Posts Tagged ‘Sommeil’

Comment j’ai dompté le sommeil de mon fils…

indicateur-reveil

Mon fils, aujourd’hui âgé de trois ans et des brouettes, a toujours eu un sommeil chaotique. Des difficultés d’endormissement, un nombre incalculable de réveils nocturnes mais surtout des réveils plus que matinaux…

Il y a quelques mois maintenant, ce jeune homme a en effet eu la riche idée de se réveiller à 5 h du matin. 5h du mat’ quoi !!! Bordel c’est pas légal une heure pareille ! Je vais finir par lui coller un procès au fion à cet enfant !

Longtemps, j’ai espéré que les choses se régulent par elles mêmes. En vain… Puis j’ai essayé plusieurs petites techniques : zapper la sieste, le faire se dépenser +++, expliquer les choses (calmement et moins calmement), rien n’y a fait… Mon constat a alors été le suivant : mon troizan a une fucking horloge biologique !

Puis, utilisant les trois pauvres neurones qu’il me restait, je me suis souvenue avoir en ma possession un indicateur de réveil. Allé hop, ni une, ni deux ! On installe la bête dans la chambre du troizan, on explique l’histoire du lapin qui pionce/fait dodo, on calle le réveil sur 7h du mat’ et on croise les fesses !

Verdict = échec total ! Mordel de berde, attrape-couillons ce truc ! Ca marche pas ! Je me suis faite entubée ! Je veux doooorrrrmmmirrr !!! Puis, éclair de génie, je me suis dit « mais attends ma grande, le gars se saque à 5h depuis des mois et tu espères qu’il se décale à 7h rien qu’en voyant la tronche du lapin. Tentons une démarche plus progressive… ».

Le lendemain, j’ai donc calé ce fichu réveil sur 5h. Ainsi, le troizan aurait au moins une fois l’occasion de voir le lapin se réveiller. Puis, j’ai décalé, environ tous les 2-3 jours, de 5 minutes en 5 minutes. Et tu sais quoi ??? CA A FONCTIONNE !!! Bon, ça a pris des semaines, je te l’accorde mais ça en valait la peine !

Aujourd’hui, mon troizan se lève donc tous les jours à 7h (oui, je sais, c’est pas la panacée mais, quand on devient parent, chaque minute de sommeil grappillée est une victoire). Si toutefois il se réveille avant le lapin, il attend (plus ou moins sagement) dans son lit. Elle est pas belle la vie ? Bon je te l’accorde, reste le souci épineux du 5 mois qui se réveille 5 fois par nuit mais, ça c’est une autre histoire…

Tout ça pour dire quoi : et bien que, si toi aussi, t’es en galère avec le sommeil de ton bambin, tu peux toujours tenter l’indicateur de réveil ! En ce qui me concerne, ça m’a évité l’internement en  hôpital psy ! Ah et cela fonctionne aussi bien pour caler l’heure du réveil que l’heure du coucher hein!

Pour info, l’indicateur de réveil que j’avais acheté était celui-ci.

PS : en aucun cas, il ne s’agit d’un partenariat donc si je te dis que c’est de la bonne bébé, c’est que ça vient du cœur ! Par contre, on sait bien que tous les enfants sont différents donc ce qui fonctionne avec l’un pourra ne pas marcher avec l’autre (ne viens pas me tomber sur le coin du nez hein !).

Et chez toi, le sommeil des gosses, ça donne quoi ?

A deux mois de vie, comment se porte bébé ?

