Étiquette : Parent

A vous, ces femmes…

Aujourd’hui, je souhaite rendre un « hommage »… Cette semaine, m’a été donnée l’occasion de vivre un événement qui m’a profondément touchée, événement dont j’ai eu l’occasion de parler sur les réseaux sociaux. Mon bébé, mon neuf mois, a été « victime » d’un défaut de surveillance à la crèche. Rassure-toi, il va très bien. Mais, mon cœur de maman a été meurtri.

Cet événement a toutefois eu le mérite de me faire prendre conscience d’une chose : Mesdames, vous qui vous occupez de mes enfants, vous m’êtes précieuses… Alors, je souhaitais vous adresser ce message…

A vous, ces femmes, à qui je confie mes enfants, je tenais à vous remercier du fond du cœur…

De prendre soin de mes enfants comme vous le faîtes…

De leur prodiguer les soins dont ils ont besoin…

De les nourrir, les abreuver…

De soigner leurs petits bobos et leurs grands maux…

De les écouter, de tenter de les comprendre…

D’apaiser leurs crises de larmes…

De les câliner, les bercer…

De les accompagner dans leur quotidien…

De prendre notre relai à nous, parents, qui sommes parfois bien trop souvent absents…

De les amener vers la voie de l’autonomie…

De donner, chaque jour, de votre personne pour leur garantir sécurité et sérénité…

De vous soucier de leur bien-être…

De les élever, les éduquer, les faire grandir…

A toi la maîtresse, à toi l’ATSEM, à toi l’assistante maternelle, à toi l’éducatrice de jeunes enfants, à toutes ces femmes qui se font mon relai au quotidien, un grand merci !

PS : tu l’auras remarqué, je ne fais référence qu’à des femmes. Je ne nie évidemment pas la présence d’hommes mais, en ce qui me concerne, c’est bien le féminin qui l’emporte dans la prise en charge de mes enfants.

La fatigue…

tchoupi-na-plus-sommeil-fatigue

Lorsque tu as un enfant en bas âge, tu assimiles vite le fait qu’il va te falloir apprendre à t’accoutumer à une nouvelle compagne : la fatigue.

Elle s’immisce dans ta vie, sans même que tu l’y ais convié. Pas de premier rencard, pas de premier verre, elle file directement dans ton pieu et s’y installe en prenant toute la couverture. Pas besoin de PACS et autre mariage pour t’engager auprès d’elle, elle ne te quittera plus, sois en sûr.

Parfois, tu penseras te débarrasser d’elle. Tu retrouveras ton pote perdu de vue depuis longtemps : le repos. Le repos lui, est plus fourbe, plus farouche. Il se laisse approcher, toucher du doigt pour repartir aussi vite qu’il est venu. Ses cousins proches ne sont autres que Bip Bip, Speedy Gonzales et Usain Bolt.

Par ailleurs, lorsqu’elle s’immisce, la fatigue vient rarement seule. Elle s’arrange toujours pour créer une espèce de projet X dans ta vie. Elle convie tous ses potes afin de foutre un joli bordel. Parmi eux, tu trouveras à coup sûr : yeux-en-trous-de-pine, cernes-jusqu’aux-nibards et perte-de-neurones. Ce dernier est, en règle générale, celui qui fait le plus de dégât. Un peu comme celui qui laisse une grosse tache de vin rouge sur ton canapé blanc. Il te fera faire les pires absurdités possibles. J’ai d’ailleurs accumulé un joli palmarès à mon actif :

– se tromper de route pour aller au boulot (et s’en apercevoir une fois arrivée à mauvais port)

– habiller bébé avec les fringues du troizan (et s’en rendre compte à la crèche)

– faire couler la cafetière sans café (et se dire “l’est un peu palot mon café ce matin”)

– dire « bon appétit » au mec qui te file ta commande au Mac Do (rester polie, en toutes circonstances, mauvaises tant qu’à faire)

– et, le dernier en date, non des moindres, rédiger un texto à l’ensemble de tes amis pour leur dire « venez chouiller avec nous le 31 décembre » et l’envoyer à la principale du collège dans lequel tu bosses…

Ah oui, je t’ai pas dit ! La fatigue ramène évidemment sa meilleure amie : la honte, surnommée « je-me-cache-maintenant-ou-j’attends-un-peu ».  Elle n’a aucune pitié et a tendance à s’inviter dans des moments délicats type entretien avec ton boss (où tu te surprendras à dire « salut » en lieu et place du traditionnel « bonjour »), repas de famille (où tu oublieras qu’il est des sujets qu’il ne faut pas aborder, type le divorce de tes beaux-parents) et autres réunions à l’école (où tu auras zappé que c’était organisé à la mairie et non à l’école et que donc tu arriveras avec 30 minutes de retard, sous les yeux écarquillés des parents parfaitement parfaits et parfaitement à l’heure).

