Travailler pour payer la garderie / Payer la garderie pour travailler : l’histoire du serpent qui se mord la queue…

garderie

Si tu savais comme j’en ai gros (oui en ce moment, j’en ai souvent gros tu me diras…). J’en ai gros de laisser mon troizan à 8 h du mat’ à l’école pour ne le récupérer qu’à 18h… Car oui, je paye la garderie pour pouvoir travailler. Et c’est ce même travail qui me permet de payer la garderie. Le comble de la maman/femme active en somme…

Il y a peu, je me suis mise à penser congé parental… Mais, finalement, me connaissant, je pense que ce mode de fonctionnement ne pourrait me convenir. Alors j’ai pensé temps partiel. Puis j’ai calculé le ratio perte de salaire/gain de temps, et malheureusement la balance a vite basculé du côté « alerte finances !!! ».

Alors quoi ? Et beh alors, tu ronges ton frein ma grande ! Tu prends ta culpabilité de mère active et tu vis avec. Tu culpabilises de presser ton enfant pour aller à l’école. Tu culpabilises de le récupérer si tard et dans un état de fatigue tel qu’il fait les pires conneries. Tu culpabilises de n’avoir que si peu de temps à lui consacrer le soir. Tu culpabilises de fond en comble, jusqu’à la moelle de préférence…

Donc tu compenses. Les temps que tu passes avec lui, et bien tu les vis à fond ! Tu profites, autant que possible, de cet enfant que tu vois grandir au loin. Tu vis des miettes équ’il te donne le soir lorsqu’il te raconte sa journée (j’ai lancé un ballon et j’ai mangé un Babybel). Tu te dis que nous sommes nombreux/nombreuses dans cette situation. Et que tu auras beau te retourner le cerveau dans tous les sens, de solution, il n’y en a pas… Il te faut travailler. Le choix n’est pas possible…

Alors tu ronges ton frein. Tu prends ton mal en patience. Tu espères un avenir meilleur. Car il n’y a que ça qui te fait tenir. Les promesses… Et secrètement tu pries pour que ton enfant soit heureux, malgré tout…


 

Et chez toi, quelle est l’organisation ? Maman au foyer ? Maman au boulot ? Temps partiel ? Complet ? Congé parental ?

PS : un jour viendra où j’écrirai à nouveau des choses un peu plus funky !

20 Comments on Travailler pour payer la garderie / Payer la garderie pour travailler : l’histoire du serpent qui se mord la queue…