13407180_1176041145773555_3753312246272838968_n

11 semaines se sont écoulées depuis la naissance de ptit gigot. Aujourd’hui, j’ai repris le chemin du boulot, non sans un pincement au cœur. Je profite donc de l’occasion pour dresser un rapide bilan de ces deux mois de vie :

  • L’alimentation

Les débuts de bébé ont d’abord été d’une facilité déconcertante. Un enfant qui mange, dort, mange, dort (je te passe les remplissages de couche divers et pas si variés). Pas de pleurs, pas de crise, de la sérénité. Puis (tu la sens venir la tuile ?), des biberons de plus en plus compliqués à avaler, des couches de plus en plus difficiles à remplir, une digestion de plus en plus complexe. Le combo constipation + reflux + refus du bib m’a de suite alertée : intolérance aux protéines de lait de vache (merci au grand frère, lui aussi passé par là, ce qui m’a permis de réagir rapidement). Depuis plusieurs semaines maintenant, nous sommes passés à un lait sans PLV et les choses semblent s’apaiser… Aujourd’hui, mon bébé mange donc 6 biberons de 150ml par jour et pèse le modeste poids de 5,8kg (d’où le surnom de ptit gigot).

  • Le sommeil

Je ne vais certainement pas le crier sur tous les toits (juste sur le net…) mais, depuis quelques jours, bébé fait ses nuits. Il prend son dernier bib vers 21h et rompt le jeûne aux alentours de 6h du mat’. En règle générale d’ailleurs, il s’endort directement au biberon (avec le filet de lait au bord des lèvres, signe de l’enfant repu). Il se réveille parfois dans la nuit pour lâcher un gaz ici et là mais rien qui ne nécessite que nous nous levions.

Reste à papa et maman de se séparer de bébé car l’un de nous dort encore avec lui dans le salon (lui dans le couffin et nous dans le canapé). Pourtant, ptit gigot a une bien jolie chambre qui l’attend. Mais, il me semble encore si petit pour rester seul dans son grand lit… Et puis, tout cela est facile à dire pour moi car c’est papa, depuis plusieurs semaines maintenant, qui s’est donné pour mission de rester près de bébé : « A cause de mon boulot, je le vois jamais la journée. Alors je te propose de faire les nuits, au moins je passe un peu de temps avec lui… ». Je n’ai évidemment pas contre-argumenté !

  • La santé

Les deux visites réglementaires ont attesté que bébé se porte comme un charme. Nous avons fait les premiers vaccins (aïe !). Mais il a parfaitement réagi. Petite ombre au tableau, depuis quelques jours, ptit gigot paraît souffrir au niveau des gencives. Après m’être renseignée (merci Instagram et Facebook !), il semblerait que le processus de dédoublement des gencives ait commencé. A vérifier lors de la visite du 3ème mois…

  • L’éveil

Depuis plusieurs semaines, ptit gigot s’éveille de plus en plus. Nous avons droit à des gazouillis et à de magnifiques sourires-gencive. J’ai ressorti le tapis d’éveil du grand frère mais ne l’y laisse jamais plus de 15 minutes car je vois bien que, trop de stimulations tue la stimulation. Il adore regarder le troizan jouer mais ce qu’il préfère par-dessus tout c’est papoter avec nous (« areuh ? areuh ! areuh… »). Il est capable de rester réveillé deux heures d’affilée (biberon compris), comme s’il voulait profiter de nous au maximum. D’ailleurs, durant ces moments, il se montre curieux comme une belette et scrute tout ce qu’il peut.

J’adore voir mon bébé grandir. Je sais que certaines femmes aiment la phase « nouveau-né ». Ce n’est pas mon cas. La relation avec mon troizan illustre parfaitement les choses : plus il grandit, plus nous sommes complices et plus je me sens à l’aise dans mon rôle de maman. Mais je sais l’importance de profiter de ces moments là au risque de le regretter. Donc je savoure chaque instant, chaque évolution de ptit gigot. Et, au cas où ma mémoire me fasse défaut, j’écris pour ne jamais oublier…

Et toi, quelle période as-tu le plus apprécié avec ton/tes enfant/s ? Nouveau-né ? Nourrisson ? Enfant ? Ado ?