Bref, la fatigue, lorsque tu deviens parent, c’est un peu comme lorsque tu lis « t’choupi » à ton gamin pour la 2500ème fois : c’est chiant et contraignant mais t’as pas le choix !

Et toi, la fatigue, ça te parle ? Elle squatte aussi ? Elle t’a déjà fait faire des boulettes ?

 

Vos questions / Vos réponses

questions-reponses

Il y a quelque temps, sur Facebook, j’ai proposé que tu me soumettes les questions que tu pouvais te poser en tant que parent. En effet, il arrive parfois que l’on se sente seul(e) vis à vis de nos interrogations. Mon idée était alors d’en rédiger un billet afin que chacun puisse y aller de son expérience. Voici donc aujourd’hui le résultat de mon “recensement”.

Questions pratiques :

  • Question 1: Les méthodes miracles pour que mon enfant n’ait plus peur de l’eau lors du shampoing ?
  • Question 2: Quand avez vous mis bébé dans le lit à barreaux sans le couffin (ou nacelle) ?

Questions repas :

Ma grande ne mange quasiment rien. Concombre, nuggets de poulet, tomates, babybel, des saucissons que tu trouves ici, du kiri, la viande et quelques soupes.. Le reste, elle bouffe pas! Pareil pour le chocolat, elle mange pas tout, le nutella, le kinder et le choco blanc.. de temps en temps, des pims orange mais le reste, rien! Il faut se battre à chaque repas et lui répéter 3200 fois, mange!!!!!!!!!!!! La réponse est toujours la même “ah pardon, j avais oublie”

J’ai ma 5 ans qui me fait souvent des difficultés de manger à table. Peu importe si elle aime ou pas. Elle nous fait la misère. C’est exaspérant. On a essayé beaucoup de choses :-/ Une idée ?

  • Question 3: trucs et astuces pour réussir à faire manger nos enfants

Questions santé :

  • Question 4: Comment soulager un bébé de 6 mois qui a des gazs?
  • Question 5: Quand bébé se tord sur moi, pousse avec ses pieds et chouine, ce sont des  coliques? Si oui, que faire ?

Question psychologique :

Un bébé ne avec des allergies alimentaire +++. Un pseudo papa qui les abandonne (2 ans et demi et 3 mois). Il les prend quelques journées par ci par la jusqu’au jour ou ca le soulera…. et cinq ans après la souffrance de mon fils ressort… pourquoi porte t il ce nom qui ne veut rien dire pour lui a part de la souffrance? Pourquoi maman je devais aller la bas petit??? Il met enfin des mots sur ses terreurs nocturnes, sur son besoin de bouger… mais ces mots sont si douloureux…. (premier rdv cmpp ce matin, j’espère qu’ils vont pouvoir aider mon titou)

  • Question 6: Comment aider/accompagner/soutenir un enfant qui souffre psychologiquement?

Question relation enfant/parent :

  • Question 7: Est ce que les enfants sont plus pénibles quand les 2 parents sont là en même temps??? Chez nous c’est un peu le cas… plus de crises et de colères quand on est tous les deux avec elle à la maison!

Questions organisation :

Pourquoi en tant que maman on manque de temps pour tout ?

Comment se dédoubler voir détripler et réussir toujours à être une bonne moman!!!!!!

  • Question 8: trucs et astuces pour s’organiser au quotidien ? Trouver du temps pour son boulot, ses enfants, son conjoint, soi même ?

 

Pour répondre, mentionne surtout bien le numéro de la question. Et n’hésite pas à témoigner! Qui sait, tu as peut être une piste de solution à proposer…

Et si toi aussi tu as une question, n’hésite pas à me la soumettre. Elle fera peut être l’objet d’un prochain article…