  1. AkaMano
    22 septembre 2016 at 12:47 (11 mois ago)
    Maman active à 80 % pro depuis début septembre. Je précise « pro », car finalement, la journée du mercredi qui représente les 20 % « pas au boulot » est plus intense que les autres jours.
    Je n’ai qu’un petit garçon. Il a 3 ans et a fait sa première rentrée scolaire cette année. Le rythme que nous lui imposons est 7-19 hors de la maison. Déposé à 7h05 à la garderie, de retour le soir à la maison peu avant 19h00. J’ai choisi de ne plus travailler le mercredi. Et les frais  » économisés » ne vont pas compenser la perte de revenus. Mais : il se lève aux alentours de 8 heures au lieu de 6h30 les autres jours. Et à midi, je suis à l’école pour le récupérer. Et surtout, l’après-midi, il peut faire une activité sportive (babygym 🙂 ). Il aime, ça lui fait du bien, et on a le temps de passer des moments de qualité ensemble.
    Et aussi : il n’a jamais été aussi ravi du retour de Papa le soir !!! Il lui saute dessus et ne le lâche pas de la soirée 🙂 et moi, j’suis tranquille 😀
    Ça risque d’être tendu financièrement, mais je ne regrette pas.
    Bon courage à vous. Vous allez finir par trouver un rythme qui colle à toute la famille.
    Répondre
    • Pasquunemere
      23 septembre 2016 at 08:51 (11 mois ago)
      Et bien, je vois que les journées sont longues aussi pour ton troizan… C’est bien qu’il puisse bénéficier d’une coupure dans la semaine. Ici aussi j’ai mon mercredi (il est compris dans mon « temps plein »). Et nous c’est Baby-judo 🙂
      Répondre
  2. cécilia
    22 septembre 2016 at 12:56 (11 mois ago)
    Pour le congé parental ça pourrait te convenir. Et tu n’es pas obligée de prendre trois ans, pourquoi pas juste quelques mois, troizan sera toujours à l’école la journée donc plus de temps avec 5 mois sans pour autant ne vivre que pour eux. Pourquoi pas voir si 5 mois peut aller à la crèche mais juste une journée par semaine. Et si tu as peur de péter un câble en restant à la maison, sort. Quand ma miss est rentrée à l’école j’étais au chômage. Autant dire que les journée étaient longues. Et puis j’a rencontré des parents d’élèves qui m’ont fait rentrée dans l’association et je continue les assoc quand je ne bosse pas. Parce que rester à la maison ça ne me convient pas. Sinon je ne connais pas ton travail mais peut-être que tu pourrais faire du travail à domicile comme ça tu ne réduis pas tes heures et rien ne t’empêche de bosser quand les loulous t’ont réveillé à 4h du mat et que tu sais que tu ne dormiras plus.
    Répondre
    • Pasquunemere
      23 septembre 2016 at 08:54 (11 mois ago)
      Je suis psy, difficile donc de bosser à domicile… Pour le congé parental, je ne pense vraiment pas que cela puisse me convenir. Sachant qu’avec mon boulot à temps plein, j’ai tout de même mon mercredi, ce qui fait une coupure pour le troizan… Quant à l’association des parents d’élèves, je compte également l’intégrer (ne me reste plus qu’à trouver le temps d’aller aux réunions, de participer aux événements, etc. ).
      Répondre
  3. Weena
    22 septembre 2016 at 13:19 (11 mois ago)
    Mère au foyer par défaut puisque je cherche du travaille … Et j’avoue, j’aimerais trouver plutôt un temps partiel, mais ce n’est pas facile …
    Répondre
    • Pasquunemere
      23 septembre 2016 at 08:54 (11 mois ago)
      J’imagine! C’est vrai que le temps partiel semble être la solution idéale…
      Répondre
  4. Lo
    22 septembre 2016 at 13:57 (11 mois ago)
    Alors c’est un peu complexe.
    Jusqu’il y a peu je cumulais master + stage (moitié de l’année) + services le soir de 18h-00 soit de sympathiques semaines de 60h au bas mot.
    J’ai trouvé un nouveau job, je suis désormais redac web (peu d’heures pour le moment), plus qu’un service et finiiiii la restauration, mes cours ne reprennent qu’en janvier et par contre dès octobre 30 heures de stage donc 50h semaine (au lieu des 60, c’est un mieux)
    ON JONGLE. Etant dans le domaine de la culture, je peux amener mon fils entre 8h45 et 9h15 selon que mon chef soit compréhensif/en retard/lui aussi papa et mon mari qui est charpentier donc commence bien plus tôt le récupere entre 16h et 17 ce qui fait des journées convenables mais une organisation de fou en amont 🙂
    voilà voilà
    (bon et à côté de ça je suis CM et vice tresoriere d’une assoc, bénévole pour un musée, et j’écris pour un site de street art montée avec une amie donc je suis regulièrement invitée à des vernissages/conférences sur le street art mais là j’amène fils et mari avec moi ^^).
    Je me rends compte à l’instant que c’est la première fois que je déballe autant ma vie, et ce, par le biais d’un commentaire x)

    bref, seul mot clé : or-ga-ni-sa-tion (et le fait de ne pas avoir les mêmes horaires avec mon mari aide)
    donc en tout on passe minimum 6 heures par jour avec lui 😉

