Posts Tagged ‘Fatigue’

Quand je suis fatiguée, je suis exécrable !

taureau

Le scoop n’est ce pas ?! Bah ouais, mais faut que ça sorte ! Parce qu’en ce moment, je peux dire que ça tire grave ! Avec mon deuzan qui envoie du bois, bah je finis mes journées sur les rotules. D’ailleurs, j’ai même plus de rotules tant elles sont usées… En bref, je suis fatiguée. En bref, je suis exécrable…

Je pense que mon fils a bien pigé le concept de différenciation/opposition si typique à son âge… 20 sur 20 mon tout p’tit ! Maman a parfaitement compris que tu avais TES envies, TES besoins, TES ressentis. Sauf que moi aussi j’ai les miens. L’abnégation totale, très peu pour moi… Donc en ce moment, ça part très souvent en free fight…

Et tout ceci est épuisant… Et quand l’épuisement a pris ses quartiers, le discernement s’est généralement fait la malle. Et il ne se barre pas seul. En général, il embarque avec lui ses potes « prise de recul » et « relativisation ».

Quand je suis fatiguée, je suis con (bon ok, j’ai pas besoin d’être fatiguée pour ça…). Quand je suis fatiguée, je vois tout en noir. Quand je suis fatiguée, un grain de sable devient vite une montagne. Quand je suis fatiguée, je me noie dans un verre d’eau (même David Hasselhoff ne pourrait rien y faire).

Le hic avec un enfant, c’est que la fatigue devient ta meilleure amie. Et cette saloperie ne touche pas uniquement ton corps, elle affecte aussi ton mental ! Et la fatigue psy est bien pire à mon sens…

Parce que tu vois, la fatigue physique peut se résorber avec du repos, du sommeil. Mais la fatigue psy nécessite une prise en charge nettement plus lourde. Déjà, il faut avoir l’énergie suffisante pour se mobiliser et la contre attaquer. Il faut puiser dans ses ressources pour se trouver des activités qui font du bien au moral… Et ça, hier soir par exemple, c’était tout bonnement impensable. Après la journée de merde que j’ai passé, je n’avais aucune envie de mater un film, prendre un bain, lire un bouquin, …

Parce que, quand je suis fatiguée, je n’ai envie de rien. Parce que, quand je suis fatiguée, je veux juste qu’on me foute la paix. Parce que, quand je suis fatiguée, je suis exécrable…

Et toi, la fatigue, tu la gères comment ?

Mais pourquoi tu ne dors pas bordel ?!?

Non ceci n’est pas un article véhiculant un message de haine. Simplement le fruit d’une de mes nombreuses (et haut combien spirituelles) réflexions… La réponse à la question : que faire quand on est fatigué ? semble assez évidente pour tout le monde. On dort. Simple et efficace. C’était sans compter sur nos chères têtes blondes. Et oui parce qu’à eux seuls, les mioches te refont les B-A-Ba, te revisitent les bases de la vie, de la biophysiologie du corps humain. Bref, en gros, ils sapent toutes les croyances que tu avais jusqu’alors.

Et oui car vois tu, quand un enfant est fatigué, il ne dort pas. Bon je suis mauvaise langue car tous ne sont pas comme ça. Je vais parler de mon cas en particulier. Donc reprenons. Quand le tout p’tit est fatigué, il ne dort pas. Au mieux, il comate tel un légume, la bouche grande ouverte et le filet de bave qui va bien. Au pire, il se transforme en Mister Hyde. Mais vraiment.

Après avoir réfléchi au pourquoi du comment de cet état de fait, plusieurs hypothèses ont émergé :

