Posts Tagged ‘fils’

Je me sens comme un intrus dans ma maison…

papa enfant

Ces mots, forts, sont à la hauteur de ce que l’Homme ressent… « J’ai beau lutter contre ça, je me sens absent… Je vois bien qu’ils sont plus proches de toi… Tu es leur repère, moi je me sens accessoire… »

Bien avant d’avoir des enfants, nous avions chacun notre vision de la parentalité. Etre plus présent que son propre père, tel était l’objectif de l’Homme. Force est de constater qu’il se sent échoué.

A mes yeux pourtant, il est le meilleur papa dont mes enfants puissent rêver. Toutefois, mon point de vue importe peu. J’ai beau tenter de le rassurer, l’encourager, le réconforter, le conseiller. Rien y fait. Il se sent défaillant.

Malgré lui, il est très accaparé par son boulot. Il ne fait pas d’heure supplémentaire, pas d’astreinte, pas de déplacement. Mais les faits sont là. J’ai des horaires plus souples que l’Homme. Naturellement, je passe donc plus de temps avec les enfants. Nous avons nos rituels, nos repères. Le soir venu, lorsqu’il rentre, il doit se greffer. « Je me sens spectateur » dit-il. Comment ne pas le comprendre…

A ma façon, je tente de le faire participer à notre quotidien. Je lui raconte de petites anecdotes. Je lui envoie des photos. Je lui fais part de tout, des bons moments comme des mauvais. Je lui demande conseil. La plupart du temps, cela lui fait plaisir. Cependant, parfois, je sens bien qu’il est peiné d’être loin de nous, comme s’il nous regardait vivre à travers un écran…

Il entretient pourtant une relation privilégiée avec ses enfants. Ils ont leurs moments. J’essaie, autant que faire se peut, de ne pas m’immiscer. Toutefois, lorsque je m’éloigne un peu trop, les enfants me cherchent, me réclament. A mon sens, ils ont simplement besoin de savoir que je suis là. L’Homme interprète cela comme si, lui, ne leur suffisait pas…

Alors que faire ? Comment l’aider à se sentir plus épanoui dans son rôle de père ? De toute évidence, la façon dont nous vivons les choses ne le satisfait pas. Mon approche actuelle est de continuer à en discuter avec lui afin qu’ensemble, nous trouvions des solutions. Le chemin sera sans doute long mais je ne doute pas de lui. Il trouvera SA place.

Et chez toi, comment cela se passe ? Plutôt papa épanoui ou papa frustré ?

Arrête de m’ignorer…

relation père fils ignorance

Tels sont les mots qui sont sortis de la bouche de l’Homme ce matin après un énième affront de la part du troizan… Depuis quelques temps maintenant, il est vrai que ce dernier a tendance à ignorer son papa.

« Tu viens me faire un bisou ? Comment s’est passée ta journée ? Tu veux qu’on joue tous les deux ? ». Autant de requêtes qui restent sans réponse… Je n’ose imaginer le mal que cela doit faire à l’Homme. Il est vrai que ce dernier passe beaucoup moins de temps que moi avec son fils. Entre le boulot qui lui prend beaucoup de temps et bébé qui lui pompe ce qu’il lui reste d’énergie, les moments passés véritablement ensemble se font rares…

Pourtant, il s’investi autant que moi et ce, depuis sa naissance… Autant de biberons, de couches, de nuits blanches, de rendez-vous médicaux… Mais, toujours est-il, qu’à l’heure actuelle, c’est bien moi qui l’amène/le récupère à l’école… C’est moi qui le conduis au judo… C’est avec moi qu’il passe le plus clair de son temps… C’est donc tout naturellement qu’il s’adresse à moi lorsqu’il souhaite quelque chose : manger/jouer/câliner/etc.

Sauf que, chaque fois que l’Homme est confronté à cette ignorance, son cœur se brise davantage… Et je ne peux imaginer à quel point cela doit être douloureux…

Mais, si tu passes par là (et je sais que c’est le cas), sois attentif à toutes ces preuves d’amour qu’il t’offre au quotidien :

– quand tu obtiens des fous rires que jamais je n’ai pu lui soutirer…

– quand, parfois, tu rentres du boulot et qu’il te saute dans les bras et te dit « papa, ze suis contente de te voir » (oui, pour les accords, on repassera)…

– quand il te demande chaque soir, toi et seulement toi son papa, pour t’offrir son dernier câlin de la journée…

– quand je t’ai au téléphone et qu’il me dit « moi aussi ze veux parler à papa… »

– quand, chaque soir, lorsque nous rentrons de l’école, il me demande « est ce que papa il est à la maison ? »

Tous ces actes, ces mots, aussi anodins puissent-ils paraître, sont des pépites dont il faut se saisir…

Alors accroche toi et ne doute jamais de l’amour qu’il te porte !