    Répondre
    • Lo
      22 septembre 2016 at 13:59 (11 mois ago)
      sorry pour le long comm
      ah oui et « accessoirement » je dois aussi écrire mon mémoire x)
      Répondre
      • Pasquunemere
        23 septembre 2016 at 08:56 (11 mois ago)
        J’aime les longs com’ 🙂
        Répondre
    • Pasquunemere
      23 septembre 2016 at 08:56 (11 mois ago)
      Bordel, t’en fais des choses!! Ca doit être hyper intéressant et épanouissant (et hyper crevant aussi 😉 ). Comme tu le dis, pour survivre, il faut savoir s’organiser. Ici, on patauge encore un peu dans la semoule mais on devrait pouvoir être opérationnel après les vacances de la Toussaint…
      Répondre
  5. Mère Cailloux
    22 septembre 2016 at 14:18 (11 mois ago)
    Assistante maternelle agréée, du coup je suis maman active et au foyer en quelque sorte. Pas facile des fois -_-‘
    Répondre
    • Pasquunemere
      23 septembre 2016 at 08:57 (11 mois ago)
      J’imagine! Tu dois jongler en permanence!!
      Répondre
  6. Vanessa Szuba
    22 septembre 2016 at 14:21 (11 mois ago)
    Ici c’est maman en congé parental qui s’occupe de ses 2 petits hommes. Bébé a tout juste 19 mois et mon grand bientôt 9 ans. Il est en « situation de handicap » qui nécessite ma présence un max. Et chez moi le ratio a été vite vu. Je pouvais financièrement survivre…OUI OUI je dis bien survivre, avec le congé parental que reprendre la travail me mettait encore plus dans le rouge. Comme j’aime être mère au foyer (malgré des jours sans) le choix s’est vite imposé! Du coup je suis maman, femme de ménage, cuisinière, secrétaire, taxi (pour tous les rdv, au minimum 6/semaine) et maintenant maîtresse puisque je lui fais école à la maison. De temps en temps (très rarement) j’arrive à être la femme de mon homme et quasi jamais je ne suis que moi pour moi. Ah oui j’oubliais … je suis aussi le biberon de mon mini! MdR Et parce que je n’ai pas assez, je vais tenter de faire une formation pro de réflexologue!!
    Répondre
    • Pasquunemere
      23 septembre 2016 at 08:58 (11 mois ago)
      Tu en as des casquettes dis donc! Mais, comme tu le soulignes, tu aimes être maman au foyer. Alors si tu t’épanouis, c’est l’essentiel 🙂
      Répondre
  7. Emma June
    23 septembre 2016 at 11:35 (11 mois ago)
    Effectivement, c’est une question qui se pose financièrement et à laquelle chacun trouve sa réponse…
    Perso, j’ai pris un temps partiel jusqu’à ses 4 ans (au début je ne bossais que les matins et ensuite j’avais mes mercredis) et je suis contente d’avoir pu profiter. J’ai cette chance aussi d’avoir des horaires « classiques » et si je commence « tôt » (7h30) je peux le rechercher pour 17h au plus tard .
    Nous avons toujours essayé de limiter le temps de garde mais cela est lié au travail de chacun..
    Si financièrement, cela semble impossible, alors ne culpabilises pas (facile à dire certes) mais tu fais au mieux (et génial si tu as tes mercredis) et la qualité de vie compte aussi.
    Bon courage pour la suite.
    Répondre
  8. Barbara Pham
    26 septembre 2016 at 23:29 (11 mois ago)
    Je crois qu’en tant que parent, on se met souvent trop de pression, en pensant qu’on ne fait pas assez ou assez bien pour ses enfants.
    Je le vois avec ma grande de 4 ans, j’ai décidé de travailler à la maison pour être plus disponible en pensant qu’elle apprécierait de me voir le mercredi, de ne pas aller à la garderie du matin et du soir, et finalement… NON !! Elle faisait moins de caprices avant, sûrement parce qu’elle me voyait moins et appréciait donc plus.
    Donc difficile de savoir si on fait bien ou pas… Je me console en me disant que j’essaie de faire de mon mieux.
    Et c’est aussi ce que vous faites ! Donc bravo !! 😉
    Répondre
    • Pasquunemere
      6 octobre 2016 at 12:35 (11 mois ago)
      C’est ça! C’est ce qu’il faut se dire : quoique l’on fasse, on fait de notre mieux!!!
      Répondre
  9. elisa
    3 octobre 2016 at 16:45 (11 mois ago)
    Je lis le blog depuis un moment, c’est la première fois que je laisse un commentaire car c’est un sujet qui me (torture) interpelle. J’ai une fille de 18 mois, et suis dois accoucher du 2ème début décembre.
    Pour l’instant je bosse à plein temps, mais j’ai mon vendredi et mon compagnon son lundi, ce qui permet de ne faire garder notre fille chez la nounou « que » mardi mercredi jeudi, mais de 8 h à 19h45 ! Autant dire que si l’on veut respecter ses 12 heures de sommeil ces jours-là nous ne la voyons pas sauf pour l’habiller et la mettre en pyjama (progrès par rapport à la première année où nous ne faisions que la lever et la coucher).
    Pour le deuxième j’ai choisi de prendre un congé parental de 2 mois et demie, donc de m’en occuper jusqu’à ses 5 mois et pendant cette période nous allons réaménager les horaires de garde de notre fille (même volume mais moins d’amplitude).
    Après… on verra, mais je n’envisage pas de bosser moins, équilibre perso oblige, je pense que chacun est face à ses obligations financières/professionnelles et aussi à ses possibilités de garde (ce qui est possible matériellement et ce qu’il est possible d’accepter personnellement). L’essentiel étant de ne pas culpabiliser une fois le choix fait, car les enfants finalement sont assez adaptables (je sais que ma fille adore aller chez nounou donc ça serait terrible de l’en priver !)
    Tout ça pour dire que c’est un sacré casse-tête, et que je suis contente que tu aies abordé le sujet !
    Répondre
    • Pasquunemere
      6 octobre 2016 at 12:28 (11 mois ago)
      Merci beaucoup pour ton commentaire et ton partage d’expérience! Il est vrai que chacun fait comme il veut/peut. Et j’ai l’impression que, malgré le choix que l’on fasse, on n’est jamais complètement satisfait… Je te souhaite une belle fin de grossesse 🙂
      Répondre

Leave a Reply