Posts Tagged ‘Mère’

Mais comment font-elles ???

wm191450tt

Comment font ces mères qui adooooooorent passer du temps avec leur bambin ? J’ai un profond respect pour ces femmes qui parviennent à passer des journées tout entières avec leurs enfants et pour lesquelles cela semble si simple… Pour moi, passer une journée seule avec mon fils rime souvent avec inquiétude voire angoisse. Je suis de nature très anxieuse et j’envisage souvent le pire pour chaque situation qui se présente à moi.

Dès lors que je dois passer plusieurs heures seule avec mon enfant, j’imagine des scénarii plus ridicules les uns que les autres : qu’il prenne la fuite pendant que je prends ma douche (alors qu’il sait à peine marcher), qu’il s’étouffe avec sa purée (alors qu’il a 12 dents dont il sait parfaitement se servir), qu’un dangereux psychopathe vienne le kidnapper pendant que je suis aux toilettes, etc. Bon j’exagère à peine mais l’idée est là : je crains d’ « abimer » mon fils. Ainsi, dès que je passe du temps avec lui, c’est à peine si je ne l’enroule pas dans du papier bulle pour éviter tout incident.

Et donc je ne profite pas… J’avoue que cela a tendance à s’arranger à mesure qu’il grandit mais il y a toujours cette angoisse dans un coin de ma tête. Mon inquiétude (et oui car une inquiétude provoque une angoisse qui elle-même engendre une peur, le truc sans fin !) est que je transmette tout ça à mon fils.  Bon il a l’air visiblement d’un enfant très « relax ». Il doit tenir ça de son père dont la philosophie pourrait se résumer à  « s’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème ». Partant de là, je ne peux que remballer mon histoire de psychopathe kidnappeur d’enfant…

Bref je suis une mère pleine d’angoisses mais je me soigne !

Je suis un chamallow…

18999654-fille-d-39-affaires-sensibles-tenir-les-tissus-lorsqu-39-il-pleure-une-fontaine-de-larmes-dans-une-r

Je crois que j’ai un problème : je chiale devant les téléfilms de la 6 ! Si, si, je vous jure, les sanglots avec le nez qui dégouline et tout et tout ! C’est affligeant ! Je souhaitais aborder ce sujet avec vous car c’est un changement pour moi. Et oui, depuis la naissance du tout p’tit, bien des choses ont changé, dont ma sensibilité !

J’ai toujours été quelqu’un de sensible (on croirait pas, je vous l’accorde). Mais, avant ma grossesse, je parvenais facilement à le cacher. Je dégageais les larmichettes à revers d’humour et de dérision. C’était plutôt efficace…

Mais depuis la naissance du tout p’tit, je suis une vraie catastrophe ! Les choses qui me touchaient avant me touchent puissance 1000. Puis, la grosse nouveauté, c’est que le sujet des enfants est hautement sensible !

Par exemple, il m’est devenu très difficile d’entendre un bébé pleurer (autant vous dire que j’ai vécu l’enfer dans la salle d’attente du médecin la dernière fois). Il m’est impossible de lire des faits divers concernant des enfants. Et le pompom c’est les films ! Bordel ! Je peux plus regarder un film sans être dans l’identification. C’est pas un enfant que je vois dans l’écran mais c’est mon fils. Et gare à celui qui touchera au tout p’tit !

Donc, si je résume

  • je ne peux plus me rendre dans des endroits publics sous peine d’entendre des enfants pleurer
  • il me faut éviter de consulter les médias au risque d’avoir l’œil happé par un truc sordide
  • je ne peux plus regarder films et téléfilms sans craindre l’inondation

Autant tout de suite chercher une grotte confortable…  Je suis un put*** de chamallow ! Et vous, avez vous constaté des changements en termes de sensibilité?

Mon homme en a gros !

13629392-furieux-emoticone

Comme je l’avais déjà évoqué, je suis actuellement en formation (deuxième et dernière année, yes !!!). Mes journées sont donc plus que chargées avec notamment un départ du domicile à 6h30 et un retour estimé vers 19h.

Il m’est donc impossible de m’occuper du tout p’tit le matin. Et oui, à l’heure à laquelle je pars, ça ronfle grave ! C’est donc en tant que volontaire désigné d’office que mon homme se charge de notre fils. Il le réveille, l’habille, gagatise un max et l’amène chez la nounou.

Le soir, on prend les mêmes et on recommence. C’est la chouquette qui va chercher le tout p’tit chez la nourrice. Débriefing de la journée puis retour à la maison : jeux, bain. Quand, enfin, je fais mon come-back ! Je peux donc profiter de mon fils 30 minutes chaque soir, quelle chance n’est ce pas ?

En résumé, vous l’aurez compris, c’est mon homme qui s’occupe principalement du tout p’tit. Là où les choses commencent à se compliquer pour lui, c’est lorsqu’il constate le culte voué aux mères dans notre société.

Hier, suite à un évènement lambda, j’ai eu droit aux foudres de la chouquette. Je vous montre l’objet du crime :

sucette

 

Voilà un banal objet dont nous avons fait l’aquisition : une sucette-thermomètre. Et hier soir, alors que je préparais à dîner, j’entends l’homme râler et dire à qui veut bien l’entendre: « et voilà! Non mais ils sont sérieux!? Même sur les thermomètres maintenant! De mieux en mieux! Bon c’est décidé, moi en tant que bon père de famille, je vais me contenter de jouer avec le tout p’tit pendant que toi, tu t’occuperas de prendre sa tempiote et de lui faire des câlins réconfortants! »

Et oui, sur la majorité des objets de puériculture, ou même dans les magasines, les publicités ou autre, c’est souvent la Maman qui est mise en avant. Et ça, ça a le don d’exaspérer mon homme. C’est un papa merveilleux qui donne tout pour son fils et qu’est ce qu’il voit tout autour de lui : le culte de la Reine Mère. Donc oui, ça le gonfle et je ne peux que le comprendre !

1 4 5 6