  • Le tout p’tit est sous l’influence du lobby pharmaceutique. Par ses tentatives diverses, il cherche à me faire vriller psychologiquement. De fait, il me pousse de jour en jour vers la consommation d’anxiolytiques, d’antidépresseurs, neuroleptiques divers et variés. C’était sans compter sur la force mentale de la reine mère. Et oui de qui pensez vous qu’il tient sa tête de con ?! Bref, pour les médocs ce sera sans moi…
  • Le tout p’tit a été missionné par l’Etat qui lui a donné pour ordre de me faire travailler plus. Et oui, j’aurais pu demander un temps partiel pour passer du temps avec mon fils. Je pourrais faire en sorte d’aménager mon emploi du temps pour profiter de moments à deux. Mais non merci ! Attention hein j’adore mon fils mais j’ai bien trop besoin de m’épanouir ailleurs. Donc bien joué mon tout p’tit. Grâce à ton boycott du sommeil, à la fin des vacances, je n’ai qu’une envie, c’est de retourner bosser !
  • Le tout p’tit a été missionné par l’industrie cosmétique. Pour un anticerne et un fond de teint achetés = un gâteau. Et je peux vous dire qu’avec les déferlantes de BB crèmes et nouvellement arrivées CC crèmes, il a du pain sur la planche. L’équation est simple : moins maman dort, plus elle a une sale gueule, plus il faut qu’elle se ravale la façade, plus elle met de produits sur sa tronche (et donc si vous m’avez suivi plus j’ai de gâteau). En tous cas, sa stratégie fonctionne très bien ma foi. Je n’ai jamais utilisé autant d’anticerne de toute ma vie.

Voici donc mes principales hypothèses quant au fait que le tout p’tit ne dorme pas. Bon bien sûr, il dort un minimum sinon il meurt hein (enfin quoique, j’en sais rien, est ce que l’absence de sommeil entraînerait à terme la mort ?).

Bon je vous laisse. Il est 6h30 du mat’. Le tout p’tit est bien sûr réveillé. Et l’homme dévisse déjà du cerveau. Je l’entends dire qu’il va faire appel à un comportementaliste animalier pour apprendre au tout p’tit à filer droit. La journée commence bien…

En fait t’es pas méchante, t’es juste fatiguée…

7553037-image-de-la-femme-d-39-affaires-tres-fatigue-ou-etudiant-avec-son-visage-sur-le-clavier-d-39-ordinat

Voilà une superbe réflexion sortie de la bouche de mon homme hier soir : t’es pas méchante, t’es juste fatiguée. Agréable n’est ce pas ?

Pour que vous puissiez comprendre la dite remarque, il va vous falloir quelques éléments de contexte.

Actuellement, je suis en période de stage. Cet élément est d’une importance cruciale car cela implique que je n’ai plus mes 5h de trajet quotidien. Et de cela découle tout le reste :

  • 7h : réveil. Rends-toi compte ! 7h du matin ! C’est digne de la grasse mat’ !
  • 7h30 : après m’être caféinée à foison, je peux me doucher ! Elément anodin de prime abord mais ça change tout ! La douche le soir, c’est bien. On se sent fraîche avant d’aller se coucher. Mais la douche du matin, quand tu as le temps de la prendre, c’est quand même un plus indéniable ! Rien de tel pour te sortir la tête du fion !

A noter également que mon homme, de son côté, se charge d’emmener le tout p’tit chez la nounou.

Donc à 7h30 : pump it up !!!! Je suis seule à la maison pour 30 fabuleuses minutes ! Je peux danser nue sur la table du salon en buvant des mojitos ! J’déconne bien sûr ! Mais ces 30 minutes sont très chères à mes yeux. Je peux, au choix, me maquiller, me laver les cheveux, glandouiller, geeker, etc.

  • 8h : départ du domicile avec ma chère et tendre voiture dans laquelle je pourrais lâcher toutes les insanités possibles et imaginables!
  • 17h30 : retour au domicile à une heure décente (ça change quand même de ça!)

Je peux profiter de mes deux hommes comme bon me semble. Je peux aussi en prendre un pour taper sur l’autre si l’envie se fait sentir !

Et c’est donc hier soir, après avoir couché le tout p’tit puis dîné en amoureux, que la chouquette a trouvé à me dire cette fabuleuse phrase : « en fait, t’es pas méchante, t’es juste fatiguée ». S’en est suivi un débat sur ma formation, mes journées à rallonge, mon degré de fatigue qui retentit sur mon seuil de tolérance à la connerie.

Donc non chouquette, je ne suis pas méchante. Juste quand j’ai fait une nuit de 4 heures, enchaînée avec ma journée de boulot qui comporte en elle-même des heures de transport en commun, il m’arrive d’avoir envie de te prendre les yeux, de les faire revenir à la poêle et de les donner à bouffer aux chats du quartier !

1 2 3 4 5