Récit d’une (future) nuit ordinaire…

maman fatiguée

00h17 : couchée depuis 2 heures, je dors d’un profond sommeil lorsque j’entends mon tout p’tit pleurer. Délicatement, je sors du lit de façon à ne pas réveiller l’autre Homme de ma vie. Je m’approche de mon fils, récupère la tétine égarée, pose doucement ma main sur son front « chut, rendors toi mon bébé ». Puis je retourne me coucher, bercée par les ronflements de mon cher et tendre.

2h28 : des cris dans la nuit. Il est sérieux, je viens d’aller lui remettre sa tétine et il me retape un scandale ?!? Ah non tiens, ça fait déjà deux heures que le premier épisode a eu lieu. Et puis l’autre qui ronfle toujours à côté de moi, il faudrait un bulldozer pour le réveiller ou bien ?!? Pas grave, je me lève et je lui balancerai au réveil à quel point il a pas assuré cette nuit ! Put***, elle est où cette foutue tétine !!! 10 minutes que je cherche, broucouille ! Ah mais qu’est ce qu’elle fout à l’autre bout de la chambre ! Grrrrr !!!!! Tiens, ouvre le bec et rendors toi…

Je réintègre le lit parental. 15 minutes passent, puis 30… Mais il va arrêter de ronfler lui ou je lui fous du persil dans le nez !!! Puis, un grondement étrange sort de mon corps (c’est sans doute à ce moment là que je me suis transformée en loup garou). L’Homme, m’entendant, me demande ce qu’il se passe, ce à quoi je réponds « ton fils et toi vous ne savez pas garder la bouche fermée pendant votre sommeil ou quoi ?!? ». Comprendra celui qui veut…

4h48 : un nouvel incident tétine. Cette fois, ni une ni deux, l’Homme saute du lit tel un cabri. Ahhhh, cool, je vais pouvoir me rendormir. C’est bizarre, il en met du temps à revenir. Mais bon dieu, pourquoi il allume la lumière ?!? Rhhhoo le con, il retrouve pas la tétine !! Et voilà, le gamin croit qu’il est l’heure de se lever maintenant !!!! L’Homme réintègre le lit, le petit hurle, et moi je suis au bord de la crise de nerfs

5h15 : le gamin hurle toujours. Il a évidemment jeté tétine, doudou et peluche en guise de mécontentement. L’Homme est carrément descendu fumer une clope. Qu’est ce que j’aimerais pouvoir en faire autant !!!

5h30 : il veut se lever ??? Je vais le sortir de son pieu moi !!!! Je vais allumer toutes les lumières de la baraque et mettre la télé à fond ! Ah ouais, il croit que c’est pump it up ! Je vais lu en donner moi du pump it up !!! (c’est sans doute à ce moment là que je me suis transformée en folle furieuse). Je me lève, dans un état second, mi femme mi démon. Je tente une dernière tentative « tétine ». Vache, ça a l’air de fonctionner…

5h45 : les deux couillus dorment et moi je suis là, les yeux encore écarquillés par l’adrénaline… Je crois que je les déteste…

6h00 : je sombre dans le sommeil

6h45 : le réveil sonne. Je m’accorde 10 minutes de rab’. L’Homme se charge du petit. Je les entends au loin. Enfin, je trouve le moyen de m’extirper de mon lit. Je vais leur faire une gueule comme ils en ont rarement vu !! Je descends l’escalier. Et là, mon fils me crie « maman, bisous !! » pendant que l’Homme me tend un café au lait bien chaud… Grrrr !! Comment leur en vouloir…

Au moment précis où je t’écris, je m’aperçois à quel point cette nuit s’apprête à devenir ma future routine avec l’arrivée de bébé.  Je pourrai compter sur toi lorsque je perdrais tout discernement et que je me transformerai progressivement en femme-furie ???

PS : rassure toi, seuls les propos rédigés en italique sont ceux qui sont sortis de ma bouche. Les autres, malgré le fait que je les ai pensé très fort, sont restés bien au chaud dans un coin de ma tête.

PS2 : désolée pour le récit décousu mais, tu t’en doutes, j’ai le cerveau qui baigne dans la soupe ce matin…

1 2 3 4 5