Étiquette : Enfant

‘Cor !

images (12)

Non, non, rassurez vous, je n’invoque pas un dialecte ancestral. Voici simplement l’un des mots que notre fils s’est mis à prononcer il y a peu. Derrière cette injonction « ‘Cor ! » comprenez bien sûr le terme « encore ».

Au tout début, nos cœurs de parents étaient tout mous devant une telle scène : notre fils utilise un mot pour communiquer avec nous ! Comme c’est choupinou !

  • Quand nous lui donnions un petit gâteau –> ‘Cor !
  • Quand nous jouions avec lui –> ‘Cor !
  • Quand nous poussions la chansonnette –> ‘Cor !
  • Quand nous faisions parler son ours en peluche –> ‘Cor !

Enfin, vous voyez le topo !

Le tout p’tit a évidemment compris qu’il tenait en main un pouvoir magique : faire s’exécuter les parents avec un simple mot. Le problème à cet âge c’est qu’on ne sait pas utiliser un tel pouvoir avec parcimonie. Non, non, non ! On en use et surtout on en abuse !

C’est ainsi que peu à peu s’est installé chez nous Super-Relou. Son pouvoir : assommer les gens avec une simple expression :

  • Quand je fais couler l’eau du robinet –> ‘Cor !
  • Quand le tambour de la machine à laver cesse de tourner –> ‘Cor !
  • Quand le chat s’éloigne de la baie vitrée –> ‘Cor !
  • Quand on tire la chasse d’eau –> ‘Cor !

En gros, sitôt qu’un évènement cesse, le tout p’tit en redemande ! Je n’ai pas comptabilisé le nombre de fois où il prononce ce mot dans la journée, mais on doit frôler le millier (oui je perds toute objectivité quand quelque chose me casse la tête).

Certes, à cet âge, tout apparaît comme nouveau. Ce qui dans nos yeux d’adulte semble lambda doit être, aux yeux d’un enfant de 14 mois, amaziiing !!! Oh un rouleau de PQ, youhou !!!  (oui le tout p’tit a démonté un rouleau de papier toilette hier !).

En résumé, trop mignon que le tout p’tit apprenne des mots mais vivement qu’il étoffe son vocabulaire ! Et chez vous, l’acquisition du langage ça se passe comment?

Pour tous ces moments…

images (11)

Parce qu’après un week end de 4 jours, il me faut me rappeler que « oui, le tout p’tit est mon fils. Non il n’a pas le diable au corps. Oui c’est un enfant. Non il ne le fait pas exprès ». Afin de ne garder que les bons souvenirs, j’ai décidé de mettre par écrit nos jolis instants qui me comblent en tant que maman :

  • Quand je suis allée te chercher dans ton lit et que tu m’as fait un long câlin
  • Quand tu essayé d’apprendre à lancer des bisous avec ta main
  • Quand nous sommes allés en courses et que tu as dansé dans le caddie au son de la musique
  • Quand je vous entends ton père et toi vous marrer comme des baleines
  • Quand tu as dormi jusqu’à 9 heures du matin
  • Quand tu m’as donné la main alors que tu étais dans la poussette
  • Quand tu as dit « ca » pour désigner le chat du voisin
  • Quand tu as pris ton biberon d’eau tout seul comme un grand
  • Quand tu as pris le téléphone et fais semblant d’avoir un interlocuteur
  • Quand tu m’as fait un grand sourire lorsque nous sommes allés te récupérer chez mes parents
  • Quand tu as tenu ma main hier soir pour t’endormir

Pour tous ces moments de partage, merci mon tout p’tit…

Je suis le roi du monde, youhouhou !!!

téléchargement (15)

Vous aurez (ou pas) reconnu cette réplique culte sortie de la bouche de mon beau Léo (oui c’est son p’tit nom dans l’intimité) alias Jack Dawson dans Titanic. Si je fais référence à cette expression aujourd’hui, c’est parce que je trouve qu’elle résume parfaitement ce que le tout p’tit doit ressentir lorsqu’il passe la journée chez ses grands parents.

Pour resituer les choses, hier, nous avons décidé la chouquette et moi de poser un RTT. Nous avons donc demandé (ordonné serait plus juste) à mes parents de garder notre fils pour la journée.

Petit flashback sur cette journée :

9h pétante, nous larguons le colis ! Nous prenons soin de déposer tout le matériel nécessaire (chaise haute, lit parapluie, poussette, etc.). Mais nous remarquons au passage un élément suspect : les meubles ont disparu ! Oui, oui, vous lisez bien. Mes parents ont fait sauter leurs meubles afin que le petit puisse gambader à sa guise (ou alors qu’il évite de se faire un trauma crânien sur le bord de la table basse, et oui il faut bien que j’ai hérité mes angoisses de quelqu’un !).

De la même façon, ils ont étalé une grande couverture au sol afin que le petit n’attrape pas froid par terre (mouais, afin que la chute soit amortie plutôt !). Le problème c’est que notre fils est un être mouvant. Donc ils sont très mignons avec leur couverture mais s’il y passe 5 minutes dans la journée ce sera déjà un exploit !

En tant que bons parents indignes, nous nous sauvons comme des malpropres en priant pour que le tout p’tit soit sympa (et oui, faudrait pas qu’ils soient dégoutés et qu’ils n’en veuillent plus !).

17h30 : nous renfilons notre costume de parents. Nous récupérons un tout p’tit qui pète le feu ! Pour mes parents, ça semble plus compliqué ! Ils paraissent plus « tassés » qu’en début de matinée ! Les choses prennent sens quand ils nous racontent leur journée :

  • Ils ont fait plus d’une vingtaine de fois le tour de la maison car « il pleurait dès qu’il voyait la porte d’entrée » –> logique!
  • Ils ont fait 3 balades en poussette car « il aime ça se balader » –> tu m’étonnes!
  • Le tout p’tit n’a pas voulu faire sa sieste : « il s’en coupait la respiration, du coup on l’a pris avec nous »  –> malin!
  • Il a fini par s’endormir dans le jardin car « il devait être un peu fatigué de marcher »         –> ah bon, vous pensez???
  • Il a fait de la balançoire car oui, mes parents lui ont, pour l’occasion, acheté une balançoire ! –> de mieux en mieux!

Et bah j’ai envie de dire : bien joué fiston, tu mènes tes grands parents à la baguette ! Plus de 3 heures de balade, une sieste au soleil dans le jardin, les bras une grande partie de la journée et, en prime, une balançoire ! Si ça c’est pas l’arnaque du siècle!