Posts Tagged ‘Couple’

La chieuse qui sommeille en moi…

dispute couple

Faut que je t’avoue un truc. Je suis une chieuse. Pas avec tout le monde. Ouh la non. J’ai une cible particulière : l’Homme. Quand je vais mal, quand je suis en colère, quand j’en ai gros, j’ai tendance à diriger ma rancœur vers mon cher et tendre. Bah quoi ?!? Pour le meilleur et pour le pire hein (même si dans les faits, nous ne sommes pas mariés).

Jeudi dernier, j’ai passé une sale journée. Ca a commencé dès le matin avec le défilé dans mon bureau pour des requêtes plus abracadabrantesques les unes que les autres (dans le top ten, on trouve « vous comptez récupérez quand votre absence pour jour férié ? » –> le 30 février 2016 !).  J’ai alors commencé à envoyer des texto à l’Homme. Des trucs assez banals au départ. Puis j’ai corsé le ton. Je n’avais qu’une chose en tête : me prendre la tronche.

Puéril ? Oui. Stupide ? Tout à fait ! Pathétique ? Sans aucun doute !!! Mais, à un moment donné, je préfère rentrer dans la gueule de mon Homme plutôt que dans celle de mon boss ! Sauf que bah, il se trouve que l’Homme avait bien d’autres choses à faire que se lancer dans une querelle avec moi (comme travailler par exemple). De fait, il n’est pas entré dans mon jeu. Ce qui a bien sûr eu le don de m’énerver encore davantage.

Ce n’est que le soir venu qu’il a enfin compris :

  • « euh, tu cherchais à ce qu’on s’embrouille ? »
  • « oui, j’avoue que ça m’aurait fait du bien »
  • «  oups, désolé, j’avais pas capté… »
  • « mouarf, pas grave… une prochaine fois… »

Gentillet n’est ce pas ? Bah oui, mais figure toi qu’à 23h, je n’avais ni l’énergie ni l’envie de me lancer dans une joute verbale. A-t-il fait exprès d’ignorer mes pics ? Peut être… Toujours est-il que, certes, j’ai passé une journée de merde au boulot mais, au moins, mon couple n’en a pas pâti. Vais-je en tirer des leçons pour l’avenir ? Sûrement pas… Que veux tu, chieuse un jour, chieuse toujours…

E t toi, t’arrives-t-il de passer tes nerfs sur ton conjoint ? Sait-il te faire redescendre en pression ? Ou, à l’inverse, cela ne fait qu’envenimer les choses ? Dis moi tout (oui, je ne suis qu’une petite curieuse intrusive 😉 ).

Prendre sur soi…

zen1

Ces derniers temps, l’Homme est infect. Pas tout le temps. Mais trop souvent à mon goût… J’entraperçois les raisons de son agacement sans toutefois en saisir réellement les motifs… En ce moment, il me faut prendre sur moi car c’est aussi ça être en couple…

Pour t’expliquer rapidement la situation, l’Homme va changer de boulot. Début du mois d’avril, il commencera son nouveau job. Il s’agit d’une boîte qu’il connait bien, au sein de laquelle il a crée des liens avec les salariés. Sauf que plus l’échéance approche, plus il est exécrable ! Car, vois tu, maintenant qu’il sait qu’il part, il tolère de moins en moins ses collègues actuels ou, plus généralement, l’ambiance qui règne à son boulot.

Ainsi, tous les soirs, il rentre, tendu, sur les nerfs, empli d’une colère qu’il doit évacuer. Sauf que, moi, je ne comprends pas vraiment les raisons d’un tel agacement. Il a une échéance. Ne lui reste que quelques jours à tenir pourtant c’est de pire en pire… Je me demande dans quelle mesure cet état d’esprit ne traduirait-il pas une pression vis-à-vis du changement qu’il l’attend… Bref, pour le moment, il ne sait pas m’en dire plus. C’est juste de la colère à l’état brut.

J’ai bien essayé de trouver les mots. Rien y fait. Ce dont il a besoin, c’est de vider son sac, tous les soirs. Ainsi, je lui accorde toute mon écoute le soir venu. Pour qu’il se décharge. Mais c’est difficile. C’est difficile car un rien l’agace. C’est difficile car il me faut être parfois le réceptacle de sa colère. C’est difficile de ne pas répondre par l’agressivité.

Mais j’essaie de prendre du recul. Certes, je ne le comprends pas. Mais a-t-on réellement besoin de comprendre l’autre pour l’aider ? Ne suffit-il pas, dans certaines situations, d’être là ?

Bref, en ce moment, mon Homme est infect et il me faut prendre sur moi… Hauts les cœurs, dans deux semaines, tout cela sera derrière nous !

Et toi, ton conjoint t’est il déjà sorti par les yeux ?

L’envie…

avec sans enfant http://www.demotivateur.fr/article-buzz/la-vie-avant-apr-s-avoir-des-enfants-expliqu-e-en-infographies-c-est-vraiment-tr-s-dr-le-et-on-s-y-retrouve-totalement–1824%5B/caption%5D

 

Samedi soir, nous recevons un couple d’amis. Après les touts jeunes parents reçus le week-end dernier, cette fois nous invitons le couple sans enfant… Et je peux te dire que ça aura été la croix et la bannière pour trouver un créneau. Car, tu t’en doutes, le couple sans enfant est, à la fois, libre de son temps mais aussi très occupé ! Et ceci n’a pas été sans susciter d’envie de mon côté…

Je t’explique. Lorsque j’ai demandé à mon amie si elle et son conjoint avaient un samedi soir disponible pour venir dîner à la maison, je me suis retrouvée sur liste d’attente. Et oui, car, vois tu, ses week-end sont bookés bien en avance. Entre les escapades en amoureux, les concerts, les restos, les spectacles, j’en passe et des meilleurs, difficile de trouver un créneau. Et je dois bien avouer que ça m’a foutu les boules…

Bah oui parce que, nous, nos week-end, sont un peu « raplapla ». Certes, depuis peu, nous nous remettons à organiser des choses ici et là. Mais c’est sans commune mesure avec les virées que s’octroie notre couple d’amis.

Je me suis alors demandée si je n’étais pas en train de faire une crise de jalousite aigüe. Bah oui quoi ?! Eux ils font ce qu’ils veulent de leur temps. Pas de logistique à gérer. Pas de contrainte horaire. Pas de contrainte tout court d’ailleurs…

Puis, je me suis mise à penser à notre « avant tout p’tit ». A ce sentiment d’avoir bien vécu, d’avoir profité, de vouloir passer à autre chose, de désirer un mini nous… Certes, nous n’avons pas fait tout ce que nous voulions faire en tant que couple. Et heureusement ! Sinon cela voudrait dire que nous n’existons plus en tant que tel… Avoir un enfant ne signifie pas faire une croix sur sa vie. Cela implique « simplement » de se réagencer autour de ce petit être qui a le don de tout faire valdinguer !

Oui, j’ai envié ce couple. Et je n’en ai pas honte. Et toi, ça t’est déjà arrivé d’éprouver ce sentiment ?

D’ailleurs, si tu veux te rappeler tes jeunes années, va faire un petit tour par .

1 2 3 4 5 6