La théorie du genre

jouets fille garçon J’entre une nouvelle fois en guerre contre ces stéréotypes sexués que l’on peut entendre tous les jours. J’avais déjà fait part de ma révolte ici. Mais j’ai encore quelques revendications à ce sujet. J’essaie d’élever mon fils sans distinction de genre. Je m’explique. S’il veut jouer à la dinette, mon fils joue à la dinette. Si je veux lui mettre un polo rose, je lui mets un polo rose. S’il veut jouer à la poupée, mon fils joue à la poupée. Vous aurez compris le principe. Sauf que je ne suis pas seule au monde. Je vis entourée de gens qui ne partagent pas nécessairement mon point de vue. J’entends à longueur de temps des réflexions « sexuées » qui me font mal aux oreilles :

  • Pourquoi tu pleures comme ça ? T’es pas une fillette pourtant !

Il est de notoriété publique que seules les filles pleurent. Les garçons, eux, n’ont évidemment pas droit à l’expression de leur sentiment sous peine d’être qualifiés de faible. Qu’on ne s’étonne pas de galérer avec nos hommes aux quotidien pour leur faire exprimer leurs ressentis…

  • Et bah dis donc, il est dynamique ton fils. En même temps, normal, c’est un garçon !

Et oui, les filles jouent calmement dans leur coin pendant que les garçons s’agitent frénétiquement. C’est bien connu !

  • Il mange bien ton tout p’tit ! Il a besoin de prendre des forces ce petit garçon !

Pour mieux pouvoir se battre à la récré au moins non ?

  • Qu’est ce qu’il parle ! Une vraie pipelette !

Oui, oui, la logorrhée n’est pas l’apanage des filles messieurs-dames !

  • Ton fils joue à la poupée ??? Mais c’est un jouet de fille ça !

Un grand classique… Bref, je ne peux pas empêcher les gens de parler. Mais je ne veux pas que mon fils s’empêche de pleurer parce que c’est réservé aux filles. Je ne veux pas qu’il tape sous prétexte que c’est un signe de force. Je ne veux pas qu’il se sente brimer. S’il veut jouer avec un poupon, et bien qu’il joue avec un poupon. Je veux lui laisser croire que tout est possible, qu’aucune porte ne lui est fermée sous prétexte qu’il est un garçon…

8 Comments on La théorie du genre

  1. Nath'
    11 mai 2014 at 12:48 (3 années ago)
    Tu as tout à fait raison de t’insurger contre ces stéréotypes. Je suis carrément d’accord avec toi! Mais malheureusement on ne peut pas empêcher les gens de parler et surtout de penser bêtement.
    Répondre
    • Pasquunemere
      11 mai 2014 at 16:27 (3 années ago)
      C’est tout à fait vrai ce que tu dis! Mais qu’est ce que ça m’irrite parfois!
      Répondre
  2. cynthia- Freaky Family
    12 mai 2014 at 14:22 (3 années ago)
    Mon fils à cinq ans et je suis d’accord avec toi. On le prend toujours pour une fille car il a les traits fins et les cheveux mi long ( et oui maintenant les mecs aussi ont les cheveux long ! ) ça à le don de m’énerver. J’ai toujours élevé mon fils sans stéréotype , il a eu une dinette , il joue aux monster high avec sa cousine et il adore les petits poneys. Si il aime les jeux  » de filles » tant mieux pour lui car entre nous je les trouves beaucoup plus beaux que les jouets de  » garçons  » noir gris caca d’oie ( parce que c’est bien connu qu’un vrai garçon n’aime pas les couleurs…) En tout cas ça ne sera pas moi qui l’en empêchera
    Répondre
    • Pasquunemere
      12 mai 2014 at 20:55 (3 années ago)
      Ah!!!! Ca fait plaisir!!! Moi aussi j’ai eu des réflexions rapport à son physique : il a de jolies bouclettes. Et il est évidemment de notoriété publique que seules les filles ont les cheveux bouclés! Quant aux jouets, tu as bien raison! Jouets de « fille » + jouets de « garçon » = deux fois plus de raisons de s’éclater!
      Répondre
  3. Mamanh24
    12 mai 2014 at 14:26 (3 années ago)
    Tu as bien raison ! Mais j’ai l’impression que ces stéréotypes ne sont pas près de disparaître… Dans mon cas c’est un peu différent, j’ai une fille et elle n’a que 13 mois donc à un âge où filles et garçons jouent aux mêmes choses, mais je l’ai plus remarqué au niveau des vêtements. Je ne suis pas une fan de rose, c’est comme ça, et je l’ai souvent habillée avec des tenues aux couleurs plus neutres, ou bleues. Et bien c’est systématique, on la prend pour un garçon parce qu’elle ne porte pas de rose ! Avec le temps, ça a changé, parce que je me suis mis à lui mettre du rose… pas de ma propre volonté mais parce que les gens n’offrent que des vêtements roses à une petite fille !
    Répondre
    • Pasquunemere
      12 mai 2014 at 21:00 (3 années ago)
      Et oui, le souci des fringues! D’ailleurs ça me frustre considérablement! Du côté des rayons garçons, tu trouves deux pulls et un pantalon alors que chez les filles ça foisonne dans tous les sens! Il faudra un jour qu’on m’explique tout ça! Quant au couleur, alors là, vaste sujet! Malheur au tout p’tit si je lui mets du rose parce qu’avec ses bouclettes, on a un cocktail détonnant qui donne « oh mais qu’elle est jolie! ». Je me demande bien comment réagiraient les gens si je mettais lui mettais un pantalon rose avec un T-shirt bleu. Ca donnerait sans doute « quel bel enfant! »
      Répondre
  4. alice
    13 mai 2014 at 21:56 (3 années ago)
    Les clichés ont la vie dure! Quand mon fils joue au parc avec sa poussette, y’a toujours un parent pour dire à son enfant que c’est celle de sa copine.
    Mon fils a les cheveux longs, blonds et bouclés, je lui met toujours une pince pour les retenir et tous les jours, on le prend pour une fille (même habillé de couleurs sombres). Je corrige les gens de moins en moins souvent. J’élève un enfant et non pas un garçon ou une fille, je ne ressens pas le besoin de le mettre dans une case.
    Pour les vêtements, je suis également très frustrée par le choix des rayons filles versus garçons, surtout quand ils passent le cap des 36 mois. Il est vraiment très difficile de trouver un vêtement dans les prix abordables qui ne soit pas ultra stéréotypé. D’ailleurs, en visitant la maternelle qu’intégrera mon fils, j’ai pu voir les affaires des enfants suspendus aux porte-manteaux: une rangée de rose, une rangée de bleu… Ca m’a un peu refroidit…
    Répondre
    • Pasquunemere
      14 mai 2014 at 20:53 (3 années ago)
      « J’élève un enfant et non pas un garçon ou une fille » : j’adhère +++! Quant aux vêtements, ça ne me rassure pas ce que tu me dis. Moi qui pensais que ça allait s’arranger en allant… Mais, comme tu le dis, les clichés sont coriaces! Ca risque d’être un combat au quotidien! Pa grave, je me sens l’âme de Xena la Guerrière en ce moment 😉
      Répondre

Leave a reply to cynthia- Freaky Family Cancel reply