Posts Tagged ‘crèche’

Crèche : la difficile adaptation…

crèche adaptation difficile http://www.picoti.eu/fr/la-periode-dadaptation%5B/caption%5D

 

Sept mois maintenant que mon deuzan est à la crèche. Sept mois qui n’ont pas été simples ni pour lui, ni pour moi. Mais aujourd’hui je peux dire que mon tout p’tit semble enfin épanoui dans sa résidence secondaire…

Mon fils a intégré la crèche à ses 18 mois. Il était alors déjà suffisamment grand pour bien saisir cet immense changement dans sa vie. Des semaines à le déposer dans les pleurs. A partir bosser avec un nœud au bide. A se poser mille et une questions.

Les repères que j’avais alors concernant son épanouissement à la crèche étaient les suivants : repas, sommeil et participation aux activités collectives. Pendant des mois, ces trois points ont évolué de façon fragile. « picore dans son assiette », « a dormi 45 minutes », « n’a pas voulu participer à l’atelier » ont été des mots que j’ai entendus durant des semaines.

Puis m’ont été rapporté des soucis de « comportement » : agressivité, retrait, violence, etc. Il y a encore peu de temps, je mettais ces attitudes sur le compte du terrible deuz. Aujourd’hui, je me demande s’il ne s’agissait pas là d’un moyen pour mon fils de nous dire qu’il ne se sentait pas bien à la crèche. La question reste en suspens car…

Ca y est !! Mon tout p’tit s’éclate enfin à la crèche !! Jamais je n’aurais pensé qu’il s’y sentirait aussi bien… Il participe avec entrain à toutes les activités qui lui sont proposées ; il mange avec appétit et fait des siestes de 3 heures (!!!!). Aller le récupérer le soir est devenu un véritable plaisir. Il s’est constitué un groupe de copains avec lesquels il se marre comme une baleine ! Hier encore, je les ai retrouvé à jouer à chat tous ensemble !

Tout ça pour dire qu’il aura fallu sept longs mois à mon tout p’tit pour qu’il s’adapte à la crèche. Alors rassure-toi, si comme moi tu sens que ton enfant n’est pas hyper à l’aise dans son mode de garde, il se peut que les choses s’apaisent en allant…

Je vous colle une petite étiquette ?

wanted hulk

Une étiquette ? Comme pour les soldes ? Et bien non !!! Aujourd’hui, j’en ai gros ! Je vais, encore une fois, te parler de mon fils et de la crèche ! T’avais pu assister au volet 1 ici. Et bien voilà la suite tant attendue…

Depuis plusieurs semaines maintenant, lorsque je vais chercher mon tout p’tit à la crèche, j’ai droit à d’agréables réflexions de la part des dames. Vois-tu, nous avons droit, en tant que parent, aux « transmissions ». Façon Meredith qui dirait à Derek Sheperd : « on a donné 50 cc d’albumine et 2 louches d’huile de chaux à Jean-Jacques dans l’après midi ».  Et bah à la crèche, c’est le même principe : activités de la journée, durée de la sieste, repas, selle or not selle, etc.

Bon, t’as le cadre. Et donc, depuis un moment maintenant, les transmissions se sont transformées en : le tout p’tit s’est fâché à tel moment, pour telle raison, il s’en est pris à untel, etc. Alors je suis tout à fait prête à entendre ça. C’est la réalité de sa journée. Mais une chose me gêne extrêmement là dedans : j’ai l’impression que mon fils est déjà fiché…

Parce que vois tu, les dames ne se contentent pas de m’expliquer les faits, j’ai comme l’impression qu’elles ont d’ores et déjà collé une étiquette sur le front de mon fils. En effet, elles rajoutent systématiquement de petites réflexions type « oh bah c’est le tout p’tit hein… », « il est bagarreur », « vous en ferez un rugbyman ».  On a même eu droit à « il a fait son tout p’tit » (retire le « tout p’tit » et mets son prénom, t’as la nouvelle expression à la mode à la crèche). Bref, fais iech !

Non parce que tu vois, je me dis « ok, le gamin il a deux ans et il est déjà wanted quoi ! ». Si jeune et déjà étiqueté… Bien sûr c’est humain, bien sûr c’est que le début des emmerdes, bien sûr que c’est le système qui veut ça… Mais bon, mon tout p’tit fiché comme Hulk et bah ça fait mal au luc !

Et toi, t’as déjà eu ce sentiment concernant tes enfants ?

C’est compliqué en ce moment avec le tout p’tit…

tchoupiencolere

Voilà ce qu’a dit la dame de la crèche à l’Homme vendredi soir. Puis, elle a poursuivi « quand on lui dit quelque chose qui ne lui plait pas, soit il s’énerve, soit il nous rit au nez ». L’Homme s’est ainsi retrouvé fort dépourvu, quand la honte fut venue…

– Moi : Et alors, tu lui as répondu quoi ?

– L’Homme : Bah rien, je me suis retrouvé comme un con…

– Moi : Ah…

– L’Homme : Mais pourquoi elles te disent jamais ça à toi ?…

– Moi : Euh, je sais pas…

En fait, si je crois que je sais pourquoi. Tout simplement, parce que je n’aurais sans doute pas laissé passer ce genre de remarque. Selon l’humeur, ça aurait pu donner :

  • Humeur chafouine : dois-je vous rappeler qu’il va avoir deux ans ?!?

Non parce que je pipe pas grand-chose en développement de l’enfant hein… Mais il me semble, qu’à cet âge, se jouent pas mal de choses : frustration, opposition, affirmation, différenciation, etc. Donc à la limite, si vous voulez, je peux vous ramener les quelques bouquins que j’ai à ce sujet…

  • Humeur taquine : ah bon ??? Pourtant à la maison, c’est un ange ! Il met même la table !

Je comprends pas ce à quoi vous faîtes référence. Chez nous, il se plie à toutes les règles qu’on lui fixe. C’est même lui qui nous engueule quand on dit un gros mot alors voyez… C’est peut être votre tête qui ne lui revient pas ?…

  • Humeur provoc’ : Oui, on l’entraîne tous les matins à vous en mettre plein les dents !

On a mis votre photo sur une cible et on lui file des fléchettes ! Bah oui, comprenez, faut bien qu’il sache s’affirmer cet enfant… Donc on s’est dit qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer… On compte bien l’inscrire au concours de l’enfant le plus rebelle du monde !

Plus sérieusement, je comprends bien que mon enfant ne soit pas des plus faciles en ce moment. Si j’osais, je dirais même qu’en tant que mère attitrée digne de ce nom, je suis hyper bien placée pour le savoir. En fait, là, ce que vous dites ne m’est d’aucune utilité. Par contre, j’aimerais bien, qu’en tant que professionnelle de la petite enfance, vous me filiez des tuyaux. Car je suis sûre que vous avez des connaissances et compétences que je n’ai pas. Alors, oui je veux bien entendre que ça a été difficile pour vous. Mais si on pouvait pousser un peu la réflexion, ça m’arrangerait…

Voilà l’Homme, pourquoi elle te dit ça à toi et pas à moi…

PS : si même T’choupi (le mec le plus gnangan du monde) est en colère, c’est que ce doit être un passage obligé (oui oh ça va, on se rassure comme on peut…)

1 2 3