangeait 3 litres d’huile avec 2 kg de beurre et qu’on grignotait ça devant la télé ? ». Et moi, bien sûr, les yeux plein d’amour (de gourmandise ouais !), je répondais par l’affirmative.

C’est ainsi que j’ai explosé les chiffres de la balance. Encore une fois, rien de bien dramatique mais suffisamment pour accueillir complexes, gêne et tous leurs potes !

Et puis je suis tombée enceinte… En aucun cas, il n’était question pour moi de me priver. J’ai donc mangé ce que je voulais et quand je le voulais. Je ne m’éclatais pas le bide non plus tous les jours ; d’autant que mes principales envies tournaient autour du riz cantonais ! Au final, +15 kg sur la balance, rien de bien inquiétant…

S’en est suivi bien sûr le congé maternité, là où le piège du grignotage intempestif se plaît à s’installer. Ayant par ailleurs eu le moral en berne durant toute cette période, je me suis réfugiée dans la bouffe…

Tout ça pour en arriver à un beau 75 kg pour 1m65. Comme je le disais, rien d’inquiétant, juste assez pour me sentir mal dans mon corps.

Jusqu’au jour où j’en ai eu assez. Comme je l’évoquais précédemment, la fin du congé maternité a été pour moi une véritable délivrance mais aussi un moyen de repartir sur de bonnes bases. C’est à ce moment que j’ai décidé de me reprendre en mains. Prendre soin de moi, me chouchouter, m’habiller (non pas que je traînais nue dans les rues mais l’éternel jogging, bien que très confortable, commençait à me sortir par les yeux). Ainsi, jour après jour, semaine après semaine, j’ai commencé à me sentir mieux.

Comme entraînée dans un cercle vertueux, j’ai également décidé de m’occuper de mon alimentation. Et, avec l’homme pour qui le « gras » est une passion (sans qu’il prenne le moindre kilo le saligot !), ce n’était pas une mince affaire !  Il a donc fallu jongler entre ses besoins nutritionnels (qui doivent, à la louche, avoisiner les 5000 calories/jour !) et mon envie de manger plus sereinement. Il était bien sur hors de question que je prépare systématiquement deux menus (je n’ai pas que ça à fout**). J’ai donc tenté des compromis.

En semaine, nous ne partageons qu’un repas, le dîner, soit celui qui doit être le moins calorique de la journée. Or, quand l’homme rentre d’une journée de boulot, tout ce qu’il veut c’est du bœuf et des patates (vous aurez évidemment compris la référence au sketch de Florence Foresti !).

Parmi les plats que je prépare, on retrouve de façon assez régulière :

  • Tarte aux légumes avec au choix courgettes, tomates, aubergines, etc. tout ce que je trouve et qui se combine potentiellement avec une pâte brisée
  • Gratin de légumes selon exactement le même principe !
  • Tartines salées : au jambon de parme, au saumon, au bacon avec toujours un lit de légumes en base (tomates, poireaux, épinards, etc.)
  • Poisson (cabillaud, merlu, saumon, etc.) avec légumes (haricots verts, poireaux, épinards, etc.) et féculents (riz ou encore les fameuses patates !)
  • Club sandwich ou burger maison
  • Quiche à l’intérieur de laquelle j’essaie, encore et toujours, de glisser des légumes : saumon-épinards ; tomates-thon ; courgette-jambon

A savoir également que je cuisine en quantité pour pouvoir, d’une, satisfaire l’estomac de Monsieur et, de deux, me garder une portion pour ma gamelle (quel mot élégant!) du lendemain midi.

Par ailleurs (encore une fois dans l’optique « je gave mon homme comme une oie » ou encore « mon dieu, c’est un puit sans fond » en passant par « mais il a le ver solitaire c’est pas possible »), j’ai régulièrement tendance à faire des salades composées à côté. Ainsi quand je fais quiche, tartine, gratin ou autre, l’homme peut compléter s’il a encore faim. De mon côté, soit je me sers parmi les mets que j’ai préparé et ce en petite quantité, soit je me contente de la salade servie à côté.

C’est ainsi que j’ai vu, peu à peu, les chiffres de la balance diminuer. De 75kg je suis arrivée à 60kg et ce, sans me forcer car, à la fois, je mange à ma faim mais, aussi et surtout, je mange des plats qui me plaisent !

Ah si j’étais riche !