 

Mon fils…

chérubin

Depuis quelques temps maintenant, je m’aperçois que lorsque je parle de mon fils sur le blog, c’est en des termes négatifs. Tu dois te le représenter comme un tyran en culotte courte. Alors, sans être totalement faux, ce n’est pas non plus complètement vrai. J’ai décidé aujourd’hui de rétablir la vérité. Puis je me dis que, dans quelques temps, lorsque je relirai mon blog, j’aurai AUSSI envie d’y voir de jolies choses sur mon tout p’tit…

  • Mon tout p’tit a de l’humour

Il rit souvent, très souvent. Parfois même, lorsqu’il voit que nous sommes tristounes, fatigués ou ronchon, il se force à rire pour nous voir esquisser un sourire. Par ailleurs, il adore amuser la galerie. Hier matin encore, il a fait rire tout le monde à la crèche car il se sauvait dans le couloir en se marrant comme une baleine.

  • Mon tout p’tit est un acteur

Attention, je ne parle pas de simulation. Mon fils est un vrai acteur. Preuve en est la façon dont il vit les dessins animés qu’il regarde, en particulier son favori du moment à savoir Ratatouille. Il anticipe les dialogues, reproduit les gestes, fait des cascades… Cours Florent nous voilà !

  • Mon tout p’tit a de l’empathie

J’ignore si c’est réellement possible à son âge mais, encore une fois, mon fils semble se préoccuper de ce que nous pouvons ressentir. Parfois, lorsqu’il voit que nous n’avons pas le moral, il s’approche de nous, prend notre tête entre ses mains et se blottit sur notre épaule… Shoot de bonheur garanti !

  • Mon tout p’tit est un littéraire

Oui, rien que ça ! Il adooooore les livres ! Il en a une flopé dont il ne se lasse jamais. Il prend plaisir à écouter des histoires (d’ailleurs, c’est ce qu’on ne cesse de nous répéter à la crèche). Comme pour tout le reste, il vit le truc à fond. Si tu lis une histoire à mon fils, tu peux être sûr de te retrouver immerger avec lui dans le vif de l’action.

  • Mon tout p’tit dort comme un loir

Si, si c’est vrai, je t’assure ! On se plaint souvent mais, le week end, il n’est pas rare que mon fils nous fasse plus de 3h de sieste. Et la nuit, il a besoin de ses 11 heures réglementaires. Le soir, il va se coucher sans rechigner. Il court dans les bras de son papa, pose sa tête sur son épaule et dit « bonne nuit ».

  • Mon tout p’tit est serviable

Lorsque je rentre du boulot le soir, mon fils m’accueille avec mes chaussons et me donne le plaid qui se trouve sur le canapé. Quand je laisse traîner mon téléphone quelque part, il s’empresse de me le ramener. De la même façon, il m’amène mon café le week end. Un vrai gentleman !

  • Mon tout p’tit est un athlète

C’est-à-dire que mon fils ne marche pas, il court. Pour tout. Tout le temps. A tel point qu’avec l’Homme, on le surnomme parfois Forrest Gump.

  • Mon tout p’tit est sensible

Même s’il renvoie l’image d’un gros dur, la plupart du temps, mon fils est le premier à être dépassé par ses émotions. Lorsqu’il a des excès de colère, on sent bien qu’il n’arrive plus à se contrôler. Il demande alors à être pris à bras car il sait qu’il n’y a que ça qui peut l’apaiser… Il s’approche de moi, bras levés, grosses larmes et nez qui coule, comme pour me dire « pardon ». Je le prends, il pose sa tête sur mon épaule et m’agrippe fort le cou.

Bon, je vais cesser là mon listing qui commence à devenir fort indigeste. Je réitèrerai sans doute (car la liste de ses qualités ne s’arrête pas là) dans un second volet. Finalement rédiger ce billet m’aura permis de me concentrer sur le meilleur chez mon fils. Et là, tout de suite, j’ai très envie de le retrouver bizarrement !

PS: la photo c’est pour te donner une idée de ce à quoi ressemble mon fils. Et oui, contrairement à toute attente, mon tout p’tit a une vraie tête de chérubin! Paroles de bouclette!