Prêt immobilier, dépenses liées au tout p’tit, statut d’étudiante, autant d’éléments qui concourent au fait que mes souhaits de grelucherie ne peuvent être tous assouvis ! Attention, en aucun cas je n’oserais me plaindre, d’autant plus que nous ne sommes pas malheureux, loin de là… Toutefois, il m’arrive de me laisser aller à imaginer ce que j’achèterais si j’en avais les moyens (liste non exhaustive bien évidemment !). Je dresse ici uniquement mes envies « soins et beauté » car si je commence à faire la liste de tout ce qui me fait envie, j’en ai pour deux jours !

D’abord, je remplacerais mes pinceaux. Il s’agit là des pinceaux Mac qui coûtent un rein mais on en trouve des biens plus accessibles!

pinceaux sigma

Ensuite j’élargirais ma collection make-up avec ceci. Les palettes de chez Urban Decay sont une merveille et un incontournable en cosmétique !

palette naked

Puis je ferais un cadeau à ma peau. Rien de vaut les produits de parapharmacie parmi lesquels la marque Clarins

coffret  soins clarins

Je rendrais mon bain encore plus girly. Les boules de bain Lush pour un moment de détente absolu :

coffret lush soins du bain boules de bain

Je prendrais soin de mes ongles. Les vernis Essie dont les preuves ne sont plus à faire! Pose et tenue impeccables!

coffret soins des ongles manucure essie vernies

Pour finir, je penserais à mon corps. Pour se faire, l’incontournable coffret The Body Shop, gamme beurre de karité :

coffret soins karité the body shop

Plutôt raisonnable quand j’y pense, non?

Coquette envers et contre tout!

0002036388RR-1920x1280

Comment parvenir à rester coquette quand le temps nous échappe ?

Comme je l’ai déjà expliqué, entre ma formation, mon fils, mon conjoint, les tâches domestiques et autre activité chronophage, il m’est difficile de m’octroyer du temps. Et je dois bien l’avouer le peu de temps qu’il me reste est très justement occupé à une activité que j’affectionne particulièrement à savoir dormir !

Pour être honnête, les quelques mois qui ont suivi la naissance de mon fils ont été quelque peu « chaotiques ». J’avais tout juste le temps (et l’énergie) de me doucher ! Avoir le cheveu propre relevait de l’exploit ! Puis, le tout p’tit grandissant, chacun trouvant peu à peu ses marques, j’ai réussi à dégager du temps pour mes grelucheries.

C’est ainsi que le dimanche soir a vu s’installer un rituel sacré : le bain ! Il s’agit de deux heures que je m’offre pour me chouchouter. Au programme, entre autres,  bain d’huile pour les cheveux, masque visage, gommage corporel. Rien de tel pour se sentir bien, reposée et détendue (dieu sait que j’en ai besoin !). Bon généralement, c’est le moment que choisit le tout p’tit pour faire ses vocalises. Ce à quoi j’ai trouvé une solution miracle : je plonge la tête sous l’eau, rien de tel pour atténuer les bruits environnants !

De la même façon, je mets un point d’honneur à suivre une certaine routine le soir pour ma peau qui, depuis la naissance de mon fils, est en mode « pilote automatique ».  Avec le sébum qu’elle produit, je luis à des kilomètres. Autant dire qu’elle et moi on ne s’entend pas super bien en ce moment. Alors j’ai choisi d’en prendre soin, peut être me le rendra-t-elle un jour ? Le rituel est toujours le même :

Je démaquille avec l’huile démaquillante sensationnelle éclat sublime de l’Oréal

http://www.beaute-test.com/huile_demaquillante_sensationnelle_-_eclat_sublime_l_oreal.php

Je nettoie  avec la mousse nettoyante nuage céleste de Cattier

http://www.beaute-test.com/mousse_nettoyante_nuage_celeste_cattier.php

J’asperge avec l’eau thermale de soin d’Uriage

http://www.beaute-test.com/eau_thermale_de_soin_uriage.php

Je lotionne avec la lotion apaisante physiologique de La Roche Posay

http://www.beaute-test.com/lotion_apaisante_physiologique_la_roche_posay.php

J’hydrate avec un combo

– contour des yeux prodigieux de Nuxe

http://www.beaute-test.com/contour_des_yeux__prodigieux_nuxe.php

+  sérum hydratant concentré hydrabio de Bioderma

http://www.beaute-test.com/serum_hydratant_concentre_-_hydrabio_bioderma.php

+ crème prodigieuse nuit nuxe

http://www.beaute-test.com/creme_prodigieuse_nuit_nuxe.php

Je suis ce programme tous les soirs.  Dès que le tout p’tit dort, je file sous la douche et hop place aux soins. Je ne constate aucun mieux du côté de ma peau. Par contre, mon moral me remercie !